Share
Suivez nous

Survivre au Trauma du Deuil post covid ou pas

Ajouté par , Le avril 14, 2020 , dans Beautiful & Zen, PSY, Relaxation, Santé

 

Nous vivons tous une période historique dans sa douleur, la finitude liée au COVID 19 et les pertes et les renonciations que cela a impliqué à travers le monde, laisseront bien des cicatrices, même au-delà de la période de crise sanitaire mondiale.

L’épidémie de Covid-19 dans le monde entier bouscule notre  deuil et les rites funéraires qui l’accompagnent. Les mesures barrières ainsi que les restrictions de déplacements freinent les adieux à un proche en fin de vie, qu’il soit malade du Covid-19 ou non. Lui rendre hommage après sa mort devient plus complexe.

Oui je pense que le trauma d’avoir perdu un être cher dans cette pandémie prendra plus le temps à cicatriser que le fait de trouver un vaccin à ce virus mortifère.

Le cruel hasard a aussi voulu, et  mon arbre de vie aidant, que cette sinistrose et confinement, s’en soit suivi avec le diagnostic de fin de vie de mon compagnon à la même période.

Une double douleur, une double épreuve, UNE DOUBLE RÉSILIENCE !

1-la-mort-brutale-et-inattendue-v2-945x630

On ne se prépare jamais à la finitude d’un être aimé.

Le Covid, a ébranlé toutes nos certitudes, nos  acquis, la vitesse  à laquelle le virus s’est propagé et  sa virulence, continuera de nous hanter encore et  encore. Le plus terrible, c’est que beaucoup  de familles n’ont pas eu le temps de faire le deuil , pas même le temps de dire aurevoir ou de voir la dépouille.

Dans beaucoup de situations, le trauma EST quand il survient  et qu’il est consécutif à la soudaineté de la disparition. Oui la disparition physique est importante, cependant « on est jamais prêts ou préparés  à dire au revoir » quand c’est bref et rapide et que l’on ne voyait pas la chose venir.

Dans d’autres scénarios, les circonstances de la mort peuvent aussi nourrir le trauma, d’autant que la personne reste profondément marquée et n’arrive pas à faire son deuil « naturellement » si elle choquée par ces circonstances.

Quand une mort est consécutive à une maladie et que dans le conscient, on est plus ou moins préparés et l’Hypnose tout comme d’autres thérapies bréves ( Sophrologie) peuvent accompagner  en atténuant les souvenirs dégradés des dernières semaines.

Ici le travail sera centré sur le positif d’une circonstance douloureuse, pour ne garder que les belles images.  L’Hypnothérapeute peut aider à  accélérer ou  relancer le travail de deuil par l’hypnose. Mon  travail avec vous  intègrera  peu à peu la résilience dans votre quotidien.

Les 7 étapes du Deuil

Elisabeth Kubler Ross, psychiatre et psychologue, décrivait les 7 étapes nécessaires au travail de deuil: Le choc, le déni, la colère, la tristesse, la résignation, l’acceptation et la reconstruction. Le deuil peut devenir complexe voire même devenir un pathos si l’une de ces étapes ne s’est pas déroulée correctement.

Les dangers du Deuil pathologique

 Un Deuil pathologique non traité engendrera toute une panoplie de conséquences psychosociales  non négligeables: allant de l’anxiété à la  dépression. Ses expressions extrêmes seront les phobies,  les  crises de panique, les troubles du comportement alimentaire, les TOCs , les pensées  morbides et suicidaires etc

Casser les blocages du Deuil

Regrets, sentiments de frustrations, culpabilité, déni, non-dits, autant de facteurs psychologiques et émotionnels pour la personne qui les subit et qui est face à un tsunami :

«  Je n’ai pas profité de lui, je n’ai pas pu lui dire au revoir, ce n’est pas juste, pas comme ça et pas aussi tôt » ! Ou encore « je n’ai pas pu lui dire combien je l’aime, je lui ai pas demandé pardon » etc. et la liste est longue des non-dits. Tous ces éléments bloquent le processus du deuil qui ne peut plus faire son  chemin naturellement.

 

Un avant et un Après Covid

Un accompagnement psychologique permet d’aider au coping. Pour  surmonter les  traumatismes. Le regard des autres aidera aussi les endeuillés à s’en remettre, à condition de ne pas les plaindre et de ne pas les réduire à ce qu’ils vivent.

La thérapie comportementale permettra de construire « cet épisode manqué «  de votre deuil

Elle  est là pour proposer de reconstruire « ce chapitre ou épisode manqué » permettant un espace d’expression thérapeutique dans lequel le processus de deuil est relancé, pour que cette fois ci, chaque étape se déroule dans son intégralité.

Je vais  vous accompagner au travers de votre  deuil, pour faire votre deuil convenablement,  à votre rythme pour aider à amoindrir les symptômes, voire, les faire disparaitre.

Comprendre le Trauma

Un trauma est une expérience qui ne s’est pas transformée en apprentissage, il n’y a aucun feedback par rapport à elle et la personne le vit avec souffrance encore et toujours.

Les règles du Trauma

En règle générale, il  se présente comme un évènement difficile qui n’a pas été intégré et contrairement aux croyances populaires, ce n’est pas l’objet du trauma qui pose problème, mais plus sa relation avec lui !

Pour bien   cerner le trauma  et le reconnaitre, le patient quand il vient à nous présente 3 « symptômes » :

-          il n’arrête pas de pleurer quand il l’évoque

-          il présente une forme de culpabilité  « comme si c’était sa faute »

-          Et cet évènement traumatique est bel et bien fini   pour lui et relève du passé

En début d’anamnése, les questionnements du thérapeute sont cruciaux, afin de réellement cerner la teneur et l’existence de si oui ou non, il y a trauma et de quelle nature ?

Parfois on est persuadés que c’est un trauma et cela ne l’est pas et cela est plus un stress post traumatique ou une souffrance psychologique.  Le trauma peut être aussi non unique et répétitif  ( ex dans le cas d’abus sexuels répétés)

Il est  aussi  important de vérifier la connexion en termes de devenir, pour savoir si le trauma existe toujours tout en comprenant bien aussi comment ça a démarré.

POUR TRAITER LE TRAUMA : RETOUR VERS LE PASSE !

Un passage obligatoire, où l’on  va « dérouler le film de sa vie antérieure » pour l’aider à  rencontrer le trauma et à le voir sous un autre angle et tenter d’y trouver des apprentissages et du  positif qu’il ramènera  à sa vie dans le ici et maintenant. Je vais le faire revivre dans  son inconscient via une régression   en âge par ex et là il ne « subira plus » mais inversera la donne en termes d’apprentissage.

On peut également utiliser d’autres techniques comme les dissociations.

D’abord dissociation du conscient et de l’inconscient afin de bien séparer les parties en soi

Ou une dissociation visuelle pour permettre au sujet de se voir et de s’entendre

Dissociation dans le temps également, voir le avant, pendant, après.

Nous allons à présent nous intéresser au deuil.

Laissez partir le défunt pour Faire son Deuil

Lorsque l’absence est  intolérable,   les thérapies comportementales peuvent vous aider à dire au revoir à l’être perdu. Ainsi, laissant l’inconscient faire son travail de deuil. Petit à petit, à votre rythme vous construisez un chemin vers  à la paix, pour commencer à vous ouvrir à la vie que le défunt aurait voulu pour vous.

Et vous réapprenez à vous non pas en l’oubliant, mais en vous habituant à son absence, tout en gardant le meilleur de son souvenir et de son amour qui est lui, immortel.

Site : www.feriel-berraies-therapeute.com

 


Mots clés:

Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok
Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO