Share
Suivez nous

La pauvreté des enfants en France est une urgence. Il faut agir vite et mieux !

Ajouté par , Le septembre 17, 2018 , dans Buzz, Ethical Planet, Evénement, Prix Ethique

L’UNICEF France réagit au plan de lutte contre la pauvreté du gouvernement, présenté par Emmanuel Macron, ce 13 septembre.

Rappelons qu’en France, un enfant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté, soit près de 3 millions d’enfants pauvres, ce qui représente un taux nettement supérieur à celui de l’ensemble de la population qui oscille autour des 14 %(1). Dans un quart des cas, les jeunes issus d’une famille dont les parents sont sans diplôme et pauvres sortent eux-mêmes de l’école en situation d’échec(2). L’UNICEF France espère un impact concret de ces mesures pour réduire les inégalités, alors qu’en France les chances s’amenuisent pour les enfants pauvres.unnamed (10)

 

Cette stratégie s’appuie notamment sur une concertation avec les acteurs du secteur social à laquelle l’UNICEF France a activement participé sur les volets petite enfance, éducation et accueil, et propose plusieurs mesures positives ciblant notamment les familles en situation de grande pauvreté :

  • Les mesures facilitant l’accès à la garde d’enfants pour les familles les plus pauvres et favorisant la mixité sociale dans les crèches sont cruciales pour réduire les inégalités. L’accès à un mode de garde collectiffavorise le développement social de l’enfant, son éveil et son autonomie ; il constitue pour les parents un appui, favorisant les démarches d’accès aux droits ou de recherche d’emploi. Ces mesures devront s’accompagnerd’un projet éducatif de qualité et d’une meilleure formation des professionnels des établissements d’accueil.
  • L’UNICEF France salue les mesures permettant un meilleur accès des enfants à une alimentation équilibrée, au petit-déjeuner et à la cantine. Pour autant, la restauration n’est pas le seul frein à l’insertion scolaire desenfants en situation de pauvreté.
  • Le développement de méthodes d’interventions visant à « aller vers » les enfants, les jeunes et les familles les moins visibles constitue une avancée – l’UNICEF France suivra en particulier la mise en place de mesuresde soutien aux jeunes de 18 ans sortant du système de l’Aide sociale à l’enfance.

 

Cependant, cette stratégie peine à s’inscrire dans une vision globale, en proposant plusieurs mesures ponctuelles, de caractère uniquement incitatif dans un contexte de forte tension entre les départements et l’Etat, et qui seront déployées sur un nombre limité de territoires – autant de facteurs qui vont nécessiter une vigilance particulière dans la phase de mise en œuvre des mesures prévues.

 

En outre, l’UNICEF France rappelle que cette stratégie intervient dans un contexte préoccupant de désindexation des allocations familiales et aides au logement dont bénéficient les familles les plus fragiles, et appelle à en renforcer plusieurs aspects :

  • La lutte contre la pauvreté et les inégalités doit passer par l’école : une meilleure formation des professeurs et personnels de l’éducation aux enjeux de la pauvreté, la réduction du non-recours aux aides scolaires (bourses, fonds sociaux) et l’accompagnement des parents en situation de fragilité doivent être renforcés.
  • Un travail spécifique doit également être mené pour intensifier la scolarisation des enfants pauvres « invisibles », et ce dès le plus jeune âge : enfants à la rue, enfants en bidonville, mineurs non accompagnés… Ceci implique de repéreret d’identifier les enfants hors de l’école pour les inclure progressivement dans les dispositifs d’accompagnement existants, et d’assurer la continuité éducative.
  • L’UNICEF France suivra attentivement le déploiement des mesures dans les territoires où la pauvreté infantile et l’éloignement scolaire sont exceptionnellement forts – en particulier à Mayotte et en Guyane.
« Les enfants doivent être la priorité de la lutte contre la pauvreté. Nous comptons avec beaucoup d’espoir sur la mobilisation des acteurs territoriaux autour de la mise en œuvre de cette stratégie afin d’en assurer le succès, et sommes prêts à travailler sur les indicateurs qui permettront d’en mesurer l’impact sur les enfants les plus pauvres », déclare Sébastien Lyon, directeur général de l’UNICEF France.

 

(1)     Calcul d’un taux de pauvreté à 60 % du revenu median

(2)     Insee, France, Portrait social, https://www.insee.fr/fr/statistiques/3197289. Le lien entre niveau de formation et pauvreté est fort : moitié des plus de 15 ans en situation de pauvreté sont dépourvus de tout diplôme (excepté le brevet des collèges).

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans toutes ses actions. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient. Pour plus d’informations sur l’UNICEF et son travail : www.unicef.f


Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok
Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO