Share
Suivez nous

Plus d’eau potable au Tchad

Ajouté par , Le mars 16, 2012 , dans Ethical Planet, Société

Au Tchad, l’accès à l’eau potable dans certaines zones rurales se fait rare. Pour pallier à ce problème l’association « World For Tchad », mène des projets et réalise des forages de puits afin d’assainir l’eau de ce pays, riche en réserve hydraulique.

Par Darine Habchi

Mardi 31 janvier dernier l’association « World For Tchad » organisait un concert caritatif afin de recueillir des fonds pour le forage de puits dans ce pays. De nombreuses vedettes de la chanson française comme Princess Erika, Medhy Custos ou encore Francis Lalanne ont fait briller leurs voix pour cet événement afin de recueillir des fonds pour mener à bien ces projets. Au Tchad, comme dans de nombreux pays africains, la situation est critique, l’accès à l’eau potable est relativement faible. Ce manque est d’autant plus accentué dans certaines zones rurales. Bien que le gouvernement ai mis en place des projets pour pallier à ce problème, il n’en reste pas moins qu’il y’a encore beaucoup de travail à réaliser dans ce domaine. Le projets menés auparavant ont permis d’atteindre un taux moyen de desserte en eau potable d’environ 34% en milieu rural. D’ailleurs, le gouvernement s’est fixé pour objectif d’atteindre en dans cette zone, un taux de desserte de 80% pour l’alimentation en eau potable et 60% en assainissement à l’horizon 2015. C’est dans le cadre de ce programme que s’inscrit le projet de « World For Tchad », de forage de puits d’eau potable dans le Canton de Madiago.

Une alimentation en eau potable limitée en milieu rural

Le Tchad enregistre une pluviométrie moyenne annuelle variant entre300 mmet 600mm au nord à1000 mmau sud sans compter les lacs notamment le lac Tchad qui constituent également des réservoirs importants d’or bleu. Cela suffirait à couvrir les besoins en eau de toute la population du pays. Cependant, les ouvrages hydrauliques modernes sont encore insuffisants. Selon un communiqué de presse de l’association, ils subviendraient à environ 30 % de la population en milieu rural. Bien qu’ils disposent de ressources considérables en eaux renouvelables par rapport à leurs besoins, dans de nombreux endroits, les gens continuent malheureusement de s’approvisionner à partir d’eaux polluées.

Des conséquences graves sur l’organisme

Le manque d’eau potable ainsi que le manque d’hygiène entraînent avec eux des problèmes de santé. En effet, selon le communiqué de presse de l’association, les principales pathologies liées à ce phénomène sont en général, le paludisme, la bilharziose, la méningite, la rougeole, … Coqueluche, choléra, diarrhée touchent également les enfants en très bas âge, (moins de cinq ans). Affaiblies par ces maladies, une bonne partie de la population voit son espérance de vie se réduire considérablement et se voit devenir au fil du temps moins productive en matière de travail. De ce fait, les revenus des foyers se font moins importants et les conditions de vie se dégradent.

 

Une mission bien définit

C’est pour améliorer l’existence des populations tchadiennes dans les domaines de la santé, de l’Education et dela Formationque « World For Tchad », intervient dans le projet de forage de puits, signé le 7 janvier 2011. Cette ONG a décidé de commencer son intervention dans le canton de Madiago, dans la région du Chari Baguirmi, autour de N’djamena, souffrant de la fragilité de l’environnement sahélien, avec des périodes de sécheresse et des phénomènes de désertification. Afin d’établir la desserte en eau potable des populations rurales, « World For Tchad » envisage de réaliser et d’équiper de forages avec pompes à motricité humaine dans les deux cent huit villages du Canton de Madiago. Cela permettra d’atteindre un taux d’accès de 80% d’ici l’horizon 2015. Il faut noté que l’ONG est experte dans le domaine, puisqu’elle a déjà réalisé quatorze forages dans quatorze villages du Canton. L’assainissement et l’accès durable à l’eau potable s’avère être une priorité pour l’association.

 

 


  • Daniel Tarndolembaye

    L’eau est n problème réel au Tchad et cela interpelle tous les fils du Tchad du plus petit au plus grand; homme, femme, gouvernés, gouvernants car nous sommes tous concernés par ce problèmes.
    Oublions nos différences et aidons le Tchad à avancer. Merci à « World for Tchad »!

Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok

Afrique des Droits des Femmes

Force aux Femmes !

Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO