Share
Suivez nous

Le Stress : la maladie du XXIe siècle ?

Ajouté par , Le mars 7, 2013 , dans Ethical Beauty, PSY, Relaxation, Santé

« C’est le Stress, je suis hyper stressée » !!!
Des mots qui sonnent comme une complainte ou une rengaine et dont l’utilisation fréquente dans notre langage quotidien, tend parfois à en vulgariser la portée clinique réelle. Une pathologie du reste tellement galvaudée dans sa compréhension populaire, et qui fait que l’on ne lui porte pas toujours, toute l’attention nécessaire.


Pourquoi le Stress est-il si présent dans nos vies au point de devenir notre plus fidèle compagnon ? Que l’on soit petit ou grand, être humain ou animal, célibataire ou marié, le Stress ne nous quitte plus d’une semelle !
Beaucoup disent que c’est la maladie du XX siècle, mais beaucoup ignorent que cela existait déjà du temps de l’âge des cavernes.
La question est de savoir comment vivre avec et à défaut, nous tuerait-il à terme ? Est-il réellement « productif » comme certains professeurs ou Chefs d’Entreprise aiment à l’affirmer ? Et surtout, est-ce une fatalité inéluctable ?
Les éditions Jugurtha International en Tunisie avec le concours de médecins spécialistes, tentent selon une approche « vulgarisée » de répondre à toutes nos questions.

Qu’est ce que le Stress ?

Le mot Stress vient de « Stringere » ou « strictus » du latin et cela signifie « rendre raide » ou encore « serrer ou presser ».
Le Stress est présent dans tous les aspects de notre vie : à l’école, à la Fac, dans notre vie de famille, dans notre couple, au travail.
Comment se manifeste t il ? le cœur bat plus vite, la respiration s’accélère, nous voilà plongés dans un entre deux monde. Tout commence par une information qui arrive au niveau du cerveau, plus précisément de l’hypothalamus. Ce dernier donne des ordres à deux petites glandes situées au niveau des reins, qu’on appelle les glandes surrénales, on va ensuite secréter de l’adrénaline et de la noradrénaline, puis cela va se libérer dans le sang. Libérées dans le sang, ces deux substances vont augmenter notre pression artérielle, le rythme cardiaque, la respiration, la transpiration, le taux de sucre et le cortisol dans le sang. Le teint devient pâle, les extrémités froides, les pupilles se dilatent et la digestion est ralentie. Cette réponse du stress est la réponse endocrinienne ou neurovégétative ou encore appelée sympathique.

Comment faire face au Stress ?

Une fois le Stress déclenché, notre corps va développer des ressources pour y faire face. Nous entrons alors dans la phase de résistance. Notre corps tente en effet de s’adapter à l’agression : c’est la phase d’alarme. C’est la peur de l’échec conjuguée à l’agression qui menacent notre équilibre. La stratégie de faire face qui se nomme en terme clinique anglosaxon le « coping » est le mécanisme qui va nous permettre d’affronter la situation stressante. Pour ce faire, le corps doit trouver d’autres sources d’énergie. Mais si le stress continue et que le sujet n’arrive pas à transférer son stress ailleurs, le corps va se fatiguer car il ne pourra plus faire face.
Notre mécanisme de coping et en l’occurrence sa qualité, dépendra de divers facteurs : le milieu socioculturel, la psychologie de l’individu, sa personnalité. Car le coping du stress sera fonction surtout de notre perception subjective de la situation stressante ou de l’objet à l’origine du Stress. C’est l’individu en somme qui évaluera, sa capacité à y faire face. Tout dépendra aussi de ses ressources personnelles.

Le Stress chez la femme ou le syndrome de la « Superwoman »

« Super maman », « super épouse », « super working woman », voici les tâches innombrables de la femme d’aujourd’hui. Une femme qui n’en finit pas de changer de « vestes » tout en ramassant parfois bien des « cartons » pour rester au maximum de sa productivité et de sa forme. Et malgré son incroyable sens du devoir et du sacrifice, il arrive que Super woman craque. La Société Moderne, mais surtout la libération féminine l’ont voulu ainsi, et ce choix assumé ou pas, fait que nous toutes, dignes héritières de mai 68, tentons de suivre le rythme effréné que nous nous sommes imposées. Mais ce qu’il faut se dire, c’est que la femme d’aujourd’hui, ne fantasme pas son stress, elle le vit au quotidien et les affects sont réels. La femme est la première à se lever et la dernière à se coucher. Pour elle, la journée se résume souvent à un enchaînement d’activités où tout est chronométré. Courir du matin au soir après le temps, est l’activité sportive principale de la femme. La femme passe son temps à angoisser et à stresser pour tout et rien : peur de mal faire, peur de ne pas assez faire, peur d’être dépassée, peur du miroir, peur du regard de l’autre. Malgré les corvées matinales, les enfants, elle est souvent à l’heure au travail. Au boulot, elle travaille avec acharnement, consciente qu’il lui faut démontrer deux fois plus qu’un homme. Cacher ses soucis de maman, ses bobos de femme, être la parfaite working girl fidèle au poste. Après le bureau, pour les mamans c’est la course à la crèche et à l’école. Retour à la maison, nouvelles corvées : goûters, devoirs, dîner du soir et accueillir papa avec le sourire !
Le Week-end, c’est le grand ménage, les courses de la semaine, faire le chauffeur pour les enfants, et surtout mijoter les bons petits plats pour leur papa. Sans oublier la corvée de visite chez la belle-famille. Que l’on soit Maman, douce moitié, ou belle fille on finit un jour par craquer. Et ce n’est pas beau à voir : insomnie, migraines, prises de poids, sautes d’humeur, angoisse et déprimes nous guettent.

Comment faire de son Stress son ami ?
Pour la femme, il n’y a pas de recette miracle ni dans la durée ni dans la qualité. Se « reposer » étant un euphémisme, s’octroyer des congés maladies tout autant, car rester à la maison ne soustrait pas aux corvées de ménage, enfants et mari …
Quelle est la solution?
Euréka ! Pensez à soi et se ménager des espaces « pour soi » : quelques exemples: yoga, sport, alimentation saine, rendez-vous chez la coiffeuse ou l’esthéticienne, demander à papa de garder les enfants et sortir avec des copines. Faire du shopping, changer de look, la liste est interminable quand on veut.
Arrêtons la maladie de la performance, et mettons un cran en dessous nos objectifs pour nous entendre respirer et surtout… vivre

Mais il existe aussi des irréductibles qui diront que le Stress est nécessaire. Et il est vrai que dans certains cas il a été observé, que le Stress devenait le moteur de la performance.
A l’école on parle du Stress positif de l’examen et qui nous fait faire des miracles comme quand on doit passer son Bac. On parle aussi volontiers d’un stress positif au travail et qui fait que l’on devient méga productif ou « workaholic » ; attention pourtant à la surdose de Stress, elle peut aussi être fatale !

Le Stress une question de mesure
Savoir s’équilibrer signifie avant tout « apprendre à gérer son stress »
Puisque le Stress est « le sel de la vie » qu’il est fatalement présent en nous et avec nous, il faut se garder de s’en priver totalement. En tant que réponse régulatrice de notre organisme, il nous permettra de face à une situation particulière. Nous en avons donc besoin, pour établir l’équilibre et se protéger contre les chocs de la vie.
En tant que syndrome général d’adaptation, il devient notre allié et n’est donc plus un ennemi. A nous de savoir trouver le bon modus vivendi et le bon équilibre en nous ménageant des espaces intermédiaires qui vont nous permettre de souffler et de casser la routine écrasante de la vie. Et comme il est faux de croire qu’il y a un Traitement au stress, attelons-nous juste à trouver la recette pour sa bonne « gestion » !


Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok
Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO