Share
Suivez nous

Cancer de l’utérus accompagnez naturellement les Protocoles allopathiques

Ajouté par , Le avril 18, 2018 , dans Beautiful & Zen, Santé

 

Parceque… « La maladie n’est rien, le terrain est tout »…

Par Feriel Berraies  Sophrologue certifiée RNCP spécialisée cancer et naturopathe en cours de formation

Les  statistiques du cancer  aujourd’hui nous révélent que  30 % des cancers sont exclusivement dus à une mauvaise alimentation. Avec  le tabac, l’alcool, la pollution, les médicaments, les pesticides…Et encore le surpoids, le stress, etc.… on arrive au  chiffre de 60% des cas de cancers. Ces statistiques confirment que le terrain est pour beaucoup responsable de la maladie, et qu’un changement de mode de vie chez des personnes atteintes de cancers semble plus qu’une priorité.

Ce billet est destiné à toutes celles qui ont vécu « la case » tumeur ou cancer de l’utérus.

Le cancer de l’utérus est le type le plus commun de cancer du système reproducteur féminin. Il se déclenche lorsque l’utérus commence à connaître une croissance soudaine et anormale des cellules cancéreuses malignes. Ces cellules finalement vont se développer dans une tumeur. L’adénocarcinome et le sarcome sont les deux types de cancer de l’utérus.

Ici il ne s’agit pas d’éliminer les protocoles allopathiques mais d’apprendre à aussi gérer de façon holistique le parcours médical durant le traitement et même après.

345_cancers-femmes-ok

Car il s’agit  avant tout de changer son regard et son rapport face à la maladie. Ne pas uniquement privilégier l’approche allopathique et les protocoles chimio thérapeutiques et ou (radiothérapie et hormonothérapie etc) mais de  trouver aussi des solutions naturelles  paralléles qui sont proposées par les médecines douces. Afin  de recadrer  ses anciennes habitudes néfastes et de booster son énergie vitale. Toutes ces étapes cruciales, vont permettre  de mieux faire face à la maladie et maximiser ses chances de rémission.

Attention : les médecines douces quel que soit leur nature ne se substituent jamais aux Protocoles médicaux, vous devez toujours en parler  à votre praticien et continuer à suivre l’observance thérapeutique. Elles sont un soin de support qui vont vous aider à mieux remonter la pente et rebooster votre immunité et votre résilience physique et psychique en conséquence.

Comment survient une tumeur ?

Pour Vulgariser et simplifier ou l’expliquer facilement on peut dire qu’un certain nombre de  facteurs endogènes ( hérédité, sénescence  mais sans déterminisme absolu)  et des facteurs exogènes peuvent en être responsables ( alimentation, pollution, émotions parasites, stress continu) la qualité de vie et le rapport au monde aussi.

En résumé,  l’âge de plus en plus, l’origine ethnique, les gènes défectueux, l’alimentation riche en graisses animales, l’obésité, la radiothérapie, l’exposition à l’oestrogène, etc.

Une tumeur se présente comme un mécanisme de défense  qui s’enclenche quand le corps baisse la garde lorsque les mécanismes d’expulsion ne fonctionnent pas bien ou qu’ils sont saturés.

Qu’est ce qui potentiellement peut provoquer la baisse des mécanismes de défense du corps

L’alimentation, la pollution, les émotions, le stress, la qualité de vie. Dans le cas d’un cancer de l’utérus, les cellules cancéreuses se regroupent au niveau des tissus du col utérin et l’utérus.

Première approche : elle est essentiellement médicale (les protocoles de votre oncologue, cancérologue et gynécologue) cad la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie et l’hormonothérapie sont les méthodes les plus courantes de Traitement.

En  seconde approche : un accompagnement par des méthodes naturelles (médecines douces)

Ces méthodes naturelles vont avant tout respecter l’organisme humain et l’aider à guérir plutôt que de combattre la maladie.

Purger le métabolisme de nos pollutions internes

Il faut impérativement éliminer les toxines de votre organisme, et pour cela nous devons soutenir les émonctoires ( cad les organes d’élimination) dont le foie, les intestins, les reins.

On va détoxiquer l’organisme en plus de l’alcaliniser pour réduire son acidité, et l’oxygéner.

Rappeler que justement, la tumeur ne peut survivre que dans un environnement acide.

Detoxifiez vous  ( purifiez vos organes d’élimination  qui sont encrassés par toxines et toxiques )

Les éléments toxiques sont omniprésents dans notre métabolisme et peuvent y vivre des années durant. Il faut tenter de vous débarrasser des virus, parasites, champignons et mauvaises bactéries.

Ces toxiques s’alimentent des toxines dans nos corps et ils sont résistants.

Rétablissez votre équilibre acido basique

Aucune pathologie, cancer compris, ne se développe pas dans un organisme alcalin. Même si vous êtes atteint d’un cancer il va falloir rétablir cet équilibre au plus vite pour favoriser la guérison, c’est incontournable.

Débarrassez-vous des aliments qui entretiennent  les toxines néfastes

La viande, et toutes les protéines animales

Les  produits laitiers, le gluten et tous les aliments préparés ou transformés

Additifs artificiels (colorants, conservateurs)

Saccharine

Sucre blanc

Glutamate mono sodique (saveur présente dans les soupes en poudre, les plats asiatiques et préparés, etc.)

Graisses trans (margarine, viennoiserie industrielle, etc.)

La farine raffinée (pain blanc, pâtes non complètes, riz non complet)

Le sel de table (il vaut mieux utiliser le sel marin ou celui de l’Himalaya)

La viande rouge

Les produits laitiers

Les cacahuètes

Privilégiez les  herbes, aliments et compléments alimentaires suivants :

Du BIO et de préférence avec des aliments crus (vivants), végétal et variés, ou légèrement cuits (vapeur douce), ne pas avoir peur d’agrémenter les légumes ou autres à l’huile d’olive vierge bio et de première pression

Graines de citrouille (qui éliminent les parasites)

Ail cru

C’est une herbe aux vertus médicinales étonnantes. L’ail contient  de l’allicine ainsi que d’autres composés phytochimiques. Ils aident à réduire toutes sortes d’inflammation.  La désintoxication et l’élimination des produits chimiques nocifs et des éléments du corps, y compris les cellules cancéreuses. Le riche contenu de la fibre présente dans l’ail est également très utile pour le corps. Il contribue également au renforcement du système immunitaire, ainsi rend le corps assez fort pour combattre les cellules cancéreuses.

Extraits de graines de pamplemousse

Algue Chlorella

Camellia Sinensis

Les  feuilles des plantes de sinensis de camélia ont été utilisées depuis des siècles pour faire un type particulier de thé vert qui a des avantages pour la  santé et peut traiter le cancer de l’utérus.La consommation régulière de ce thé peut prévenir le développement des cellules cancéreuses dans le corps. Cette herbe comprend de nombreux composés actifs et le composé le plus bénéfique est le épigallocatéchine gallate qui joue un rôle vital dans la lutte contre les cellules cancéreuses.

Ortie

L’ortie est très efficace pour soulager le corps de tout type de stress. Il renforce également le système immunitaire et cet aspect est extrêmement important afin de lutter contre les cellules cancéreuses présentes dans patients atteints de cancer de l’utérus. L’ortie est une mine de minéraux et de vitamines que l’aide à garder le corps en bonne santé et en forme.

Curcuma

Le curcuma est très riche en valeurs médicinales et il utilisé pour guérir de nombreuses maladies depuis les temps traditionnels. Si la racine de curcuma est consommée sur une base quotidienne, alors il peut être très efficace dans le traitement du cancer de l’utérus. Vous pouvez inclure le curcuma comme ingrédient dans la préparation de vos repas quotidiens tels que les ragoûts, salades, soupes, légumes, etc. Vous pouvez également opter pour le mélange de poudre de curcuma dans un verre de lait et de boire tous les jours.

Trèfle Rouge

Le trèfle rouge est un grand agent de guérison du cancer. Il contient une substance qui est connue comme la génistéine. Celle-ci est très utile dans la du sang et l’élimination tous les types de cellules cancéreuses de l’organisme. C’est un antibiotique naturel essentiel pour le corps.

Certains  compléments  sont disponibles en herboristerie.

L’alimentation

Le régime méditerranéen  est le plus intéressant en assurant un apport conséquent des principaux nutriments et surtout d’antioxydants. Certains aliments ont en effet des propriétés anticancéreuses, notons entre autre ; le curcuma, le citron, l’ail, la tomate, le thé vert, le chou, le brocoli, le chocolat noir, le romarin…

Les aliments à éviter seront plus particulièrement les laitages (lactose), viandes et charcuteries industrielles, gluten, fritures, alcool et soja.

Il faudra également prendre en compte les recherches du Dr. Enderlein  qui démontrent qu’une guérison totale du cancer ou des maladies chroniques, ne peut arriver que lorsque le sang est ramené à un pH normal, légèrement alcalin. Un élément important en sachant que le corps humain qui est constitué  de plus ou moins 70% d’eau.

Il est important de nourrir correctement nos cellules pour combattre le cancer de l’utérus. Le top des  aliments bienfaisants :

L’orange : nous pouvons utiliser le zeste des oranges bios pour l’ajouter à des salades, des soupes, des desserts, etc.

Le citron : nous pouvons rehausser le goût de certains plats avec un peu de jus de citron.

Le pamplemousse.

Le chou : nous pouvons le râper ou le hacher et le laisser macérer quelques heures dans de l’huile, du vinaigre de cidre et du sel marin.

Le brocoli.

Le millet : cette céréale au grand pouvoir alcalinisant est très facile à digérer.

Le shiitake et le reishi.

Le kuzu (qui permet de réguler le fonctionnement de l’intestin).

Les compléments alimentaires adaptés

Vitamine C : la vitamine C  à une action anticancéreuse à fortes doses (20 à 30 grammes/jour) par voie intraveineuse.

Vitamine B17 : Présente dans les noyaux d’abricots, pêches, cerises,  prunes et pépins de pommes, la Vit B17 fait partie des traitements anticancereux.  Cependant dans ces noyaux et pépins du cyanure y est également présent, certains médecins américains préconisent de consommer le contenu de maximum 5 noyaux  d’abricots par jour, afin d’éviter des doses nocives de cyanure.

Magnésium : Essentiel pour lutter contre la fatigue et le stress, il stimule l’immunité. Rappelons aussi que le chlorure de magnésium aurait des vertus propres contre le cancer. C’est un remède naturel et efficace qui augmente l’immunité, stimule l’organisme tout en diminuant le stress, calmant et relaxant, le chlorure de magnésium est aussi antiseptique et anti-inflammatoire.

La plante Kalanchoe daigremontiana, également connue sous le nom de Bryophyllum daigremontianum

Les enzymes protéolytiques, qui aident à freiner l’évolution du cancer

La propolis

Le resvératrol

Apport de grosses doses de Vitamine C

Une ded vitamines les plus importantes c’est la vitamine C, et son pouvoir contre la maladie n’est plus à prouver. Procurez-vous de la vitamine C en poudre,

La posologie minimum en Vit C par voie orale en cas de cancer sera de 2 cuillères à soupe par jour (15/20g) diluée dans un jus.La vitamine C va également renforcer et protéger vos cellules saines contre d’éventuels traitements chimiques.

Cure de jus frais et bio

Vous allez vous faire environ 1 litre de jus par jour, (fruits et légumes) trouvez-vous un extracteur ou une centrifugeuse et préparez-vous tous les jours cette recette (sauf pour les 3 jours qui entourent votre chimio)

1 kg de carotte

4 pommes

1 orange

1 betterave rouge

½ citron

½ poivron rouge

1 cuillère à soupe de curcuma bio en poudre

+ Les 2 cuillères à soupe de vit C

Notabene :  le mélange peut paraître un peu hard à avaler, vous pouvez l’adoucir avec un peu de miel ou de sirop d’érable (bio) surtout pas de sucre !

Important : Vous devez vous procurer ces ingrédients uniquement en BIO pour éviter toute trace de pesticide.  Avant de les réduire en jus, épluchez les oranges et citrons, les autres fruits et légumes seront juste lavés et brossés afin de garder les vitamines et nutriments  essentiels 

Hydratation :

En plus de votre litre de jus quotidien, vous devez boire au moins 1,5 a 2 litre d’eau par jour, évitez l’eau en bouteille, sauf si votre eau de robinet est pas bonne

Vous devez arrêter (ou consommer de façon très occasionnelle) alcool, soda, café et autres excitants…par contre il sera recommandé de consommer 2/3 verres de vin rouge et bio, mais attention,  pas au-delà de 30 cl par jour

Faites-vous des cataplasmes d’argile

Très fréquente en médecine ayurvédique, le cataplasme à l’argile permet d’éliminer directement les toxines accumulées au niveau de l’utérus et du ventre en général, vous pouvez réaliser des cataplasmes d’argile et les laisser agir pendant la nuit. Pour les préparer, il suffit de mélanger de l’argile à de l’eau jusqu’à obtenir une pâte onctueuse, que l’on appliquera sur le ventre et que l’on recouvrira avec un linge. Au matin, l’argile aura séché, et elle aura expulsé les toxines et l’humidité du ventre. Il suffit ensuite de l’enlever avec de l’eau tiède et d’appliquer un peu d’huile d’amande douce pour bien hydrater la peau.

Sophrologie et cancer (accompagnez émotionnellement votre maladie)

La sophrologie vient en accompagnement de la prise en charge médicale de l’oncologue  et des diverses thérapies auxquelles sera confronté la malade un jour, une fois diagnostiqué avec le cancer (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, curiethérapie, hormonothérapie, immunothérapie)

La patiente une fois diagnostiquée, devra faire face à une armada de traitements pour vaincre la maladie. Ces traitements importants pour sa guérison, viendront accompagnés de toute une série  d’effets secondaires assez pénibles.

Outre le choc du diagnostic, le sentiment de solitude face à la maladie, le deuil « moral » de dire au revoir à un état de santé qui n’est plus « (celui d’avant le diagnostic) il faudra qu’elle s’adapte à « sa nouvelle vie de traitements » et rester solide psychologiquement ; alors « que son corps le lâche » et que souvent, elle confondra les effets secondaires de la maladie au cancer lui-même.

Si au départ, elle peut  venir à  moi motivée (démarche volontaire ou recommandée par son oncologue), «  pour combattre le cancer » au fur et à mesure des traitements, sa fatigue, son épuisement et les effets thérapeutiques aidant, vont progressivement perdre sa motivation.  Donc, sa combativité. Le risque est d’autant plus grand car elle laissera une autre porte ouverte à la maladie, qui n’est pas encore partie.

La Sophrologie intervient donc essentiellement, pour l’observance thérapeutique afin que la patiente ne décroche pas émotionnellement et psychologiquement et afin de l’aider à être plus combattive prendre de la distance et inverser sa perception de l’inconfort ou de la douleur des traitements.

C’’est un travail au long cours et en France, le plan anti cancer 2015 à 2019 inclue la présence de la Sophrologie comme soin de support incontournable !

Un protocole compte 10 à 12 séances.

Atténuer les effets d’une chimio ou autre traitement chimique

Jeûne pendant les séances de chimio

Afin de limiter au maximum les effets secondaires de la chimio, jeûner la vieille, le jour de votre chimio et le lendemain, un jeûne à l’eau et aux tisanes. Si c’est trop dur ou que votre état ne le permet pas vous pouvez prendre un bouillon et/ou un jus de fruits et légume, mais pas de repas solide. Pour faire au plus simple, le fait de jeûner va mettre vos cellules (saines) en état de protection contre ses agressions chimiques.

Drainage homéopathique (foie et autres organes)

Les traitements chimiques, chimio ou autres, vont encrasser votre organisme, il faut drainer et détoxiner au fur et à mesure, voici quelques pistes en homéopathie.

• Thuya 7 CH (1 tube) : 5 granules 3 fois par jour (Favorise l’élimination des toxines)

• Opium 9 CH (1 tube): 5 granules 3 fois par jour (Reprise du transit digestif)

• Chelidonium majus 5 CH (1 tube): 5 granules 3 fois par jour (Pour nettoyer le foie)

Lavements intestinaux

Les lavements réguliers dans le cas d’un cancer ou autre maladie sont un atout majeur, c’est le cas depuis un siècle avec la thérapie anti-cancer Gerson. Des  lavements hebdomadaires au chlorure de magnésium et camomille. Vont  également limiter certains effets secondaires des traitements, comme la constipation par exemple.

En conclusion :

L’alimentation va être le pilier central sur lequel va s’organiser toute l’hygiène de vie dans le traitement de votre cancer.

Awareness ribbons

Fériel Berraies est  Sophrologue certifiée RNCP, formée à l’IFS Paris (école dirigée par Catherine Aliotta) Spécialisée dans l’accompagnement des divers troubles liés au cancer

également spécialisée sexualité, personnes âgées, enfance, adolescence, périnatalité et entreprise

Praticienne en  Hypnose Ericksonienne

En cours de formation en Naturopathie

Prix UFA 2015 et Prix Sanitas 2018

Pour lui écrire : fbsophro@gmail.com


Mots clés:

Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok
Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO