Share
Suivez nous

La 1ère édition de CULTURES THE WORLD ARTS un franc succès bruxellois !

Ajouté par , Le juillet 1, 2016 , dans Art Expo, Evasion, LifeStyle

 

Du 8 au 12 juin 2016 s’est achevée mais avec de nouvelles perspectives pour les arts du monde, le Salon Cultures The Worlds Arts Fair. A rappeler que  Cultures à Bruxelles, The World Arts Fair est  née de la synergie entre les trois foires Bruneaf, BAAF et AAB  qu’UFFP avait visité l’année dernière.

Cultures_press_cover

70 exposants internationaux avaient exposé durant 5 jours au Sablon, faisant de Bruxelles la première destination en Europe pour les arts du monde. Une destination de plus en prisée et qui veut rivaliser avec ce qui se fait sur Paris avec la particularité de s’ouvrir au marché Benelux et l’Allemagne.

CULTURES 4

Des objets d’Afrique, Océanie, Indonésie, Asie mais également des antiquités grécoromaines, égyptiennes et proche-orientales étaient proposés à tous les passionnés d’art, les conservateurs de musées et les collectionneurs du monde entier.

Chaque marchand a pu proposer de belles pièces pour la foire – toutes soigneusement examinées par une commission d’experts internationaux -, avec pour seul objectif de surprendre et d’émerveiller un public d’une très haute exigence.

CULTURES 6

Des événements sur deux expos

Deux expositions inédites ont été  présentées pendant toute la durée de la manifestation à l’Ancienne

Nonciature, place du Grand Sablon et un cycle de conférences avait été également proposé.

cultures 1

Un bilan encourageant

 

The World Arts FAIR  ou Cultures s’est achevée dimanche 12 juin sur un bilan positif. Dans un contexte bruxellois politique et économique difficile avec la question sécuritaire, la fréquentation, a  quand même été honorable les 5 jours de la manifestation.

CULTURES 2

Malgré une fréquentation en légère baisse, le public de collectionneurs fidèles aux manifestations était au rendez-vous. Beaucoup de collectionneurs internationaux avaient fait le déplacement : européens de l’Espagne à la Suède mais aussi sud-africains, canadiens et américains. Les galeries qui participaient à la foire pour la première fois ont été surprises du nombre de ces visiteurs, plus important que leur attente, particulièrement les deux premiers jours. Elles se sont également estimées très satisfaites de la qualité du visitorat : collectionneurs, professionnels du monde de l’art mais aussi public non avertis et curieux.

 

La synergie opérée entre les 3 associations BRUNEAF, BAAF et AAB a porté ses fruits avec une  signalétique commune, un même catalogue et un plan général qui ont permis le croisement des collectionneurs. Un certain nombre de marchands pensent même que cette synergie était l’une des raisons pour lesquelles le taux de participation a été aussi bon. Un grand nombre de visiteurs a ainsi pu s’intéresser et découvrir d’autres spécialités artistiques.

 

 

 

Deux expositions prestigieuses étaient présentées à l’Ancienne Nonciature : « Les bois qui murmurent », exposition consacrée à la grande statuaire Lobi et « Mandé médiéval » qui suintéressait à la la statuaire en bois, terre cuite et bronze du Mandé.

 

Un cycle de conférences a permis également de prolonger la découverte. Organisé en partenariat avec Art Connoisseurs au restaurant Au Vieux Saint-Martin, ce cycle a permis de réunir des conférenciers internationaux dans les domaines des Arts asiatique, tribal, antique et de l’Archéologie, alliant ainsi le plaisir de la connaissance à l’événement du Salon

 

CULTURES 5

 

Un climat d’affaires jugé satisfaisant pour un grand nombre de marchands.

 

Pour la section tribale, Didier Claes déclare que malgré un travail inégal selon les galeries, les marchands qui présentaient de belles pièces ont très bien travaillé. C’est le cas par exemple de Patrick Mestdagh qui a réalisé des ventes tous les jours : « les pièces d’entrée de gamme et de prix moyens ont trouvé preneurs », « c’était toutefois plus compliqué pour les pièces plus importantes » nuance t-il.

Didier Claes de son côté nous confie que sur un accrochage de 18 pièces, 7 pièces ont été acquises dans une fourchette de prix allant de 5 000 à 40 000 euros. La statue Zande présentée dans le catalogue a ainsi trouvé preneur.

 

Les marchands d’art asiatiques se sont déclarés très satisfaits de la foire et ont rapporté des ventes dans des gammes de prix allant de 1 000 à 150 000 euros. Le challenge est donc réussi pour les organisateurs qui se félicitent de donner accès à de jeunes collectionneurs comme à des collectionneurs avertis.

 

Parmi les pièces vendues, nous pouvons noter :

 

• une belle tête de Shiva, un objet rare présenté chez Carlo Cristi (quelques autres lingakosa se retrouvent dans les collections de musées dont le MET).

 

• un inro en laque, représentant le voyage de Roshi à dos de boeuf, réalisé en takamaki-e avec des incrustations dans la coquille d’awabi, datant de la dernière période Edo (1ère moitié du 19e siècle), cédée par Kitsune Japanese Art

 

• deux bois taillés du Tibet Occidental avec traces de peinture, datant du 11e siècle, vendus 17 500 euros chaque par Astamangala

 

• un rouleau de Sengai Gibon avec une poésie de Matsuo Basho (poète le plus célèbre de la période Edo au Japon, 1644 – 1694), cédé par Mingei

 

 

 

Trois Associations pour l’Art unies dans un même dessein

 

Depuis plusieurs années, les trois associations AAB, BAAF et BRUNEAF ont instauré une synergie

dynamique autour des événements du mois de juin afn que ceux-ci aient un retentissement

international incontestable.

 

 

CULTURES – The World Arts Fair deviendra  rapidement une référence mondiale pour les collectionneurs avertis et les amateurs curieux intéressés par les arts asiatiques, antiques et noneuropéens.

Un simple et ingénieux système de couleurs permettra de distinguer chaque exposant et d’identifer avec facilité sa spécialité.

Une volonté de faire de Bruxelles LA place des arts classiques encore plus grande « selon Didier Claes »

 

 

 

CULTURES 7

 

Le Comité d’Expert qui est-il ?

Didier Claes

Membre de la Chambre Belge des Experts en Œuvres d’Art de Belgique (C.B.E.O.A.)

Membre de la Chambre Royale des Antiquaires de Belgique (C.R.A.B./K.K.A.B.)

Membre du Syndicat National des Antiquaires français (S.N.A.)

Président de Brussels Non European Art Fair (BRUNEAF)

Vice-Président de Brussels Antiques & Fine Arts Fair (BRAFA)

Patric Didier Claes est spécialisé en arts d’Afrique Centrale. Confronté dès son plus jeune âge

à la culture et aux traditions africaines, il effectue en 1989 ses premiers voyages en solitaire

au Congo et y approfondit ses connaissances. Pendant une dizaine d’années, il fournit les

marchands de Bruxelles et de Paris. En 2000, il prend un nouveau départ en participant à

de nombreuses foires telles que l’International Tribal & Textile Arts Show de New York, la

BRAFA, BRUNEAF et Grands Antiquaires à Bruxelles, ainsi que Kaos – Parcours des Mondes

et le Salon du collectionneur au Grand Palais, à Paris. Depuis 2005, il fait également partie de

la Chambre des Experts en Œuvres d’Art de Belgique et participe à de nombreux projets. En 2007, il est co-commissaire de l’exposition Mestach l’Africain puis commissaire de l’exposition

Congo mythical masks en juin 2009, à Bruxelles. En 2011, il est commissaire de l’exposition

Arts d’Afrique. Voir l’invisible au Musée d’Aquitaine de Bordeaux et directeur de l’ouvrage

Empreintes d’Afrique : l’art tribal au fl des feuves aux éditions « 5 continents ».

Ouverte depuis 2002 dans le quartier du Sablon (Bruxelles), sa galerie occupe un prestigieux

espace consacré à la présentation d’objets d’art de belle qualité provenant de grandes collections. Elle compte parmi sa clientèle de nombreux collectionneurs américains et européens ainsi que des institutions muséales internationales.

 

Jacques Billen

Membre de la Chambre Belge des Experts en Oeuvres d’Art (Board)

Membre de la Chambre Royale des Antiquaires et des Négociants en Œuvres d’Art de Belgique (Board)

Membre du Syndicat National des Antiquaires (S.N.A.)

Membre du Brussels Art Square/BAS (Board)

Membre de l’International Association of Dealers in Ancient Art (IADAA)

Président de Brussels Ancient Art Fair (BAAF)

Jacques Billen a fondé sa galerie en 1988 au Sablon, le quartier des antiquaires de sa ville

natale. Celle-ci est dénommée « Harmakhis » par référence au Grand Sphinx de Gizeh,

assimilé depuis le Nouvel Empire à « l’Horus-dans-l’horizon ». En effet, avant qu’il n’aille

rejoindre les collections du Musée Egyptien de Munich, un sphinx à crinière du pharaon

Amenemhat III (12e

dynastie, vers 1844-1797 avant J.C.) servit longtemps d’emblème à la galerie et accueillait les visiteurs.

Licencié en Histoire de l’Art et Archéologie, licencié en Philologie et Histoire Orientales

de l’Université Catholique de Louvain, Jacques Billen est surtout un spécialiste de l’art de

l’Egypte antique. Parallèlement à sa carrière d’antiquaire, Jacques Billen exerce l’activité

d’expert dans le domaine de l’art égyptien. A ce titre, il conseille utilement de très nombreux

collectionneurs et institutions publiques de par le monde, participant aux comités d’expertises

de plusieurs foires internationales de renom, dont la TEFAF (depuis près de 15 ans).

Il a participé ou participe aux foires d’antiquités suivantes : Ars Antiqua Brussels, Brussels

Ancient Art Fair/BAAF, BRAFA, BRUNEAF, Cultura, Foire des Antiquaires de Belgique (Palais

des Beaux- Arts),TEFAF, Winter B Sablon.

Arie Vos

Membre de la Chambre Belge des Experts en Oeuvres d’Art (Board)

Membre du Brussels Art Square/BAS (Board)

Président de Asian Art in Brussels (AAB)

À l’Age de 8 ans, Arie Vos découvre l’univers de l’art asiatique grâce à un netsuke offert

par une voisine. Dans les années qui suivent, sa passion pour l’art asiatique le pousse à

se documenter sur le sujet. Très rapidement il fréquente des marchands spécialisés qui

l’aident à se former. Bien qu’il veuille devenir galeriste, il décide d’abord de se former dans la

gestion d’entreprises. Il commence alors sa carrière comme consultant en finances et taxes,

pour finalement devenir spécialiste en ‘executive management services’. Sa passion pour la

culture japonaise le mène également à aider des sociétés japonaises à s’intégrer en Europe

et à surpasser les barrières culturelles. En 1998, Arie Vos décide enfn de se lancer dans le

monde de l’art et de la culture japonaise et il crée la galerie Kitsune, spécialisée dans l’art

japonais reflétant l’âme du Japon avec ses riches traditions. Les œuvres d’art représentent la

vie quotidienne, la simplicité, la beauté sans prétention et le wabi sabi. Arie Vos y organise

régulièrement des expositions thématiques. Il y a 3 ans il vient s’installer au Sablon, où il est

très rapidement sollicité pour participer à différentes associations.

 

 

 

 

 

Ondine & Patrick Mestdagh

Membre de la Chambre Royale des Antiquaires de Belgique (C.R.A.B./K.K.A.B.)

Co-Président, asbl Sablon Quartier des Arts et du Commerce

Vice-Président et Trésorier de Brussels Non European Art FAir (BRUNEAF)

Ondine et Patrick Mestdagh sont installés depuis quinze ans au cœur du Sablon à Bruxelles.

Amoureux des objets de forme, ils agissent au « coup de cœur ». Au cours de leurs nombreux

voyages, leur regard est attiré par les objets non-européens, de l’Océanie à l’Afrique en

passant par l’Indonésie et l’Amérique du Nord. Explorant ces cultures plurielles, ils aiment

mêler le beau et l’usuel.

 

Marc Leo Felix

Vice-président et Secrétaire de la Belgian Association of Dealers in Non European Art (BADNEA) et

Brussels Non European Art Fair, (BRUNEAF) de 1990 à 2009

Fondateur et Directeur du Congo Basin Art History Research Center

Membre de la Société des Africanistes

Member of the Board of Directors of the Musical Instrument Museum (MIM) Phoenix, Arizona

Après des études latin/grec à Sint-Jan Berchmanscollege, des études d’art à l’Académie

Royale des Beaux-Arts de Bruxelles, Marc Felix a également suivi des cours d’histoire de

l’art, en particulier l’art non-européen, aux Musées royaux d’Art et d’ Histoire. Il effectue

son premier voyage au Congo en 1959-1960, avant d’être enrôlé dans l’ École Royale

d’Infanterie en 1961. En 1962, il ouvre un magasin d’art ethnique et tribal à Bruxelles. Entre

1964 et 1966, il vit au Moyen-Orient pour étudier, entre autres, les relations culturelles entre

l’Arabie du Sud et l’Afrique de l’Est. Entre 1966 et 1971, il réside au Nigeria, au Gabon et

au Cameroun. De 1972 jusqu’à la fn des années 1990, ses nombreux voyages en Afrique

orientale, en Asie du Sud-Est, et en Mélanésie centrale lui permettent de devenir un expertde l’art rituel et des relations culturelles dans ces domaines. Son travail ethnographique inclutdes travaux sur les instruments de musique et leurs enregistrements en Afrique, en Inde, en

Indonésie, au Vietnam et en Nouvelle- Guinée. En partenariat avec le marchand françaisPhilippe Guimiot 1972-1975, Felix ouvre la Galerie Continents à Bruxelles, spécialisée dans l’art ethnique. En 1975 il ouvre sa propre galerie, Arts Tribal, spécialisée dans l’art rituel duCongo, jusqu’en 2001. Voyageant régulièrement aux Etats-Unis, il devient consultant pour degrands musées, universités, et collectionneurs sur l’art rituel congolais. En 1985, il fonde le

Congo Basin Art History Research Center à Bukavu, en République démocratique du Congo

(ex-Zaïre). Après les émeutes de 1991, le centre a déménagé à Bruxelles, où il est encore

très actif. Il a écrit une vingtaine d’ouvrages majeurs sur l’art d’Afrique centrale et publié

de nombreuses monographies, articles et essais. Il est le fondateur et directeur de Congo

Arts, galerie spécialisée dans les expositions thématiques sur les arts et l’artisanat rituels

d’Afrique centrale. Felix a organisé plus de quarante expositions sur l’art rituel congolais en

Autriche, en Belgique, au Congo, en Chine, au Danemark, en France, en Allemagne, en Inde,

au Japon, aux Pays-Bas, aux Etats-Unis et à Taïwan. Au cours de sa carrière, il a été expert

pour de nombreux musées internationaux d’art tribal et d’expositions.

Liste des marchands

• Aboriginal Signature, Bruxelles – Belgique I www.aboriginalsignature.com

• Akanthos Ancient Art, Anvers – Belgique I www.akanthos.be

• Ambre Congo, Bruxelles – Belgique

• Archea Ancient Art, Amsterdam – Pays-Bas I www.archea.nl

• Arteas Ltd, Londres – Royaume-Uni I www.arteasltd.com

• Astamangala / Sjoerd De Vries, Amsterdam – Pays Bas I www.astamangala.com

• Dr. Robert R. Bigler – Asian & Egyptian Art, Rushchlikon/Zurich – Suisse I www.bigler-fnearts.com

• Roger BOURAHIMOU, Bruxelles – Belgique

• H. Kellim BROWN / African Sculpture, Ormond Beach, Floride – USA

• Galerie Olivier CASTELLANO, Paris – France I www.oliviercastellano.com

• Galerie Grégory CHESNE I www.gregorychesne.com

• didier CLAES, Bruxelles – Belgique I www.didierclaes.com

• Classic Primitives Gallery, Bruxelles – Belgique I www.2r-ritualgallery.com

• Congo Gallery, Bruxelles – Belgique I www.congogallery.be

• Carlo Cristi / Asian Arts Company, Nivelles – Belgique I www.asianart.com/carlocristi

• Dalton Somaré, Milan – Italie I www.daltonsomare.com

• Jo De BUCK, Bruxelles – Belgique I www.jodebuck.com

• Bernard de GRUNNE, Bruxelles – Belgique

• DELETAILLE, Bruxelles – Belgique

• Laurent DODIER, Le Val St Père – France I www.laurentdodier.com

• Martin Doustar / Ancient & Tribal Art, Paris – Bruxelles I www.martindoustar.com

• Duchange et Riché, Bruxelles – Belgique I www.aabru.com

• Bernard DULON, Paris – France I www.dulonbernard.fr

• Roswitha Eberwein Antike Kunst Göttingen, Göttingen/Paris – Allemagne/France I www.egypt-art.com

• Famarte / Farah Massart, Knokke – Belgique I www.famarte.be

• Galerie FLAK, Paris – France I www.galeriefak.com

• Bruce FRANK, New York – USA I www.brucefrankprimitiveart.com

• Bruno FREY, Arnay le Duc – France I www.galerieh.free.fr

• GROUP 2 VANHEVEL, Bruxelles – Belgique

• Karim Grusenmeyer, Bruxelles – Belgique I www.grusenmeyer.be

• Galerie Jürgen Haering, Freiburg – Allemagne I www.galerie-haering.de

• Harmakhis – Jacques Billen, Bruxelles – Belgique I www.harmakhis.be

• Jacques How Choong, Bruxelles – Belgique I www.asianart.com/jacques

68 marchands internationaux dont :

43 marchands d’art africain, océanien et


Mots clés:

Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok
Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO