Share
Suivez nous

Sylvie d’Esclaibes « … je voudrais que l’école change pour tous les enfants » !

Ajouté par , Le janvier 1, 2017 , dans Ethical People, Non classé, Paroles Ethiques, Société

Directrice du Lycée International Montessori Athéna de Bailly qu’elle a créé, Sylvie d’Esclaibes est également éducatrice en classe primaire, formatrice Montessori, directrice de l’organisme de formation « Apprendre Montessori » et consultante pour la création de crèches, de jardins d’éveil et d’écoles Montessori. Elle est aussi auteur de cahiers d’activités Montessori à la Librairie des Ecoles. UFFP l’a rencontrée pour parler de son dernier ouvrage paru aux Editions Balland en automne dernier et de sa vision d’une « autre  école » pour tous les enfants.

sylvie desclaibes

sylvie desclaibes

Entretien avec UFFP

Pourquoi ce livre?

Par ce livre, j’ai envie de transmettre mon expérience de plus de 25 ans en tant que maman de 5 enfants grandis avec la philosophie Montessori d’abord, puis  celle de créatrice et directrice du seul lycée Montessori en France (et de plusieurs autres écoles Montessori) et enfin celle de formatrice de milliers de personnes dont des centaines de professeurs des écoles publiques et privées.

Ce livre a aussi pour but d’aider les parents dans l’éducation qu’ils donnent à leurs enfants.

Ce livre est aussi pour montrer à tous que la pédagogie Montessori telle que je l’ai mise en place, est la meilleure pédagogie pour l’épanouissement, la réussite de tous les jeunes de 0 à 18 ans et du développement chez eux de valeurs essentielles telles que la confiance en soi, l’autonomie, la créativité, le respect de soi et des autres et le plaisir d’apprendre.

Enfin, je voudrais que l’école change pour tous les enfants.

La méthode Montessori en quelques mots?

Plus qu’une méthode c’est aussi une philosophie de vie à travers laquelle l’adulte qui est un guide pour l’enfant, met en place un environnement permettant à l’enfant de s’épanouir, de développer tous ses potentiels ainsi que des valeurs indispensables à un adulte heureux et équilibré.

C’est aussi une pédagogie où l’on considère que chaque être est différent et que c’est à l’adulte d’adapter son enseignement à l’enfant en se remettant perpétuellement en question.

C’est aussi une pédagogie où un matériel pédagogique très important a été développé par Maria Montessori et qui permet à l’enfant de bien apprendre et de manière durable en comprenant ce qu’il fait grâce aux manipulations de ce matériel.

Ce matériel permet aussi à l’enfant de développer tous ses sens qui vont l’aider à mieux comprendre le monde et les autres et ainsi à mieux les accepter et à bien se sentir dans le monde et auprès des autres.
Enfin le but de cette pédagogie est aussi de faire de tous ces enfants dont nous nous occupons des êtres forts et libres.

Comment s’est amorcé le déclic pour cette pédagogie?

Lorsque mon fils aîné et sa petite sœur ont été en âge d’aller à l’école, j’ai cherché une pédagogie qui leur permettrait de rester eux mêmes, qui mettait en valeur le bien être et le caractère unique de l’enfant tout en lui permettant de développer ses propres potentiels.

De plus je recherchais vraiment à trouver la pédagogie qui les préparerait le mieux possible à leur vie d’adultes.

Et aussi une pédagogie dans laquelle une grande bienveillance et un grand respect de l’enfant existaient.
J’y ai ajouté le bilinguisme (français-anglais) dès le plus jeune âge car il me semblait indispensable que les enfants soient bilingues.

Cela reste pour une certaines élite?

C’est la raison pour laquelle je mets tout en œuvre pour former le plus possible de professeurs des écoles publiques et privées, je fais des conférences dans les Canopées et je vais aussi faire des formations au sein de l’Education Nationale.

Je me tiens aussi à la disposition des professeurs des écoles pour les aider à mettre cette pédagogie en place dans leurs classes.

Je forme aussi beaucoup de personnel des crèches afin que cette pédagogie soit mise en place dans les structures dès le plus jeune âge de l’enfant.

L’accès à ces écoles n’est pas aussi démocratique que l’on voudrait ?

C’est certain. Cependant de plus en plus d’entraide se met en place dans les familles. Les grands parents aidant à financer la scolarité.

Mon but par mon action auprès des professeurs des écoles est justement de rendre cette pédagogie accessible à tous.

J’ai aussi aidé à ce que des écoles publiques ne ferment pas grâce à la mise en place, en liaison avec les Mairies et les professeurs des écoles, de programmes expérimentaux Montessori dans ces écoles. Et cela a toujours été couronné de succès (2 écoles déjà : une à Tursac en Dordogne et une à Blanquefort sur Briolance en Gironde).

Quelle différence avec l’école classique?

Tout. Les classes sont en âge mélangé, le travail est principalement individuel et donc respectueux de chacun, un matériel concret important est mis en place dans chaque classe pour créer un environnement propice aux apprentissages, la relation entre l’adulte et l’enfant, etc…

Parlez moi de votre programmes dans votre école?

Nous respectons les programmes de l’Education Nationale mais qui sont mis en place sous forme de plans de travail individuels à travers lesquels les enfants progressent de la manière la plus autonome possible, à leurs rythmes. Un enfant qui peut aller vite, va vite, un enfant qui a besoin de plus d’explications en reçoit davantage.

Toutes nouvelles notions est introduites par un matériel concret afin que l’enfant comprenne toujours ce qu’il fait.

L’autocorrection est mise en place dans la quasi totalité du matériel afin que l’enfant se corrige par lui-même, et développe sa créativité afin de trouver le bon résultat.

Les enfants ont des cours de musique, d’art, de sports, de théâtre par petits groupes par des spécialistes afin de développer tout leur potentiel.

L’adulte est toujours bienveillant avec les enfants. L’enfant est accepté tel qu’il est.

Le bilinguisme (anglais-français) est mis en place dès 2 ans sous forme de 4 demi journées en anglais et 4 demi journées en français chaque semaine. Les langues étant enseignées par des enseignants bilingues et de langue maternelle dans la majorité des cas.

Quels sont les élevés cibles?

Tous

En fin de scolarisation quel genre d’élève avons nous?

Des êtres forts, ayant confiance en leurs propres capacités, sachant ce pour quoi ils sont faits. Des êtres autonomes, bienveillants, gentils, heureux et libres , aimant apprendre, ayant une jolie relation avec les adultes, toujours heureux de revenir dans leur école.

Vos défis, vos acquis d’hier à aujourd’hui ?

Mon défi reste le même : que cette pédagogie exceptionnelle profite aux plus d’enfants possible à travers le monde et en France d’abord. Je souhaite toujours changer l’école.

Par cette éducation, mon défi est de changer un peu ce monde et que tous ces jeunes qui seront passés par nos écoles deviennent des êtres libres essayant à tout prix d’établir la Paix et le respect de tout ce que nous offre la Terre.

Je souhaite aussi donner des outils aux parents dans leur éducation à la maison afin que les enfants grandissent de la meilleure façon possible et en développant toutes ces jolies valeurs si chères à la pédagogie Montessori.

 

montessori

 

 


Mots clés: , , ,

Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok

Afrique des Droits des Femmes

Aller au bout de soi même !

Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO