Share
Suivez nous

enda au service de la durabilité tunisienne au féminin !


enda inter-arabe est une ONG internationale à but non lucratif régie par la loi n° 93-80 du 26 juillet 1993 relative à l’installation des organisations non gouvernementales en Tunisie. Membre de la famille ENDA Tiers-Monde basée au Sénégal, elle a accompli 20 années d’activités en Tunisie dont 15 années dans le domaine du microcrédit. Elle a été fondée en Tunisie en 1990 par Mme. Essma Ben Hamida, l’actuelle directrice exécutive et M. Michael Cracknell, l’actuel secrétaire général.

Ses premières activités ont été essentiellement consacrées à des projets écologiques : aménagement du parc national de l’Ichkeul (avec un financement de l’Union européenne), désertification (avec un financement du CRDI, Canada) et les plantes médicinales (financé par enda tiers-monde). En outre, pendant les années ‘90, enda inter-arabe a organisé en Tunisie six conférences internationales liées aux thèmes des grandes conférences thématiques des Nations Unies.

En 1993, enda a lancé dans la banlieue de Tunis un programme de développement économique et social intégré (formation et insertion professionnelle des jeunes déscolarisés, sensibilisation des femmes en matière de santé…) financé par l’Union Européenne et la Coopération Espagnole.

En 1995, enda a introduit un volet microcrédit et en 2000 elle a décidé de se consacrer à l’appui aux micro-entrepreneurs, essentiellement à travers des services financiers (notamment le microcrédit) et à l’appui aux micro-entreprises (formation, commercialisation, conseils…).

En 2003, enda a atteint le seuil de couverture de ses charges par ses produits d’exploitation, à l’issu de sa 13ème année de fonctionnement grâce à l’application des « bonnes pratiques » de la microfinance internationalement reconnues.

En mai 2005, enda a obtenu du ministère des finances l’autorisation d’octroi de microcrédits dans le cadre de la loi n° 99-67 du 15 juillet 1999 relative aux microcrédits accordés par les associations, avec une dérogation permettant l’application des bonnes pratiques.

En juin 2005, la Banque Centrale de Tunisie a accordé à enda le statut de « résident » lui permettant de contracter des prêts auprès des banques tunisiennes pour financer son expansion.

En outre, et dans le cadre de l’évaluation de ses performances, enda inter-arabe fait appel à des agences de notation spécialisées. Elle s’est vue décerner en 2005 et en 2006 les notes B « tendance positive » et B+ »tendance positive » par Planet Rating (B « tendance positive »).

En juillet 2008MicroRate, lui a attribué la note a- pour ses performances financières et la mention « excellent » pour ses performances sociales.

En décembre 2008, enda a été classée 18ème parmi les IMF les plus performantes du monde par le « Microfinance Information Exchange » (MIX Top 100 des IMF dans le monde). En 2007, elle était classée 30ème.

Par ailleurs, enda est membre fondateur du Réseau de la microfinance dans les pays arabes, Sanabel, dont la présidence du conseil d’administration était assurée par la directrice exécutive d’enda, durant la période allant de décembre 2005 à mai 2008..

enda est également membre du réseau Microfinance Network(MFN) basé à Mexico et regroupant les 50 meilleures IMF au monde, ainsi que du réseau Women’s World Banking (WWB) basé à New York et de l’African Microfinance Transparency (AMT).

 

Enda inter-arabe sert actuellement quelque 212 000 «clients actifs » (ayant un prêt en cours), dont 70% sont des femmes. Son portefeuille est de 135 millions DT. 40% de ses activités se déroulent dans les zones rurales et 35% de son portefeuille est destiné aux jeunes.

Son réseau compte 68 agences réparties sur les 24 gouvernorats du pays.

UFFP vous propose des histoires magnifiques de femmes qui ont pu mener à bien leur rêve entrepreneurial grâce à cette institution.

 

En images, Jalila Khelil qui fait de la vannerie, Mehzia Cherni de la tapisserie et Zohra Hamdi qui fait des produits bio à base d’olive et de miel, des histoires dont nous allons vous retracer le parcours.

 

Jalila Khelil-vannerie

 

Jalila Khelil

Métier : Vannerie

Région : Nabeul

 

Historique :

Née à Nabeul en 1968 au sein d’une famille d’artisans, titulaire d’une maîtrise en philosophie, Jalila enseigne pendant trois ans dans une école primaire de Nabeul. Déçue par son affectation à Om Larayes, elle décide de tout plaquer pour monter son propre projet familial. Son beau-père, lui-même artisan, lui apprend le métier de tressage des nattes. Un jour, elle reçoit une grosse commande de l’Office de l’Artisanat de Nabeul. Le directeur régional lui propose de participer à des foires pour représenter la région de Nabeul.

 

Parcours :

Elle obtient son premier prêt enda de 300 dinars en 2005. Dès 2006, elle participe à une expo-vente au centre culturel d’El Menzah 6 où elle vend tous les articles exposés dès le premier jour. Quelques jours plus tard, elle reçoit deux grosses commandes des deux hypermarchés de la capitale. Après avoir débuté avec son mari et son frère, Jalila possède aujourd’hui deux ateliers où elle emploie 5 personnes dont un handicapé qu’elle sauve de la mendicité et un jeune descolarisé de 14 ans auquel elle apprend le métier pour le sauver de la délinquance.

 

Perspectives :

Jalila désire diversifier ses produits, innover et créer des modèles plus originaux. Elle rêve de fonder sa propre société et de pouvoir exporter sa production sur les marchés étrangers.

 

 Mehria Cherni Tapisserie

Métier : tapisserie

Ville : Le Kef

Historique

Née en 1962, Mehria Cherni a un niveau scolaire primaire. Elle a intégré le programme enda en 2006. Aujourd’hui, elle a clôturé 9 prêts après avoir cumulé une série de crédits d’un montant total de 19100DT. Elle pratique le tissage à domicile depuis 21 ans.

Parcours :

Mehria commence par faire la connaissance d’un artisan à Gabes à qui elle vend sa production pendant sept ans. En 2000, elle signe un engagement avec la fondation El Kef pour former des femmes et des jeunes filles dans les zones rurales.

Actuellement, elle dispose de son propre atelier de production au Kef qui emploie 4 femmes et un centre de formation à Beni M’tir employant 42 femmes.

Perspectives :

Avec Enda, elle participe régulièrement aux foires et expositions pour écouler sa production.

Elle désire agrandir encore son projet en espérant se lancer dans l’exportation de ses produits.

 Zohra Hamdi

Zohra Hamdi

Produits agricoles, huile d’olive et miel

Ville : Séliana

 

Historique

Née en 1967 à Kesra dans une famille d’agriculteurs, son père est apiculteur et possède une oliveraie de plus de 500 pieds. Zohra a appris dès son jeune âge à extraire le miel des ruches et à cueillir les olives pour en extraire de l’huile. Elle a toujours travaillé en famille chez elle.

Parcours

Depuis 1988, elle cherche à diversifier ses produits en se lançant dans le tissage de tapis berbère et de margoum. Elle commence par former 10 jeunes filles dans les zones rurales les plus démunies telle que Siliana, Makthar, Bouarada et Gâafour. Elle contribue ainsi à transmettre ce métier à 200 jeunes filles. Elle travaille avec ses 3 sœurs et obtient son premier prêt de 500DT il y a 7 ans. L’évolution constante de son activité lui permet de contracter en 2012 son dernier prêt de 3000DT.

Perspectives :

Son activité arrivant à maturité, Zohra cherche aujourd’hui à commercialiser ses produits sur une plus grande échelle. Elle souhaite se lancer sur Tunis en attendant de pouvoir s’attaquer au marché international.

envoye-special-tunisie


Mots clés:

Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok
Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO