Share
Suivez nous

La deuxième journée de la première édition du New York Forum AFRICA: bilan

Ajouté par , Le juin 10, 2012 , dans Buzz, Ethical Planet, Evénement, Rendez-vous des Entrepreneurs

La deuxième journée de la première édition du New York Forum AFRICA  qui se tient à Libreville, capitale du Gabon, a permis de valoriser les opportunités de tout un continent en matière d’investissement et de développement économique.

Forum for Africa Libreville.DR

À l’initiative de Richard Attias & Associates, sous le Haut Patronage du Président Ali Bongo Ondimba et en collaboration avec le gouvernement du Gabon, plus de 600 leaders internationaux d’opinion, du monde des affaires, de l’économie et de la politique sont réunis depuis le vendredi 8 juin pour assister à la première édition du New York Forum AFRICA qui s’achèvera ce soir.

L’idée novatrice du New York Forum AFRICA est de réunir investisseurs et chefs d’entreprises internationaux sur le continent, certains pour la première fois, afin de créer les liens indispensables pour de potentiels partenariats, avec des réalisations très concrètes.

« Existe-t-il un modèle économique africain ? »

Cette deuxième journée s’est ouverte sur une question cruciale : existe-t-il un modèle économique pour l’Afrique ? « Chacun essaie de construire un modèle. Nous voulons une croissance verte et nous voulons une croissance inclusive. C’est à dire une croissance qui protège notre environnement et qui associe de la même manière toutes les couches de la société », a affirmé le Ministre de l’Economie du Gabon, Luc Oyoubi au cours des discussions.

L’Afrique, continent d’avenir : « l’Afrique sera dans 20 ans ce qu’est l’Asie aujourd’hui ».

Lord Mandelson ancien ministre et commissaire européen a ensuite exposé sa vision de l’Afrique en 2030 dans une allocution spéciale :

« Dans 20-30 ans, je vois l’Afrique en concurrence avec la Chine, et l’Afrique devenir l’équivalente de l’Asie aujourd’hui dans le nouvel ordre mondial. L’avènement de ce continent pourrait constituer la grande histoire du 21ème siècle. (…) Avec des coûts de productions inférieurs à ceux de la Chine ou des autres pays d’Asie, l’Afrique doit devenir le nouvel atelier du monde. »

Venus de plus de 50 pays, les invités du premier New York Forum AFRICA ont partagé leurs idées et leurs propositions à l’occasion d’ateliers thématiques pour aborder les domaines clés du développement économique de l’Afrique.

Les Débats et Taskforces ont porté sur l’intégration régionale, les ressources naturelles, la finance (et l’accès aux financements pour le secteur privé), le tourisme, le leadership (comment favoriser le retour des élites africaines), la technologie ou encore les relations entre les Etats-Unis et l’Afrique.

L’acteur américain Robert de Niro, présent pour la première fois au Gabon, a par ailleurs transmis aux participants du New York Forum AFRICA un réel message d’espoir pour le continent. Evoquant l’industrie cinématographique du continent africain et ses futurs investissements, l’acteur américain a appelé à un environnement des affaires plus stable.

Premières annonces de partenariats

« Le New York Forum AFRICA est une occasion unique de négocier des partenariats, des accords, et ce dans des domaines que l’on n’attendait pas : les logements sociaux, l’eau ou encore les médias. Si tous ces projets se réalisent, ils seront et doivent être créateurs d’emplois », a indiqué Richard Attias, président fondateur de l’événement.

Le Ministre de l’énergie du Gabon, Régis Immongault, a notamment présenté le projet de valorisation du potentiel minier gabonais devant un parterre de quelques 50 investisseurs. « Nous avons déjà commencé nos efforts pour le développement du secteur minier, notamment avec notre partenaire historique, la Comilog, filiale du Groupe français Eramet sur la construction du Complexe Métallurgique de Moanda pour un investissement de 270 millions USD,» a-t-il indiqué. «  Nous avons le potentiel, 900 indices minéraux inventoriés, nous avons besoin de vous pour valoriser ce potentiel », a-t-il déclaré aux chefs d’entreprises présents dans la salle.

En présence de Lee White, Secrétaire Exécutif de l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN), une table ronde a également réuni des leaders du secteur touristique. « Le Gabon a une chance de devenir un leader mondial dans le secteur du tourisme », a lancé Jerry Inzerillo, chef exécutif d’IMG Artist et ex-responsable de Kezner Entertainment, l’un des leaders mondiaux des stations balnéaires.


Mots clés:

Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok

Afrique des Droits des Femmes

Une rentrée en MODE FASHION et CULTURE !

Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO