Share
Suivez nous

Renforcez votre immunité pour les fêtes !

Ajouté par , Le décembre 23, 2020 , dans Beautiful & Zen, Relaxation, Santé

Il est important de se surveiller de toujours prendre soin de soin et en temps de sinistrose et de pandémie il est plus que nécessaire d’avoir les bons gestes surtout dans notre hygiène de vie et  dans notre facon de manger

alors voici un petit sujet éducation à la santé que je vous écris, un cadeau avec les fêtes et les dérives de toute sorte d’autant que ces fêtes vont s’inscrire dans un contexte sanitaire et psychosocial particulier!

La digestion commence dans la bouche d’où l’intérêt de bien mastiquer et de bien insaliver les aliments !

defenses-immunitaires

Dans la bouche, les amidons subissent une première transformation, grâce à une enzyme la ptyaline) c’est aussi lorsqu’ils arrivent dans la bouche, que les aliments donnent une information au cerveau du démarrage du processus de digestion (production de sucs gastriques) et donc de programmer la satiété.

Grâce aux contractions (péristaltisme) du pharynx et de l’œsophage, les aliments découpés et broyés arrivent dans l’estomac. L’acide chlorhydrique, une autre  enzyme ( la lipase) qui va dégrader les protéines) et un brassage vigoureux vont les réduire en bouillie ( appelé le chyme)

Le pylore s’ouvre pour laisser passer les enzymes dans le duodédunum. La bile est déversée pour émulsionner les graisses, qui vont être transformées par une autre enzyme (la lipase) et les sucs du pancréas qui ( vont transformer toutes les variétés alimentaires : glucides, protéines, lipides)

La transformation des protéines, des lipides des glucides continue dans l’intestin grêle où les aliments vont devenir assimilablesLes protéines sont transformées en acides aminés, les lipides en acides gras, et les glucides en glucose. Ces nutriments traversent  la paroi de l’intestin et, selon leur nature, sont transférés dans la voie lymphatique ( lipides) ou dans la voie sanguine jusqu’au foie ( acides aminés et glucose)

Les légumes et les fruits arrivent directement dans les intestins pour être dégradés

L’eau les vitamines, les minéraux et les oligo élements sont absorbés sans être dégradés, en passant par le sang par la muqueuse digestive.

Ces transformations entrainent des déchets (résidus alimentaires, métaboliques, bile) qui sont récupérés au niveau du colon qui préparera leur excrétion, grâce à la flore bactérienne, dont la fonction est de décomposer les molécules restantes que le corps n’est pas capable d’assimiler. Sont aussi réabsorbés les vitamines du groupe B, le potassium et une partie de l’eau

Ce périple dure une dizaine d’heures, il montre bien que chaque nature d’aliments ne se digère pas de la même façon et pas forcément au même endroit.

Il existe des incompatibilités alimentaires dont trois sont majeures et qu’il faudra éviter

*Les glucides simples crus pris avec d’autres aliments  niete !!!!

cad : fruits crus, jus de fruits, fruits secs sucrés, miel. Car si le fructose n’est pas digéré rapidement dans le duodénum, il va fermenter et provoquer des ballonnements et des gaz

*les aliments acides (agrumes et fruits en général, tomate mais surtout sauce tomate, vinaigre, yaourt, fromage blanc, aliments lacto fermentés, vin) avec les amidons ( féculents, céréales, légumineuses) car l’acidité empêche la digestion des amidons : la digestion sera donc plus lente

*protéines fortes (viandes, volailles, poisson, œufs, fromages cuits) avec amidons forts ( pâtes, pains, riz, avoine, orge, blé) étant tous les deux digérés de la même manière, cela va énormément solliciter le système digestif. On préfèrera du coup associer les protéines faibles ( tofu, légumineuses, seitan) avec les amidons forts ( pain, pâtes, riz, avoine, orge, blé)

Ou des protéines fortes ( viande, volaille, poisson, œuf)  avec un amidon faible ( céréales sans gluten, pomme de terre, patate douce, potimarron, châtaigne)

            Ouvrir les émonctoires pour bien éliminer ( organes pour éliminer dans le corps, il y en a cinq cad le foie, l’intestin, les reins, les poumons et la peau

Les six grands déchets à éliminer : eaux usées, dioxyde de carbone, fibres et déchets alimentaires, colles, acides

Les eaux usées par les reins  (uriner) la peau ( transpiration) les poumons et les intestins

Le dioxyde de carbone ( CO2) par les poumons

Les fibres et les déchets alimentaires, par les intestins

Les « colles » ou mucosités  ou déchets colloïdaux, par le foie, et les intestins ou la peau et la sphère ORL, si les deux premiers émonctoires sont surchargés. On se trouvera alors plutôt en présence, dans ce cas-là de troubles du genre  acné, dermatoses suintantes, kystes, terrains infectieux

Les « colles » sont souvent le résultat d’une trop grande  consommation de sucres, d’amidons, de féculents et de graisse.

Les acides ou acidose par les poumons, les reins, ou la peau, si les deux premiers sont débordés, on se trouvera plutôt en présence de troubles inflammatoires (arthrite, gastrite, gingivite, conjonctivite, artérite, névrite, rhumatismes)

Attention à l’acidité surtout avec la cuisine tunisienne beaucoup à base de sauce tomate en conserve

*acidose =  déséquilibre acido basique, ( basique ayant pour contraire acide. Basique =  alcalin sont contraires à l’acide

L’unité de mesure de l’acidité ou de l’alcalinité est le Ph. Elle se répartit sur une échelle allant de 0 à14.7 étant la neutralité. Pour éviter l’acidité de l’organisme le corps possède des systèmes de protection dits « tampons »

Les poumons qui vont éliminer les acides volatils issus des fruits et des produits laitiers)

Les reins qui vont éliminer les acides fixes (issus de la dégradation des protéines animales, des légumineuses)

La peau par le biais de la transpiration

Le sang qui va agir  instantanément, si les poumons, les reins et la peau sont trop sollicités

Les  sels ou cristaux, résultat de l’acidose, par les reins ou la peau ( sueur) si les deux premiers sont débordés, on se trouvera dans des troubles du type calculs rénaux, goutte, arthrose, dermatose sèche, fibroses,  les cristaux sont souvent le résultat d’une alimentation très riche en protéines ( viandes, charcuteries)  et en glucides raffinés ( sucre blanc, sucreries)

Pour éliminer ces acides le corps va  prélever des éléments basiques comme le calcium, le magnésium, le potassium, ce qui risque au plus ou moyen terme de déminéraliser l’organisme dont les signes principaux sont : frilosité, manque d’énergie, irritabilité, difficulté à bien dormir, perte des cheveux, cheveux secs, une peau sèche, des ongles cassants, des carries, des troubles inflammatoires et un encrassement des organes et des tissus

Causes de l’acidose

Aliments acides en grande quantité, aliments acidifiants (viandes rouges en trop grandes quantité,  produits laitiers de vache, café, légumineuses si en grande quantité, aliments raffinés, alcool, sodas,  incompatibilité alimentaire, stress, sous oxygénation (sédentarité, tabac, pollution)  anti inflammatoires corticoïdes.

Pour mesurer l’acidose cellulaire, on utilise des bandelettes urinaires quatre fois dans la journée , sur cinq jours ; les urines sont en effet le reflet du Ph  intracellulaire , du fait qu’elles éliminent les eaux usées.

Drainage et stimulation des émonctoires

Le foie : son bon fonctionnement est marqué par une bonne digestion et des selles normales, une langue rose. A l’inverse un mauvais fonctionnement du foie : langue blanche, nausées, maux de tête, constipation

Pour stimuler l’émonctoire foie on utilisera des plantes hépatiques, de l’hydrologie cad bouillote chaude, bain chaud, sauna)  exercice physique, réflexologie plantaire, bromatologie

Intestins : son bon fonctionnement = selles quotidiennes,  moulées, homogènes qui ne flottent pas. A l’inverse un mauvais fonctionnement= diarrhées, constipations ou alternance des deux, selles non moulées, des ballonnements, des  colites

POUR STIMULER LES INTESTINS= BROMATOLOGIE, PHYTOTHERAPIE (PLANTES LAXATIVES  OU AU CONTRAIRE ASTRINGENTES, PLANTES ANTI INFLAMMATOIRES) des ex PHISIQUES des MASSAGES DE LA REFLEXOLOGIE PLANTAIRE ET DE L’HYDROLOGIE ( bouillotte, bains)

Les reins : leur fonctionnement normal est marqué par des urines colorées (jaune d’or le matin et jaune pâle le soir)  à l’inverse = urines incolores (dès le début de la matinée) brunes, laiteuses, troubles, mousseuses, une quantité insuffisante, des urines qui peuvent bruler

ON STIMULERA LES REINS AVEC DES PLANTES DIEURETIQUES ET DES EAUX PEU MINERALISEES, L’EXERCICE PHYSIQUE LA CHALEUR EN LOCAL LA REFLEXOLOGIE PLANTAIRE

La peau son fonctionnement normal =couleur rosée lumineuse, souple, tendue et lisse, sans tâche, démangeaisons, sans bouton, rougeur, avec une transpiration aisée à la chaleur ou effort

A l’inverse= mauvais fonctionnement

On la stimulera avec des plantes sudorifiques (pour stimuler la transpiration) ou spécifiques ( pour la nettoyer) par l’hydrologie chaude ( bains, sauna, hammam, thermalisme, thalassothérapie, enveloppements)  l’exercice physique, l’exposition à la lumière ( le soleil en respectant les  principes de précaution) les massages, ( frictions notamment)

Les poumons : des respirations lentes, amples aisées= bon fonctionnement

L’inverse, l’émonctoire ne marche pas bien quand présence de glaires, une toux chronique, des sifflements, de l’asthme, des sensations d’oppression, d’étouffement

ON DRAINERA LES POUMONS AVEC DES PLANTES BALSAMIQUES ( CALMANTES DES MUQUEUSES ENFLAMMEES) béchiques ( qui calment la toux) expectorantes, fluidifiantes, des HE( par voie interne ou en inhalation)

On les stimulera avec des ex physiques et respiratoires, la réflexologie plantaire, certains appareils comme l’appareil de Plent ou le Bol d’air Jacquier)

ATTENTION ON NE PEUT OUVRIR TOUS LES EMONCTOIRES EN MEME TEMPS DONC IL FAUDRA TRAITER DES PRIORITES EN FONCTION DU TROUBLE ESSENTIEL, de LA VITALITE DE LA ¨PERSONNE ET DE l’IMPORTANCE DE LA TOXEMIE

La Dérivation

Comme nous l’avons vu dans la lecon 1, quand un émonctoire principal est saturé, il va demander à un émonctoire secondaire de prendre le relais

Mais l’objectif est de redonner à l’émonctoire principal son rôle, car s’il est principal c’est qu’il est à même de gérer la toxémie : cela s’appelle la dérivation, cad amener la toxémie d’un émonctoire secondaire vers un émonctoire principal

LA DERIVATION FONCTIONNE DANS LES DEUX SENS

Si le foie et les intestins sont débordés, on pourra dériver vers la peau ou les poumons ( selon les types de déchet colle ou acidose)

Si les reins sont débordés, nous solliciterons la peau pour éliminer les acides ou cristaux

EN RESUME

LA REDUCTION DE LA TOXEMIE PASSERA PAR L’OUVERTURE DES EMONCTOIRES CE QUI PERMETTRA D’AUGMENTER L’ENERGIE VITALE A CONDITION QUE CELLE-CI SOIT PRESENTE ET BIEN UTILISEE. Mais ce qu’il faut retenir c’est avant tout  de bien manger, équilibré, fruits, et légumes bonnes protéines ( poisson, viande blanche) fruits frais et bios, beaucoup boire d’eau. Eviter sucres, café, thé inhibiteurs de digestion, privilégier thé déthéine tisanes et infusions et 1 ?5 litre d’eau minéralisé par jour.  Stop aux aliments industriels transformés !

 

Retrouvez les conseils  de Fériel sur  : www.feriel-berraies-therapeute.com


Mots clés:

Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok
Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO