Heinz Jürgen Weiland, Directeur R & D du groupe Logocos nous parle de la cosmétique Végane

  • By UFFP
  • 1 novembre 2015
  • 0
  • 311 Views

La cosmétique végane est une tendance forte en Allemagne, pays qui est le marché européen n°1 de la cosmétique naturelle et bio, loin devant la France. Dans l’Hexagone, certains consommateurs se disent également de plus en plus intéressés par les produits végans, même si le nombre de végétariens (et encore plus de végans stricts) est bien plus faible chez nous qu’Outre-Rhin. Que faut-il en penser ?

UFFP a eu la chance de recevoir les précieux conseils et l’éclairage de   Heinz Jürgen Weiland, Directeur R & D du groupe Logocos.

Heinz Jürgen Weiland Logocos 2

Heinz Jürgen Weiland, en charge depuis de longues années de la Recherche & Développement au sein du groupe Logocos (marques Logona et SANTE Naturkosmetik en France), une des entreprises leader de la cosmétique naturelle et bio en Allemagne et en Europe.

 

M. Weiland, dites-nous d’abord quelques mots sur vous.

 

Je suis à la tête du service Recherche & Développement du groupe Logocos depuis 25 ans environ. Mais mon expérience est encore plus ancienne : je fus auparavant en charge de la fabrication d’extraits végétaux que nous faisons en interne, tout en suivant encore en parallèle mes études. Celles-ci ont  porté sur la technologie alimentaire, avec une spécialisation sur la cosmétique et les produits d’hygiène (« Technologie der Kosmetika und Waschmittel », pour les germanophones). Une fois mes études terminées, j’ai donc pris la direction de ce service R&D, ai monté le service Qualité, etc. Après avoir été membre de la direction de plusieurs des marques du groupe (Fitne, SANTE), je suis devenu en 2008 un des directeurs du groupe Logocos.

 

J’ai été membre du comité directeur des associations BDIH et NaTrue, qui sont à l’origine des certifications du même nom. Je suis toujours membre du comité directeur du BNN (« Bundesverband Naturkost Naturwaren », association fédérale allemande des fabricants de produits naturels), du FKI (« Forschungsgemeinschaft für die kosmetische Industrie », association des chercheurs de l’industrie cosmétique). Et je suis aussi membre de différents groupes de travail au sein de l’IKW (« Industrieverband Körperpflege- und Waschmittel », association allemande des fabricants de cosmétiques, produits de toilette, de parfumerie et de détergence).Logona & SANTE Vegan Assemblage avec zoom WEB

 

Quelle différence y a-t-il entre végétariens, végétaliens et végans ?

 

Les « végans » sont plus stricts que les végétariens. Les végétariens ne consomment en effet pas de viande comme on le sait, les végétaliens renonçant en plus à la consommation de poissons, d’œufs ou de produits laitiers. Les végans veulent quant à eux vivre dans un environnement sans le moindre produit provenant des animaux de façon générale, car ils refusent leur exploitation. Les végans ne consomment donc non seulement pas de viande, produits laitiers, œufs, poissons, etc. mais ils n’utilisent pas non plus de chaussures ou de vêtements en cuir, de laine, de cire d’abeille, etc. Ils n’emploient absolument rien qui puisse venir des animaux, que ces derniers aient été vivants ou morts.

Dans quelle mesure la cosmétique naturelle est-elle concernée ?

Ces végétariens et végans voulant donc vivre dans un environnement sans ingrédients animaux, cela inclut bien entendu les produits cosmétiques, dès lors qu’ils en utilisent. Dans la pratique, on trouve en fait relativement peu d’ingrédients animaux en cosmétique naturelle certifiée. Mais il y en a quand même quelques-uns, comme la cire d’abeille, la lanoline (provenant de la laine des moutons), qui ne viennent pas d’animaux morts. Les 3 seuls ingrédients d’animaux morts qui peuvent être éventuellement utilisés sont le rouge cochenille alias carmin, le shellac qui est aussi la sécrétion d’un puceron, ou encore le chitosan, qui provient de la carapace de crustacés. Mais comme ce sont des animaux invertébrés, ils ne sont pas interdits par les cahiers des charges du BDIH ou de NaTrue. C’est pour cela que la cosmétique naturelle ne répond pas intégralement aux critères des végétariens ou végans.

Il existe ainsi des certifications qui confirment la « véganité » des produits selon des cahiers des charges extérieurs aux entreprises, de la même façon qu’on peut se faire certifier BDIH ou NaTrue, avec des logos correspondant à ces certifications, qui sont en général ceux d’associations véganes. Mais on peut aussi, lorsqu’on se fait certifier cosmétique naturelle/bio, faire confirmer par le certificateur qui intervient alors que les ingrédients sont en plus végans, et afficher dans ce sas un logo ou une mention « végan » propre à l’entreprise. C’est ce que nous faisons en ce qui nous concerne.

Y a-t-il des limites, sur le plan technique, si on veut effectivement renoncer totalement aux ingrédients d’origine animale ?

Par exemple, ce qui est remplaçable dans 95 % des cas, c’est la cire d’abeille, que l’on a longtemps employée volontiers car elle procure une sensation très agréable sur la peau, parce qu’elle est facile à travailler, ne pose pas problème d’approvisionnement, etc. On peut la remplacer par une cire végétale ou par des associations de différentes cires végétales. Chez nous, nous sommes en passe de la remplacer totalement, car nous sommes attentifs à cette demande végane. Pour la lanoline, il existe maintenant aussi des substances de remplacement, qui ne sont pas à 100 % vraiment équivalentes, mais qui conviennent néanmoins. Par contre, il existe quelques ingrédients qu’il est plus délicat de remplacer pour obtenir un résultat absolument équivalent : c’est le cas du rouge cochenille, celui qui donne « le » rouge des rouges à lèvres, et qu’il est difficile d’obtenir avec des colorants purement minéraux. Et ce rouge-là, certaines consommatrices ne veulent pas y renoncer.

Si je ne suis pas végétarien ou végan, la cosmétique certifiée végane peut-elle néanmoins présenter un intérêt pour moi ?

 

Sur le fond, si je ne suis effectivement ni végétarien ni végan, je n’ai pas impérativement besoin de cosmétique végane. En soi, elle ne m’apportera rien. Le seul point, c’est que cela représente éventuellement une garantie supplémentaire, si je souhaite spécifiquement dans mes cosmétiques une absence totale d’ingrédients provenant d’animaux. En gros « qui peut le plus, peut le moins », car un produit végan va sur ce point encore plus loin que la cosmétique naturelle certifiée.

Il faut par ailleurs souligner, sur le plan de la qualité cosmétique des produits, que le fait qu’un produit soit végan ne lui enlève rien : ce n’est pas un nouveau « sans…. quelque chose » qui ferait que ce produit devient moins efficace ou moins agréable à utiliser.

Quelle proportion de produits végans avez-vous au sein de vos marques Logona et SANTE Naturkosmetik ?

Chez SANTE, nous en sommes à environ 95 %, et chez Logona à environ 90 %, car il reste encore quelques formulations un peu plus anciennes qui contiennent par exemple de la cire d’abeille. La tendance végane devant a priori durer encore longtemps, voire se renforcer, nous en tenons donc largement compte dans l’évolution de nos produits, ou lors de la création de nouveaux bien sûr.

 

Une dernière chose à ajouter ?

Oui, et des plus importantes. J’ai dit tout à l’heure que sur ce point, à savoir l’utilisation des ingrédients provenant d’animaux, la cosmétique certifiée végane va plus loin que la cosmétique certifiée naturelle et bio. Mais le problème est que « certifié végan » ne signifie pas « sans ingrédients de synthèse, issus de la pétrochimie ». Donc beaucoup de produits végans ne sont pas d’origine naturelle ! Aux personnes qui veulent utiliser des cosmétiques vraiment végans, je dirai alors de se tourner vers la cosmétique certifiée végane et en plus naturelle/bio. Non seulement pour des questions de principe de précaution concernant la santé mais aussi pour des questions d’environnement. Un seul exemple à ce propos : les tensio-actifs d’origine synthétique polluent l’environnement où ils sont rejetés au final, et sont ainsi toxiques pour la faune aquatique ! La cosmétique certifiée naturelle et végane en même temps est donc la seule qui est vraiment en phase avec leurs exigences.

Les produits du groupe Logocos sont distribués en France
par Bleu Vert http://www.bleu-vert.fr

UFFP

UFFP la Fondatrice et Présidente FERIEL BERRAIES GUIGNY :
Tour à tour mannequin, criminologue, diplomate et journaliste, la franco tunisienne Fériel Berraies Guigny a lancé en février 2011, une Association loi 1901 du nom de United Fashion for Peace. Parmi les activités de l'Association, une Caravane de mode internationale qui met en avant la paix, la tolérance, le dialogue entre les civilisations par le biais de la mode et de l'artisanat éthique. Née dans la foulée du printemps arabe, cette Association réunit tous les artistes du monde pour la paix, désireux de donner de l'espoir dans des régions en crise ou en transition. Depuis le mois de mai dernier, le magazine en ligne a aussi vu le jour pour être le portevoix de tous ses combats pour une planète éthique. La première programmation de la Caravane de mode se fera prochainement en février 2012 en Afrique subsaharienne sous la thématique de l'éducation pour la paix à la Triennale de l'Education en Afrique. Sept pays ont été les Ambassadeurs, Tunisie, Maroc, Cameroun, Afrique du Sud, France/Niger et Burkina Faso.
Fériel Berraies Guigny dirige par ailleurs, depuis des années deux panafricains New African en co rédaction et New African Woman/ Femme Africaine qu'elle a crée pour le groupe de presse britannique IC publications. Elle a longtemps été journaliste correspondante presse pour la Tunisie.

UFFP Contenu rédactionnel webzine :
Magazine français pour une planète éthique. Se veut une plateforme internationale pour une mode éthique qui défend la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat. Rubriques : 'Planète éthique' - 'Le rendez-vous des entrepreneurs' - 'Ethnical Conso : beauté bio, manger éthique' - 'Ethical Fashion' - 'Eco Déco' - 'Culture éthique' - 'Eco Evasion' - 'Société et éthique' - 'Femmes d'Ethique' - 'Prix Ethique' - 'Paroles Ethique'.
Mission de l'Association UFFP :
La Caravane United Fashion for Peace est née ce mois de février passé dans la foulée du printemps arabe et suite au massacre de femmes ivoriennes dans le marché lors des affrontements civils dans le pays. C'est une Association loi 1901française, née du désir de rendre hommage a à tous ceux qui ont perdu la vie pour un idéal de paix dans le Monde, tous ceux qui ont été sacrifiés alors qu’ils recherchaient simplement la dignité humaine. Cette Association et plateforme internationale est apolitique, sans coloration religieuse ou ethnique, elle se bat pour la mode éthique, défend par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat, la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations.
Dans le farouche désir de combattre pacifiquement les injustices sociales et économiques à l'encontre des peuples par la culture, elle entend véhiculer des messages d'humanité. Son slogan le beau au service de l'autre, permet des passerelles, des rencontres et l’ acceptation des diversités couture. L'esthétique pour l'éthique reste son credo.

United Fashion for Peace entend fédérer le meilleur de la création internationale dans le respect de la diversité, des us et des coutumes. Tout un symbole de paix aujourd'hui, alors que le Continent continue de subir les soubresauts de son histoire.
Investir dans la paix c'est investir dans les peuples
UFFP est une plateforme internationale destinée à valoriser la création éthique centrée sur le développement humain durable.
Pont couture entre les peuples du Monde, cette plateforme a pour vocation de faire la promotion d'une création éthique et sans frontières. Favoriser un jour le commerce équitable de ces produits, pouvoir faire venir les artistes sur Paris pour leur organiser des défilés et vendre leurs produits.
United Fashion for Peace, c’est un concept qui propose un défilé de mode « clés en main », une animation « décalée » à l’occasion d’une manifestation, d’un colloque, d’un forum, d’assises politiques, économiques, scientifiques.
United Fashion for Peace c’est la présentation d’artistes qui font vivre et revisitent une culture, c’est un témoignage de richesse et de savoir faire, c’est la promotion du développement durable avec l’ambition d’accéder à la conscience durable
United Fashion for Peace c’est un vecteur d'amour et le partage dans la création.
Pour les organisateurs il s'agit de créer un évènement mais aussi de véhiculer une philosophie de vie dans la création. Pour laisser quelque chose aux générations futures " loin des passerelles du luxe, UFFP est avant tout une histoire d'amour et d'amitié avec les peuples, leur création, leur identité et leur patrimoine au service de l'autre.

C'était une idée, elle est devenue un projet, aujourd'hui une Association qui a hâte de trouver des programmateurs, des sponsors et des partenaires afin de pouvoir sa première édition.
UFFP dans le Monde
UFFP est à la recherche de programmations dans le Monde, de partenaires et de sponsors qui souhaiteraient se rapprocher de l'éthique, du développement durable, de la préservation des Arts et métiers, des droits de l'homme, de la culture et de la parité, sans oublier le dialogue entre les civilisations qui sont les valeurs qu'elle véhicule.
A chaque programmation dans un pays où événement donné, sont mis en avant les créateurs du pays hôte qui sont dans l'éthique.
UFFP s'adapte à toutes les thématiques et les rencontres politiques, économiques, culturelles, développement, environnements, bio, bilatérales, multilatérales, fêtes d'indépendance, fêtes nationales, parité, jeunesse, droits de l'homme, ou encore pour médiatiser une problématique donnée de la région.
A terme, L'Association voudrait pouvoir faire également du caritatif, et organiser des ventes de charité, au profit d’une ONG ou association défendant des valeurs similaires et la mettre en avant à l'occasion d'un défilé programmé.
Siteweb: http://www.unitedfashionforpeace.com
contact: unitedfashionforpeace@gmail.com

UFFP mode d'emploi :
La promotion d’un pays passe par la mise en avant de ses valeurs, de ses atouts et par une communication à la fois ciblée, régulière et soutenue. La Côte d'Ivoire de la paix et de la réconciliation souhaite développer un tourisme culturel mais également donner une image positive d’une Afrique à la fois moderne et traditionnelle où les valeurs humaines, sociales et pacifiques prédominent.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *