Share
Suivez nous

Claudine Doury Prix de Photographie

Ajouté par , Le novembre 1, 2017 , dans Art Expo, Buzz, Evénement, LifeStyle, Prix Ethique, Société

Le Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière – Académie des beaux-arts 2017 est décerné à Claudine Doury
Le vendredi 20 octobre 2017, Marc Ladreit de Lacharrière avait proclamé Claudine Doury, lauréate du Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière – Académie des beaux-arts 2017, pour son projet Une odyssée sibérienne, consacré à son retour sur les traces de peuples qu’elle a photographiés par le passé.
Claudine Doury a soumis au jury un projet dans lequel elle nous propose de repartir à la rencontre des personnes qu’elle a photographiées il y a vingt ans le long du fleuve Amour.
« En retrouvant des familles nanaï, outlouches et nivkhes le long du fleuve Amour, je voudrais pouvoir témoigner à la fois du passage du temps sur ces familles rencontrées alors, mais aussi des changements qui ont pu s’opérer à plus grande échelle sur ces peuples vulnérables. » Le portrait de ces populations permettra de redéfinir les contours d’un territoire qui porte les traces de son histoire — de la conquête de l’Est en passant par les
cosaques jusqu’au peuplement russe au cours des siècles — et de prendre lamesure des changements qui s’opèrent sur ces terres à la frontière de la Chine,ce puissant voisin qui redessine à grands pas la géopolitique de la région.

BD.1©Claudine Doury_Peuples de Sibérie.Jeunes filles oultches, Boulava, fleuve Amour.

BD.1©Claudine Doury_Peuples de Sibérie.Jeunes filles oultches, Boulava, fleuve Amour.

En documentant la vie de ces familles, Claudine Doury cherche à faire reconnaître,malgré leur fragilité, la permanence de ces cultures tout en questionnant le destin
de ces peuples.
Biographie : La photographe Claudine Doury, née à Blois, vit et travaille à Paris.
Son travail aborde les notions de mémoire, de transition et de passage, notamment autour de l’adolescence et du voyage. Cette quête l’a menée en Russie, Ukraine, Ouzbékistan, Kirghizstan, à la découverte de peuples peu étudiés, voire inconnus. Dans « Peuples de Sibérie » elle a immortalisé la culture et les coutumes de populations isolées et vulnérables. Son travail se développera par la
suite sur ces notions de transition et d’identité dans une approche à la fois artistique et documentaire.
En 1999, elle reçoit le prix Leica Oscar Barnack et un World Press Award pour sa série « Peuples de Sibérie ». En 2004, elle reçoit le prix Niépce pour l’ensemble de son oeuvre.
Elle a publié cinq ouvrages monographiques : Peuples de Sibérie, Artek, un été en Crimée, Loulan Beauty, Sasha et L’Homme Nouveau. Ses photographies sont exposées en France et à l’étranger, et
se trouvent dans différentes collections, publiques et privées dont le FNAC. Elle est représentée par la Galerie Particulière à Paris et à Bruxelles et est membre de l’agence VU.
Au côté de la lauréate, le jury qui s’est réuni le mercredi 20 septembre a sélectionné quatre finalistes : Samuel Bollendorff, Pierre Faure, Olivier Jobard et Michel Kirch.


Mots clés: , ,

Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok
Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO