Share
Suivez nous

Résister à l’injustice sociale globalisée !


 

 

Survivre à l’intolérance, l’obscurantisme et les injustices sociales du Monde !

Voici mes vœux pour cette année 2019 chers lecteurs…pour vous tous où que vous soyez.

Vaste et ambitieux programme me direz-vous pourtant, il y va de toutes nos résiliences de toutes nos espérances, et j’en appelle à l’humanisme, à la tolérance et à la clairvoyance en chacun de nous pour y réfléchir avec le cœur et non la raison uniquement.

Editorial 2019

Si nous devions faire le bilan de cette année passée 2018, le partage, la bienveillance, le respect, la tolérance n’étaient pas toujours au rendez-vous.  Des calamités humaines, climatiques géopolitiques et environnementales si par contre !

49103506_10155680740657046_6953636328072282112_n

Crédit photo Tao Paris, novembre 2018

Nous ne pouvons continuer à ignorer les injustices et les méfaits de ce monde sous peine  d’ abandonner une partie de la société à elle-même et donc de nous abandonner nous. Du Nord au Sud les mouvements naissent et grondent sous la misère, le repli, l’ignorance. En Tunisie, en France, des « gilets jaunes ou pas », ont affiché leurs souffrances et mécontentement comme seule voix de résistance à un monde globalisé mortifère et une doctrine néolibérale, qui tuent l’humanité.

Le profit des grandes Entreprises seul baromètre du pseudo progrès qui se repose aussi comble de l’indécence, sur  l’annonce de  plans de licenciements, ne sauraient encore une fois souffrir d’une totale indifférence. Pourtant, c’est  le  monde dans lequel nous vivons, un monde qui a arraché son cœur car son seul poumon reste le profit et le capital à tout prix.

Gagner, conquérir, profiter, rentabiliser les valeurs moralisatrices du pécunier l’emportent sur la bienveillance, l’amour, l’équité et la justice sociale et notre planète pour couronner le tout est devenue une poudrière.

Pourtant, certains d’entre nous résistent et même si les méthodes sont parfois discutables, il y a véritablement un nouveau mouvement, altermondialiste qui renait, et qui remet à sa place la valeur de l’éthique et de l’humain. Il faut changer notre vision et notre rapport au Monde, il faut arrêter de se taire et trouver des moyens pacifiques de s’opposer et la société civile a son rôle à jouer !

Le dialogue est encore possible et c’est lui qui sauvera les peuples de cette terre, non les discours creux des politiques, où les profits des grandes entreprises ou multinationales,  car aucune puissance aucune force ne peut s’opposer aux mouvements sociaux quand ils décident de se lever.

Alors à notre petite échelle, il convient aussi de sortir de notre individualisme de notre zone de confort, de ne plus rechercher la facilité de ne plus être lâche et se taire, car laisser faire est pire qu’agir avec indécence.

Il faut replacer la valeur de l’humain, il faut s’éloigner des extrêmes et des récupérations, il faut revoir les valeurs essentielles. Il faut s’éloigner des populismes de tous bords. Il faut creuser des ponts là où les idéologies meurtrières de ce monde séparent les peuples et les enfants.

Revenir à l’essentiel c’est aussi se réapproprier les valeurs de tolérance et de bienveillance face à la différence. Cultiver l’empathie car c’est elle qui resserre les liens quand ils sont disloqués.

Il faut prendre du temps pour l’autre et pour soi, ne plus s’éparpiller dans des considérations factices et superficielles.

Il faut apprendre le don de soi pour se réapproprier le sens du partage.

Il faut apprendre à lâcher prise pour désamorcer les conflits, ce qui importe aujourd’hui dans le monde c’est la propension qu’a l’individu de ne pas couper le dialogue et de rester ouvert aux opinions et à la vision des autres.

Nos actions n’ont pas besoin d’être grandioses, mais un geste aussi petit soit il  en faveur de cet humanisme retrouvé, est déjà un bon début.

Oui je ne veux pas être moralisatrice, je ne veux pas être négative, je ne le suis pas, j’ai beaucoup d’amour et d’espoir pour notre monde, qu’importe ces turpitudes, je sais que nous sommes capables du pire mais aussi du meilleur.

Alors c’est sur ce meilleur  à venir qui pourra survivre à certains chaos… que j’ai envie de vous quitter en vous souhaitant tous avec toute ma lumière et mon espoir, une belle et heureuse année 2019 !

Fériel Berraies Guigny

Présidente d’UFFP


Mots clés:

Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok
Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO