Share
Suivez nous

Feriel Berraies Guigny  » 2018 les Femmes sont debout » !


Ça y est nous avons passé le cap, 2018 est là !

Alors avant toute chose, bonne et heureuse année qu’elle vous soit porteuse, lumineuse et féconde de tous ces projets qui vous tiennent à cœur, chers UFFPiennes et UFFPiens du monde.

L’année 2017 est derrière nous et avec elle, nos défis, nos acquis, nos contretemps, nos épreuves, nos pertes mais aussi nos victoires!

photo Tao octobre 2016

photo Tao octobre 2016

Le mot de la Présidente UFFP Fériel Berraies Guigny 

Une année de plus en votre compagnie et avec quel bonheur. Cette perspective nous réjouit. Car, en 2017, vous nous avez, plus que jamais, accordé votre confiance. Au fil de nos aventures, nos convenues et déconvenues, au fil de ces histoires de femme pluriel, du Nord au Sud, nous vous avons donné la « voix  » et la lumière, au travers de nos écrits.

Sept ans d’amour, d’engagement et ce n’est pas finit… inchallah

En 2017, des voix se sont fait entendre, plus nombreuses et déterminées que jamais.   Des femmes ont continué le chemin vers plus d’égalité, d »équité, elles ont pavé la voie du renouveau, d’autres sont tombées, d’autres se sont relevées aussi.  Même si, sur bien des points, certaines mesures exaspèrent et que des promesses ne sont pas tenues pour notre combat au féminin pluriel, la prise en compte de la nécessaire autonomie des femmes,  semble néanmoins s’inviter dans le débat mondial. Il faudra, certes, encore du temps, de l’engagement, de la sueur et de l’ardeur pour que la question du genre devienne un enjeu sociétal mais commencent néanmoins à se dessiner des tendances positives.  La Tunisie en est un parfait exemple !

Il reste beaucoup à faire, et nous ne doutons pas que l’année 2018 sera plus riche encore. Elle fera certainement naître des sentiments mêlés : de la colère, des joies, des rancœurs, des espoirs, des impatiences, du désespoir et de la frustration, mais tout est à faire encore et toujours n’est ce pas ?

Le  combat pour les femmes doit et sera sur plusieurs fronts, il devra faire face à  toutes formes de discriminations et leurs effets. La diversité culturelle des femmes du Monde, fait que le combat est multiformes et on devra autant lutter pour l’égalité des droits, qu’ à la promotion de l’égalité des chances en favorisant l’accès à l’information et en luttant contre les barrières sociales. Les sociétés civiles auront leur mot à dire et il faudra entre autre favoriser sensibiliser les plus petits aux plus grands,  sur la nécessaire reconstruction du lien social. Au niveau des mères, de l’éducation, de l’école, il faudra renseigner sur les méfaits et l’obsolescence de certaines coutumes et rites qui font régresser les femmes et les enferme dans des carcans. Car le monde est femme et l’on ne peut amputer cette dimension.

Spéciale dédicace à toutes ces grandes femmes qui nous ont quittés et qui ont fait avancer la question féminine comme la française Simone de Beauvoir, ou encore pour l’écologie mondiale la kenyane Wangari Maathai, la jeune artiste marocaine qui a succombé à la terreur Leila Alaoui, et tant d’autres…

En France, il y aura encore du boulot à faire pour la question de la parité, il ne faut pas se voiler la face, tant au niveau des  entreprises, tant en matière de rémunérations que de répartition des responsabilités de direction.

Alors nous comptons sur toutes ces agitatrices  que nous vous faisons découvrir au fil de nos pages éditoriales,  pour faire avancer les choses, car les constats, le réseautage ou le seul networking ne suffiront pas pour casser ce fichu plafond de verre et si dans le Sud, les questions des coutumes est du religieux s’en mêlent, nous ne sommes pas prêtes d’y arriver !

Pourtant, il faut rester optimiste et se dire que l’histoire est en mouvement et que de ce mouvement devra naître le changement. Et que le monde ne cessera jamais d’enfanter ces femmes combatives.

Au delà de la parité et de l’équité , il faudra surtout repenser la  relation homme-femme, si l’on veut construire des sociétés équilibrées et durables, cette distinction du genre, est un grave handicap au progrès des Nations.

Pour cette édition de 2018, UFFP donne la voix à des femmes remarquables elles viennent de Tunisie, Algérie, Maroc, Congo et de France, elles sont toutes des agitatrices déterminées dans leur trajectoire propre, elles déconstruisent les fatalités et démontrent que la résilience et l’engagement vont de pair.

Nous vous invitons  à les découvrir dans ce numéro de janvier 2018, elles œuvrent dans  des univers dynamiques et variés, sociologie, psychologie, médecines douces, Art, leur créativité est leur arme la plus redoutable.

Et pour finir sur une note plus légère, vous découvrirez aussi nos sujets santé et bien être mais aussi shopping, des bonnes résolutions de la nouvelle année.

Et pour finir sur une note de beauté durable,  Yves Rocher nous offre une belle reprise avec le concours pour le nouveau rouge mat, qu’UFFP vous offre pour commencer 2018 en beauté.

Alors dans l’attente de vous revoir inchallah en février, bonne et heureuse année !

 


Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok

Afrique des Droits des Femmes

Force aux Femmes !

Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO