Gabriel Kemzo Malou « je crois à la culture de la paix, le reste c’est des conneries » !

  • By UFFP
  • 22 janvier 2013
  • 0
  • 267 Views

 

De nos envoyées spéciales à Gorée : Fériel Berraies Guigny. Photos Diane Cazelles

 

Toute reproduction interdite.

 

Gabriel Kemzo Malou l’Art sans tabou

Nous sommes allées à la rencontre d’un grand artiste solitaire sur Gorée. Un robinson Crusoé d’un nouveau genre qui a choisi de vivre loin de tout, en bas de l’île dans un ancien bunker où du temps de la colonie se trouvait un canon qui stoppait tout intrus désireux de se rendre dans l’Ile forteresse. Arriver jusqu’à lui était une véritable expédition, terrain étroit et escarpé, vue plongeante sur l’océan. Expédition qui pourrait en décourager plus d’un. Mais la rencontre avec l’artiste atypique, Gabriel Kemzo Malou valait le détour. Il a choisi de vivre loin de la foule des humains, près de la nature sauvage, entouré d’objets artistiques hétéroclites, vestiges de ses parcours créatifs. Entouré de sa petite famille, et de ses petits garçons qui m’ont reçue à coup de bâton, « il faut bien qu’enfance se passe » l’interview a été vite écourtée pour coups et bastonnades !

Dans ce vieux bunker qui fut l’atelier de Moustapha Dimé. Délaissé par le grand sculpteur, parti depuis des années, disparu à l’apogée de sa reconnaissance artistique, il y a près de 10 ans, l’endroit est occupé aujourd’hui par son élève Gabriel Kemzo Malou. Sculpteur, cet artiste récupère des matériaux bruts qu’il transforme et assemble entre eux, osant une réflexion sur les signes, les symboles des religions. Engagé, entier, inclassable comme son Art atypique et grandiose, avec une langue bien peu dans sa poche. Gabriel nous a parlé de sa vision de la Culture et du Monde.

Quel moment mémorable, chers UFFPiens, que cet après midi goréenne à redessiner le Monde sous la lucarne de la culture. Apprivoiser l’artiste Kemzo Malou, deviser, une petite heure sur sa vision de la création, et son projet du moment en rapport avec les signes des religions. Un vrai régal !!

Récit de l’entretien 

Gabriel Kemzo Malou

En étudiant les signes et les symboles des trois religions dites révélées Gabriel Kemzo Malo a constaté qu’ils étaient aussi vieux et existaient bien avant ces religions. C’est le départ de son nouveau projet artistique, « de quel droit nous nous approprions un symbole religieux pour ensuite l’interdire à l’autre » ? se questionne l’artiste.

Le signe et le symbole appartiennent à l’homme

 

Tout est être humain a le droit d’utiliser un de ces signes ou symbole religieux explique-t-il, car cela fait partie du patrimoine universel. Au risque de heurter certains conservateurs religieux, l’artiste sénégalais défend sa vision artistique « je ne travaille pas sur une religion mais sur le signe et les symboles ; tout être humain a le droit de les utiliser » il y a des individus qui ne comprennent pas bien sur, tout dépend de l’angle par lequel on appréhende le signe. L’angle de Gabriel consiste à montrer à l’autre, que le symbole appartient à tout le Monde.

Gabriel travaille avec des matériaux de prédilection mais refuse d’être assimilé à la mouvance du recup’ art : avec le fer, des clés, des cadenas pris dans un engrenage pour mieux se questionner aussi par rapport à la problématique du savoir « ou comment le savoir peut devenir une prison » nous explique -t-il.

Des objets qui transmettent l’histoire

Au quotidien, Gabriel se positionne dans la préoccupation de l’instant « ces objets qu’on dit récupérés, c’est dans la normalité qu’ils se positionnent, je donne à l’objet son vécu et pour moi c’est un objet témoin, il raconte quelque chose « quand il vient à toi, c’est simplement parce qu’il veut transmettre à travers nous un message » que ce soit un tronc d’arbre qu‘il taille, ou un instrument moderne qu’il aurait entre ses bras, la finalité est la même : il faut donner vie à une histoire.

Tout objet a une histoire, et s’adresse à l’humain, c’est en tout cas la vision de Gabriel Kemzo Malou.

Le nouveau projet artistique de l’artiste sénégalais s’intitule « la série des dialogues » et il devrait s’exposer en décembre 2013 à la Galerie Nationale de Dakar.

La dernière exposition de Gabriel en France, fut au jardin des Tuileries avec deux à trois pièces magistrales. En Afrique du Nord, Gabriel avait également participé en Egypte à un symposium international sur la question de la mobilité en Afrique et sur la nécessité de soutenir en Afrique des espaces de création, afin que les artistes puissent changer la donne.

La culture ? C’est la paix !

Pour Gabriel Kemzo Malou « on ne peut faire abstraction de la culture car le reste est de la connerie humaine » rétorque l’artiste sénégalais. Il ne faut par perdre l’essentiel « au nom de quoi peut-on interdire la culture, que ce soit en Afrique du Nord avec les fatwas sur les artistes trop libre penseurs ou ailleurs », et en analysant les choses, ces mouvances sont aussi révélatrices d’un hermétisme à l’autre qui dépasse les frontières géographiques » même dans les pays dits de paix, la culture peut parfois se heurter à beaucoup de barrages. Rien ne m’autorise à empêcher l’autre de s’exprimer « quand je travaille par exemple avec des croix et des croissants je sais que je vais déranger mais je ne me place pas dans l’optique de déranger. »

UFFP

UFFP la Fondatrice et Présidente FERIEL BERRAIES GUIGNY :
Tour à tour mannequin, criminologue, diplomate et journaliste, la franco tunisienne Fériel Berraies Guigny a lancé en février 2011, une Association loi 1901 du nom de United Fashion for Peace. Parmi les activités de l'Association, une Caravane de mode internationale qui met en avant la paix, la tolérance, le dialogue entre les civilisations par le biais de la mode et de l'artisanat éthique. Née dans la foulée du printemps arabe, cette Association réunit tous les artistes du monde pour la paix, désireux de donner de l'espoir dans des régions en crise ou en transition. Depuis le mois de mai dernier, le magazine en ligne a aussi vu le jour pour être le portevoix de tous ses combats pour une planète éthique. La première programmation de la Caravane de mode se fera prochainement en février 2012 en Afrique subsaharienne sous la thématique de l'éducation pour la paix à la Triennale de l'Education en Afrique. Sept pays ont été les Ambassadeurs, Tunisie, Maroc, Cameroun, Afrique du Sud, France/Niger et Burkina Faso.
Fériel Berraies Guigny dirige par ailleurs, depuis des années deux panafricains New African en co rédaction et New African Woman/ Femme Africaine qu'elle a crée pour le groupe de presse britannique IC publications. Elle a longtemps été journaliste correspondante presse pour la Tunisie.

UFFP Contenu rédactionnel webzine :
Magazine français pour une planète éthique. Se veut une plateforme internationale pour une mode éthique qui défend la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat. Rubriques : 'Planète éthique' - 'Le rendez-vous des entrepreneurs' - 'Ethnical Conso : beauté bio, manger éthique' - 'Ethical Fashion' - 'Eco Déco' - 'Culture éthique' - 'Eco Evasion' - 'Société et éthique' - 'Femmes d'Ethique' - 'Prix Ethique' - 'Paroles Ethique'.
Mission de l'Association UFFP :
La Caravane United Fashion for Peace est née ce mois de février passé dans la foulée du printemps arabe et suite au massacre de femmes ivoriennes dans le marché lors des affrontements civils dans le pays. C'est une Association loi 1901française, née du désir de rendre hommage a à tous ceux qui ont perdu la vie pour un idéal de paix dans le Monde, tous ceux qui ont été sacrifiés alors qu’ils recherchaient simplement la dignité humaine. Cette Association et plateforme internationale est apolitique, sans coloration religieuse ou ethnique, elle se bat pour la mode éthique, défend par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat, la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations.
Dans le farouche désir de combattre pacifiquement les injustices sociales et économiques à l'encontre des peuples par la culture, elle entend véhiculer des messages d'humanité. Son slogan le beau au service de l'autre, permet des passerelles, des rencontres et l’ acceptation des diversités couture. L'esthétique pour l'éthique reste son credo.

United Fashion for Peace entend fédérer le meilleur de la création internationale dans le respect de la diversité, des us et des coutumes. Tout un symbole de paix aujourd'hui, alors que le Continent continue de subir les soubresauts de son histoire.
Investir dans la paix c'est investir dans les peuples
UFFP est une plateforme internationale destinée à valoriser la création éthique centrée sur le développement humain durable.
Pont couture entre les peuples du Monde, cette plateforme a pour vocation de faire la promotion d'une création éthique et sans frontières. Favoriser un jour le commerce équitable de ces produits, pouvoir faire venir les artistes sur Paris pour leur organiser des défilés et vendre leurs produits.
United Fashion for Peace, c’est un concept qui propose un défilé de mode « clés en main », une animation « décalée » à l’occasion d’une manifestation, d’un colloque, d’un forum, d’assises politiques, économiques, scientifiques.
United Fashion for Peace c’est la présentation d’artistes qui font vivre et revisitent une culture, c’est un témoignage de richesse et de savoir faire, c’est la promotion du développement durable avec l’ambition d’accéder à la conscience durable
United Fashion for Peace c’est un vecteur d'amour et le partage dans la création.
Pour les organisateurs il s'agit de créer un évènement mais aussi de véhiculer une philosophie de vie dans la création. Pour laisser quelque chose aux générations futures " loin des passerelles du luxe, UFFP est avant tout une histoire d'amour et d'amitié avec les peuples, leur création, leur identité et leur patrimoine au service de l'autre.

C'était une idée, elle est devenue un projet, aujourd'hui une Association qui a hâte de trouver des programmateurs, des sponsors et des partenaires afin de pouvoir sa première édition.
UFFP dans le Monde
UFFP est à la recherche de programmations dans le Monde, de partenaires et de sponsors qui souhaiteraient se rapprocher de l'éthique, du développement durable, de la préservation des Arts et métiers, des droits de l'homme, de la culture et de la parité, sans oublier le dialogue entre les civilisations qui sont les valeurs qu'elle véhicule.
A chaque programmation dans un pays où événement donné, sont mis en avant les créateurs du pays hôte qui sont dans l'éthique.
UFFP s'adapte à toutes les thématiques et les rencontres politiques, économiques, culturelles, développement, environnements, bio, bilatérales, multilatérales, fêtes d'indépendance, fêtes nationales, parité, jeunesse, droits de l'homme, ou encore pour médiatiser une problématique donnée de la région.
A terme, L'Association voudrait pouvoir faire également du caritatif, et organiser des ventes de charité, au profit d’une ONG ou association défendant des valeurs similaires et la mettre en avant à l'occasion d'un défilé programmé.
Siteweb: http://www.unitedfashionforpeace.com
contact: unitedfashionforpeace@gmail.com

UFFP mode d'emploi :
La promotion d’un pays passe par la mise en avant de ses valeurs, de ses atouts et par une communication à la fois ciblée, régulière et soutenue. La Côte d'Ivoire de la paix et de la réconciliation souhaite développer un tourisme culturel mais également donner une image positive d’une Afrique à la fois moderne et traditionnelle où les valeurs humaines, sociales et pacifiques prédominent.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *