Share
Suivez nous

AIEEEEE kilos des fêtes retrouvez la forme naturellement !

Ajouté par , Le janvier 3, 2020 , dans Beautiful & Zen, Santé

 

Prenez soin de votre silhouette  naturellement en cure detox oui c’est possible et voici mes conseils…

Par Fériel Berraies

Après les excès des fêtes, notre organisme subit le contre coup de mauvaises habitudes « alimentaires » prises pendant une certaine période de l’année. Foi et estomac sont soumis à rude épreuve, et retrouver une bonne hygiène alimentaire et de vie, demande une certaine rigueur.

Il est toujours conseillé de faire  deux cures détox par an, au début du printemps et de l’automne. Mais la nouvelle année est le moment propice pour évacuer nos  émonctoires – les organes capables de libérer les toxines accumulées durant les fêtes.

i139183-pourquoi-faire-une-cure-detox

Quelques règles générales à retenir :

Il faudra bannir tous les aliments gras et trop riches cad les  aliments encrassants, qui épuisent l’organisme. Par exemple le blé (que l’on remplace par du quinoa ou des légumineuses), les sucres raffinés (place aux fruits frais ou secs, aux céréales complètes), les produits laitiers. On réduit l’apport en protéines (viande, poisson), on évite l’alcool et la caféine et on fait la part belle aux légumes de saison !

Détox à la rescousse

Sans toutefois aborder  le terrain « du régime » à tout prix, il faut d’abord commencer à se « dépolluer » en d’autres termes, passer d’abord par la case « détox » !

On vous conseille toujours de commencer une cure detox avant et après les fêtes mais pour ceux qui sont déjà dans la case après, voici quelques conseils naturels pour  préparer votre organisme à l’élimination en toute écologie.

La détox ne veut pas dire se « purger » mais tout simplement reprendre peu à peu de bonnes habitudes alimentaires pour rééquilibrer votre organisme. Dans notre approche holistique, nous commenceront par vous conseiller sur la nutrition et les aliments qui vont vous aider à éliminer sainement, pour ensuite aborder le chapitre phytothérapie et aromathérapie. Qui sont des mesures complémentaires qui peuvent aider à éliminer encore mieux. Attention ni les compléments alimentaires « miracles » ni les  huiles essentielles ou les plantes,  ou encore les  moins les régimes abusifs n’aideront.  Il s’agit essentiellement de  changer sa façon de s’alimenter et compléter le tout par une activité physique régulière tout en faisant attention à ne pas mettre sa santé en danger.

Attention dangers

Sachez toutefois, que la cure detox a des limites et elle  n’est pas adaptée à tout le monde, il y a donc aussi des précautions d’emploi, toujours se renseigner auprès de son praticien médical, pour savoir si elle est adaptée, surtout si il y a des antécédents de pathologies. La Naturopathie est une méthode complémentaire mais en aucun cas ne doit interférer sur un traitement médical ou mettre en danger, un individu qui a des fragilités dans son organisme.

L’utilité de la détox

Le programme détox quand il vous est proposé a pour but d’aider votre  organisme à éliminer  les toxines  accumulés durant les repas des fêtes ( gras, sucré, alcool, etc) pour repartir de bon pied. Je vous conseille de suivre cette cure pendant 20 jours.

Les Plantes detox

Le chardon marie et le desmodium, vont aider le travail du foie , en permettant notamment de détoxifier l’organisme en douceur. Le romarin et l’artichaut aident également à lutter contre une digestion difficile. On les utilise seul, en décoction, ou en association dans des complexes vendus en magasin bio (privilégiez plutôt les ampoules).

Il y a aussi des  aliments détox à privilégier dans votre menu :

Parmi les  Fruits detox  à privilégier

En naturopathie, il faut les prendre avant les repas et loin après, en collation du matin ( 11 H ou 16h le soir) jamais en dessert, car l’organisme a du mal à les digérer sinon, alors essayez de ne jamais les mélanger avec vos repas.

Le citron

Le matin à jeun, presser un citron et y mettre de l’eau tiède puis le boire et rester une demi heure sans rien consommer, il va aider entre autre votre foi à faire son travail car il a été encrassé par tous les excès. Le citron a de nombreuses vertus : élimine graisse et toxines, en plus de vous apporter de la Vitamine C (essentielle pour booster vos défenses immunitaires) et du potassium.

Si vous préférez la version en HE sachez que le citron est connu comme étant dépuratif et lipolytique. Il va booster en cas de fatigue digestive. Il est aussi antiseptique et antibactérien.

Chez Pranarom vous avez l’HE de citron, 2 gouttes de citron le matin avant le repas sur ¼ de morceau de sucre, pendant 20 jours

De nombreuses études scientifiques démontrent que le citron est efficace dans la prévention des cancers, qu’il diminue le taux de cholestérol dans le sang et qu’il booste le système immunitaire.

Attention le citron est  photo sensibilisant, si vous préférez une application cutanée,  ne jamais s’exposer au soleil après.

Le pamplemousse

Tout comme le citron cité en haut,  il est le fruit detox par excellence

Anti oxydant, plein de vitamines dont la B5, il a une action sur le fonctionnement du cœur, et est anti diabète et anti cholestérol. Bourratif en même temps qu’hypocalorique.

L’ananas

Ce fruit   contient de nombreux nutriments bénéfiques à notre organisme mais aussi des fibres alimentaires qui facilitent notre digestion. Mais le nec plus ultra, c’est bien la  « bromélaïne », cette fameuse enzyme qui détruit les tissus cellulitiques.

Le kiwi

C’est le fruit antioxydant par excellence, il retarde les effets de l’âge en plus d’être bourré de vitamine C ( ne pas prendre le soir, aurait une incidence sur votre sommeil) , il favorise aussi le transit intestinal… amenant une digestion rapide.

La pomme, et les vertus de la pectine

C’est dans la peau qu’on trouve l’essentiel de ses bienfaits dont celui de l’apport en Vitamine C,  c’est aussi un fruit hormone like ( que l’on peut conseiller en préménopause et ménopause) et  qui plus est, absorbe les graisses.

Parmi les légumes détox à privilégier

La carotte ce n’est pas uniquement « pour être aimable » où conserver le beau teint ou pour améliorer la vue, c’est un puissant antioxydant. Il favorise le trainage rénal et régule le transit. Consommez sans modération, attention en cas de régime ou diabéte, il contient tout de même du sucre. Ce légume est aussi riche en potassium

L’artichaut

Purificateur du foi,  il élimine par voie urinaire les toxines et est un puissant diurétique. Avec son apport non négligeable en potassium, il favorise le renouvellement cellulaire. Idéal pour les régimes, car il a un effet coupe faim.

La betterave

Ce légume renferme un bon  nombre d’antioxydants, il  participe  à la régulation du transit et favorise la destruction des graisses. Bénéfique pour le foi, attention contient du sucre pour les diabétiques non conseillé.

Le chou, chou-fleur et brocolis

Tous les choux sont de puissants antioxydants et aident le foie à se débarrasser des toxines grâce à leur composition soufrée. Ils contiennent aussi de la vitamine C

Tout le monde a besoin d’une mise au vert après Noël

Vrai et faux. Avec l’âge et des années d’alimentation pas toujours très équilibrée, la capacité du corps à éliminer les toxines diminue. La naturopathe Vanessa Lopez conseille

Il existe des plantes détox

Vrai. Le chardon marie et le desmodium, qui soutiennent le travail du foie après des repas chargés, permettent de détoxifier l’organisme en douceur. Le romarin et l’artichaut aident également à lutter contre une digestion difficile. On les utilise seul, en décoction, ou en association dans des complexes vendus en magasin bio (privilégiez plutôt les ampoules). Le radis noir, quant à lui, a les mêmes propriétés mais la naturopathe déconseille de l’utiliser seul après 60 ans ou si l’on manque de vitalité, au risque de fatiguer davantage le corps… l’effet inverse de celui recherché !

Après les fêtes, supprimer le sucre et l’alcool, ça suffit

Vrai et faux. Pour rétablir un bon équilibre, misez sur une cure d’une à trois semaines. Objectif : bannir tous les aliments encrassants, qui épuisent l’organisme. Par exemple le blé (que l’on remplace par du quinoa ou des légumineuses), les sucres raffinés (place aux fruits frais ou secs, aux céréales complètes), les produits laitiers. On réduit l’apport en protéines (viande, poisson), on évite l’alcool et la caféine et on fait la part belle aux légumes de saison !

Une détox après-fêtes peut ne durer qu’une journée

Vrai. Si on souhaite juste éliminer les abus d’un repas gargantuesque, la naturopathe recommande de zapper le petit déjeuner le lendemain du réveillon et d’opter pour une monodiète au déjeuner (si possible) et au dîner (en priorité). À réitérer idéalement durant 24 heures, quelques jours plus tard. Cela consiste à consommer uniquement un fruit ou légume de saison, choisi et préparé selon ses goûts (sinon on ne tient pas !). Par exemple de l’artichaut, un velouté de patates douces ou encore une compote de pommes (cuites, elles drainent l’organisme). Tous les végétaux sont bons dans le cadre d’une détox express. On fuit cependant les agrumes, trop acidifiants, si on les supporte mal.

Marcher après chaque repas, ça fait aussi partie de la détox

Vrai. Une activité physique, même modérée, en sortant de table fait baisser la glycémie (le taux de sucre dans le sang), aide à mieux digérer et contribue à éliminer les toxines et les déchets. Elle agit donc en complète synergie avec la détox de l’assiette. Pour débuter 2 017 toute en légèreté…

Lire aussi Détox : notre programme de 10 jours pour faire le ménage

MENU DETOX

Un programme doux mais efficace idéal après les périodes d’excès, de traitements médicamenteux… Cette détox hypotoxique peut être répétée 2 à 3 fois par an sans carences (nutriments essentiels, vitamines…). Tonus et vitalité garantis

Jours 1 et 2

Écrasez votre cigarette. Zappez alcool, café, cola… Préférez eau, tisanes, thé vert (3 tasses/jour) pour optimiser le travail du foie. Renouez avec une alimentation la moins transformée possible : exit plats cuisinés, desserts, biscuits industriels, chocolat, etc., place au « fait maison » ! Bougez 30 min/jour au grand air.

Jours 3 à 8

– Petit déj : 1 infusion de cassis, mauve, prêle, romarin à part égale (chez l’herboriste). 2 à 3 tranches de pain complet grillé, légèrement tartinées de « vrai » beurre. 1 tranche de fromage frais de chèvre/brebis, jambon ou saumon fumé. Ces protéines permettent la synthèse des neurotransmetteurs dès le matin comme la dopamine, hormone de l’action, du bonheur. 10 heures. 1 fruit doux (pomme, poire, banane…) à mastiquer.

– Déjeuner : Crudités + 1 filet d’huile (olive, colza) de première pression à froid vierge et bio + vinaigre, aromates. Légumes verts cuits et céréales semi-complètes (boulgour, millet, riz, quinoa…). 2 œufs (coque, omelette avec peu de matière grasse) ou poisson ou volaille au four, court-bouillon, cuit-vapeur.

– Goûter : 1 fruit ou 1 petite poignée de fruits secs et oléagineux.

– Dîner : En apéritif, 1 petit verre de jus de carotte/betterave rouge crue (à la centrifugeuse ou en magasin bio), pur ou coupé avec de l’eau, à boire assis. 1 potage bien épais. Des crudités (idem midi) ou des légumes verts cuits + céréales ou pommes vapeur.

Jours 9 et 10

On évite de reprendre les excès ou mauvaises habitudes précédant les jours 1 et 2 et on conserve un max des consignes des jours 3 à 8.

Après l’hiver, après des excès, avant les vacances… à en croire les adeptes de la détox, c’est toujours le bon moment d’entamer une petite cure. Oui mais une cure de quoi ? De remise à niveau alimentaire tout simplement, histoire de remettre les compteurs à zéro. Il s’agit en fait de doper le fonctionnement des émonctoires (foie, intestins, reins, poumons, peau) afin de les aider à éliminer de façon optimale les toxines qui les encrassent. Mais comme on entend tout et son contraire sur les moyens de réussir ce grand ménage intérieur, Christian Brun, naturopathe et professeur de naturopathie et auteur du Grand Livre de la naturopathie, éd. Eyrolles et de Chouchoutez votre intestin, éd. Rustica, a démêlé pour nous le vrai du faux.

 

Le corps élimine naturellement tous les polluants

Vrai et faux. En effet, le trio foie/vésicule biliaire/intestins fonctionne comme un « éliminateur biologique » en chassant les déchets pouvant provoquer constipation, diarrhée, calculs biliaires ou fermentations intestinales. Toutefois, si l’on mange trop ou mal, l’organisme produit un surplus de toxines qui surchargent ces organes et engorgent nos cellules. Les déchets normaux de l’alimentation ne sont alors plus évacués correctement, ouvrant le chemin à divers désagréments : fatigue, peau brouillée, rondeurs superflues, maux de ventre, de tête…

Jeûne et détox, même combat ?

Faux. Jeûner, c’est priver son corps de toute nourriture solide. On se nourrit d’eau, de tisanes, de jus de légumes et/ou de fruits, un point c’est tout. Cette mise au repos de l’organisme et, surtout, du système digestif, permet évidemment de se détoxifier. Mais nul besoin d’en arriver là pour « laver » ses organes des excès accumulés. Bonne nouvelle, la cure détox permet précisément d’arriver au même résultat mais en mangeant. Le principe : corriger sur plusieurs jours ses menus en oubliant les produits gras, sucrés, déjà cuisinés… au profit d’aliments détoxifiants, drainants et bio (légumes verts tels choux, brocolis, épinards, etc., fruits doux et non pelés, céréales semi-complètes…). On purifie aussi son corps mais en douceur !

Une détox, c’est donc un régime

Faux. C’est une démarche d’élimination afin d’améliorer le fonctionnement du corps. D’ailleurs, elle ne s’adresse pas qu’aux personnes en surpoids : les minces aussi ont le droit de chouchouter leurs organes ! Toutefois, puisque l’on s’alimente mieux, on élimine parfois quelques kilos, mais on perd surtout des centimètres parce qu’en digérant mieux le ventre gonfle moins.

 

Ça ne se commence pas du jour au lendemain

Vrai. Les premiers jours, changer d’alimentation peut provoquer des effets secondaires : transit accéléré, fatigue, sommeil perturbé… Pour se lancer, on privilégie une période calme (hors période chargée au boulot, en famille…) où l’on peut rester tranquillement chez soi. Et quelques jours voire une semaine avant de passer aux menus détox, on supprime progressivement les aliments trop gras, trop sucrés, l’alcool, le café…

Ce n’est pas pour tout le monde

Vrai. Elle est déconseillée aux diabétiques, insuffisants rénaux, personnes malades ou très fatiguées… car elle risquerait d’affaiblir l’organisme, déjà mal en point, et de provoquer des interactions avec les médicaments. Elle est également peu recommandée aux femmes enceintes ou allaitantes, même si elles ont tout intérêt, pour elles et le bébé, à supprimer café, plats cuisinés et pâtisseries au profit d’aliments plus sains. Quant aux enfants et aux ados qui ont abusé des sucreries pendant les fêtes, on peut les inciter à s’en passer pendant quelques semaines en privilégiant fruits, compotes et gâteaux maison au dessert ou au goûter.

Elle doit durer au minimum une semaine

Faux. Une détox peut se dérouler sur 2 à 3 jours seulement. Dans ces cas-là, les naturopathes préconisent souvent de ne manger que quelques fruits et légumes ciblés, connus pour être des facilitateurs des fonctions d’élimination, en arrosant le tout de boissons drainantes qui favorisent le travail des reins. Le risque de ce type de détox, qui ne comporte ni protéines (œuf, volaille, poisson…) ni lipides (matière grasse), c’est qu’en chassant les toxines, elle chasse également les nutriments essentiels, les vitamines et les minéraux, ce qui augmente le risque de carences. Mieux vaut donc se lancer dans une « détox douce » sur une semaine ou quinze jours comme le préconise Christian Brun, en consommant plusieurs types d’aliments dont les protéines qui empêchent la fonte de la masse musculaire.

Cela peut nuire à la santé

Vrai. Mais seulement si on en abuse et si on s’affame. Les cures détox mal conduites – trop souvent répétées dans l’année ou de trop longue durée, trop restreintes sur le plan calorique (ex : boire des jus et manger quelques graines pendant une semaine), réalisées en période de forte fatigue ou de stress – ont toutes les chances d’être délétères pour la santé. L’idéal : une cure courte pratiquée à un moment où l’on se sent plutôt en forme. Avec pour objectif, une meilleure hygiène alimentaire… pour la vie !

Fériel Berraies est thérapeute  et avec ses trois casquettes, elle  propose une  démarche holistique dans son éducation à la santé avec  trois casquettes : Sophrologue certifiée RNCP détentrice de 7 spécialisations,  Praticienne en  Hypnose Ericksonienne  et elle finit une  formation  en Naturopathie.

Pour cet article, elle a eu un stage de formation chez PRANAROM en aromathérapie et  olfactothérapie.

Retrouvez ces conseils sur : www.feriel-berraies-therapeute.com

Pour lui écrire : fbsophro@gmail.com

Elle reçoit à son cabinet sur Ozoir la Ferrière en Seine et Marne, se déplace sur demande sur Paris et les environs (pour les Entreprises, les Institutions, collectifs et pour des demandes particulières) elle accompagne également au Maghreb ( Tunisie et Maghreb)

Retrouvez ses écrits sur plusieurs média santé entre la France et la Tunisie.


Mots clés:

Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok
Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO