Afrique un paradis naturel menacé

  • By UFFP
  • 2 avril 2012
  • 0
  • 56 Views


Par Fériel Berraies Guigny

Pino Bellani est un naturaliste italien, diplômé en sciences naturelles spécialisé dans la biodiversité et les espèces animales africaines et en muséologie. Un photographe averti aussi et un grand amoureux de la Nature dans sa bio diversité. Par ailleurs, c’est un scientifique engagé pour la préservation de notre planète et qui a vu ses dernières années les pires attaques faites par la main humaine sur la nature. Le Continent africain dans son incroyable diversité biologique n’est pas indemne non plus puisqu’il subit les pires menaces : urbanisation, industrialisation, tourisme agressif, braconnages sauvages. Dans son ouvrage » Afrique paradis naturel menacé » aux éditions Mondadori, il tente d’alerter les consciences pour que la mise à sac du Continent qu’il aime tant soit interrompue. Une formidable leçon d’engagement et d’éthique pour la cause de la biodiversité et une mise en garde sur cette spirale destructrice qui risque de nous faire tout perdre.

[slideshow id=56]

Entretien avec Pino Bellani

 

Pourquoi ce livre?

Je suis un grand amoureux de l’Afrique, et j’ai publié beaucoup d’ouvrages consacrés aux mammifères africains publiés aux éditions Mondadori; j’ai même crée dans la ville de Navarre, un Musée de Sciences Naturelles avec un département faune africaine. Pino Bellani s’intéresse aussi au lien entre l’humain et la nature et les espèces animales. Son constat aujourd’hui est que certaines espèces animales sont en voie d’extinction.

Un équilibre précaire entre l’homme et la nature

En Afrique où vivent 1570 espèces mammifères, et 2527 types d’oiseaux, beaucoup d’entre eux sont dans la liste rouge des espèces en voie de disparition. Selon un rapport de l’international Unit for Conservation of Nature, 25 espèces d’antilopes africaines soit plus d’un quart des 90 espèces présentes dans le Continent sont en voie d’extinction ou ont disparu. Celles qui ont survécu sont protégées dans des réserves et parcs naturels. Une grosse perte pour les populations locales africaines qui pourraient raisonnablement en vivre puisque ces espèces sont sources de protéine et s’adaptent bien mieux que les espèces domestiquées.

L’autre problématique reste le braconnage et le bush meat, la chasse abusive, explique le naturaliste italien, s’agissant notamment des cornes d »‘éléphants et de rhinocéros. Un fléau encouragé par un tourisme sauvage venu des pays riches et industrialisés qui s’amuse à abattre des espèces très rares, aussi mais aussi des gouvernements africains corrompus qui encouragent ce genre d’initiatives. La réserve naturelle africaine est en danger et rien n’est fait pour stopper ce danger.

La destruction du capital naturel africain remonte à l’Antiquité !

En Afrique on compte 3,06 millions de kms² de forêt équatoriale et tropicale ce qui équivaut au quart de toutes les forêts du Monde, seulement 5,8 % de ces forêts sont protégées selon la F.A.O, pour le reste la déforestation détruit 0,8% de la superficie de ce poumon du monde par an à cause des pratiques abusives pour l’exportation à l’international. Mais ce qu’il faut retenir c’est que c’est surtout l’Europe qui est la cause principale de la déforestation du Continent et cela remonte à l’Antiquité!

La Rome antique dans la région d’Afrique du Nord avait commencé pour sa part une lente et inexorable destruction du capital naturel. L’Afrique du Nord regorgeait de forêts qui allaient disparaitre à cause des pratiques abusives pour devenir des régions sèches et arides. En même temps que la verdure, les animaux aussi allaient disparaitre, l’Afrique du Nord comptait des lions, des ours et des éléphants que les légionnaires s’amusaient à capturer pour les envoyer dans les cirques de Rome. On retrouve d’ailleurs le témoignage de cette faune dans les mosaïques antiques des villes romaines qui se situaient dans toutes les région de l’Afrique du Nord.

Afrique Paradis perdu: un livre témoignage et un cri du cœur!

 » Dans ce livre j’ai voulu raconter mon Afrique sauvage, celle que j’aime, je voulais dire au Monde qu’il est temps de préserver ce don si rare »! nous confie Pino Bellani
C’est un devoir que de préserver cette nature pour les générations futures et l’analyse de Pino Bellani avant tout scientifique, est celle d’un naturaliste et d’un zoologue.
La diversité écologique est là des montagnes des versants atlantiques, aux côtes de la mer rouge et aux îles pacifiques, des forêts et déserts aux prairies et jusqu’aux savanes, rien n’est laissé au hasard.
Pino Bellani a commencé ses voyages d’exploration tout de suite après avoir été diplômé; il n’avait pas trouvé de travail et alors il a organisé tous ces voyages » j’ai commencé par la Tunisie, les régions de la mer rouge, le Sahara, puis le Kenya et la Tanzanie » et là avec son objectif est née sa passion, la photographie.
 » A chaque fois que je foule la terre africaine j’ai la sensation que je rentre à la maison que je suis chez moi » un lien plus fort que tout qu’il aime à voir comme étant réellement génétique  » mes ancêtres nordiques ont voyagé et ont laissé des traces en colonisant l’Afrique et l’Eurasie.
. Mais aujourd’hui tout ceci est en danger par la cupidité de l’homme et son égoïsme, les désastres climatiques générés par lui, la pollution, la famine et la pénurie des matières premières sans oublier les guerres et la violence.

Des instants de vie gravés dans sa mémoire

 » J’ai vécu des moments d’intense beauté, je me rappelle du jardin zoologique de Tozeur, je m’étais retrouvé nez à nez devant un lion adulte qui était là libre, il était devant moi nous étions séparés par un petit grillage de 70-80 cm de hauteur, mes compagnons de route se sont enfuis à la recherche du gardien, moi j’avançais vers lui et tendit la main pour lui caresser la crinière, il s’est laissé faire et a ensuite posé sa tête sur mon bras, j’ai entouré son cou, on était resté là sans bouger ». On m’expliqua plus tard que ce lion était domestiqué, et qu’on utilisait ce lion pour pas mal de films « ‘ mais moi je ne le savais pas » imaginez la sensation que j’ai pu éprouver

Rendre à la nature ce qui est à la nature

« Il nous faudrait plus de femmes comme Wangari Maathai la prix Nobel de la paix kenyane  » ajoute le naturaliste. Aujourd’hui, l’humanité entière est concernée et parmi les mea culpa on ne retient que l’esclavage mais qu’en est-il du massacre de la nature et de notre planète? pourquoi cette fatalité et cette dénégation?
Il faut éduquer les gens à la protection de l’environement et pas uniquement les africains mais les citoyens du monde entier. Pour cela il faut alphabétiser les catégories vulnérables pour qu’elles prennent conscience de leurs méfaits. Il faut également lutter contre la corruption et les guerres tribales. Il faut apprendre à vivre entre ethnies clans et tribus pacifiquement !

L’Afrique du Nord role Model pour l’Afrique du Sahara
 » J’ai beaucoup d’admiration pour certains pays qui ont des politiques sociales favorables pour les femmes et les catégories défavorisées » citant l’exemple de la Tunisie mais il reste encore à faire surtout après le printemps arabe conclut-il
Je sais qu’il y a aussi un effort au Maghreb par rapport à l’environnement et la préservation de certaines espèces animales ‘ parcs de Sidi Bou Hedma enTunisie, Souss- Massa ou Bass Draa au Maroc, le Parc Tassili en Algérie où l’on retrouve plusieurs espèces de gazelles, d’antilopes, de renards, d’oiseaux rapaces qui sont des espèces du Sahara. Les autorités de ces pays ont fait en sorte que ces espèces soient ré-introduites dans leur habitat naturel.

Pas de solution miracle pour notre nature

Les problèmes liés au massacre de nos ressources naturelles sont avant tout liés à la conjoncture socio-économique et politique. Cela devra se résoudre d’abord à ce niveau mais aussi au niveau du rapport ethnico-culturel qu’ont les populations avec leur environnement. Il y a tant de disparités d’une région à l’autre de l’Afrique: d’un côté on affronte les problématiques des pays du Sahel sécheresse, famine qui tuent la biodiversité. De l’autre on a des pays comme la Somalie avec d’énormes problèmes de pauvreté de violence et d’insécurité, des pays où même la vie humaine a peu de valeur! Les plus gros dégâts viennent d’ailleurs des seigneurs de guerre qui continuent de faire la loi dans ces régions. Et dans ces pays il y a des paysages naturels à couper le souffle, mais les guerres rendre l’équilibre précaire et nombre de ces magnifiques animaux sont à la merci des désidératas politiques des mercenaires ou de faux prétextes à l’origine de conflits de frontières. Ceci n’est que le début des graves problèmes que je cite dans mon livre.

Non au progrès et au tourisme qui tue la nature !

Le progrès peut signifier développement socio économique et sanitaire pour les populations mais il ne peut se faire en détruisant l’environnement et la biodiversité. Il faudrait encourager les technologies alternatives ( solaire, éolienne, les carburants alternatifs etc.) Le tourisme industriel quant à lui est et reste aveugle à ce que peut offrir un pays dans sa nature.
Dans des pays comme le Kenya où les safaris sont vendus à tout bout de champs, on ouvre la voie à un tourisme de prédation inconcevable, tout en développant de plus en plus de parcs et de réserves censés protéger en même temps les espèces! quel double langage aberrant.

Heureusement des pays comme la Tanzanie, le Botswana, l’Afrique du Sud ont maintenu un bon niveau de conservation de la nature et sont en passe de devenir des modèles pour les pays du Continent.

UFFP

UFFP la Fondatrice et Présidente FERIEL BERRAIES GUIGNY :
Tour à tour mannequin, criminologue, diplomate et journaliste, la franco tunisienne Fériel Berraies Guigny a lancé en février 2011, une Association loi 1901 du nom de United Fashion for Peace. Parmi les activités de l'Association, une Caravane de mode internationale qui met en avant la paix, la tolérance, le dialogue entre les civilisations par le biais de la mode et de l'artisanat éthique. Née dans la foulée du printemps arabe, cette Association réunit tous les artistes du monde pour la paix, désireux de donner de l'espoir dans des régions en crise ou en transition. Depuis le mois de mai dernier, le magazine en ligne a aussi vu le jour pour être le portevoix de tous ses combats pour une planète éthique. La première programmation de la Caravane de mode se fera prochainement en février 2012 en Afrique subsaharienne sous la thématique de l'éducation pour la paix à la Triennale de l'Education en Afrique. Sept pays ont été les Ambassadeurs, Tunisie, Maroc, Cameroun, Afrique du Sud, France/Niger et Burkina Faso.
Fériel Berraies Guigny dirige par ailleurs, depuis des années deux panafricains New African en co rédaction et New African Woman/ Femme Africaine qu'elle a crée pour le groupe de presse britannique IC publications. Elle a longtemps été journaliste correspondante presse pour la Tunisie.

UFFP Contenu rédactionnel webzine :
Magazine français pour une planète éthique. Se veut une plateforme internationale pour une mode éthique qui défend la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat. Rubriques : 'Planète éthique' - 'Le rendez-vous des entrepreneurs' - 'Ethnical Conso : beauté bio, manger éthique' - 'Ethical Fashion' - 'Eco Déco' - 'Culture éthique' - 'Eco Evasion' - 'Société et éthique' - 'Femmes d'Ethique' - 'Prix Ethique' - 'Paroles Ethique'.
Mission de l'Association UFFP :
La Caravane United Fashion for Peace est née ce mois de février passé dans la foulée du printemps arabe et suite au massacre de femmes ivoriennes dans le marché lors des affrontements civils dans le pays. C'est une Association loi 1901française, née du désir de rendre hommage a à tous ceux qui ont perdu la vie pour un idéal de paix dans le Monde, tous ceux qui ont été sacrifiés alors qu’ils recherchaient simplement la dignité humaine. Cette Association et plateforme internationale est apolitique, sans coloration religieuse ou ethnique, elle se bat pour la mode éthique, défend par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat, la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations.
Dans le farouche désir de combattre pacifiquement les injustices sociales et économiques à l'encontre des peuples par la culture, elle entend véhiculer des messages d'humanité. Son slogan le beau au service de l'autre, permet des passerelles, des rencontres et l’ acceptation des diversités couture. L'esthétique pour l'éthique reste son credo.

United Fashion for Peace entend fédérer le meilleur de la création internationale dans le respect de la diversité, des us et des coutumes. Tout un symbole de paix aujourd'hui, alors que le Continent continue de subir les soubresauts de son histoire.
Investir dans la paix c'est investir dans les peuples
UFFP est une plateforme internationale destinée à valoriser la création éthique centrée sur le développement humain durable.
Pont couture entre les peuples du Monde, cette plateforme a pour vocation de faire la promotion d'une création éthique et sans frontières. Favoriser un jour le commerce équitable de ces produits, pouvoir faire venir les artistes sur Paris pour leur organiser des défilés et vendre leurs produits.
United Fashion for Peace, c’est un concept qui propose un défilé de mode « clés en main », une animation « décalée » à l’occasion d’une manifestation, d’un colloque, d’un forum, d’assises politiques, économiques, scientifiques.
United Fashion for Peace c’est la présentation d’artistes qui font vivre et revisitent une culture, c’est un témoignage de richesse et de savoir faire, c’est la promotion du développement durable avec l’ambition d’accéder à la conscience durable
United Fashion for Peace c’est un vecteur d'amour et le partage dans la création.
Pour les organisateurs il s'agit de créer un évènement mais aussi de véhiculer une philosophie de vie dans la création. Pour laisser quelque chose aux générations futures " loin des passerelles du luxe, UFFP est avant tout une histoire d'amour et d'amitié avec les peuples, leur création, leur identité et leur patrimoine au service de l'autre.

C'était une idée, elle est devenue un projet, aujourd'hui une Association qui a hâte de trouver des programmateurs, des sponsors et des partenaires afin de pouvoir sa première édition.
UFFP dans le Monde
UFFP est à la recherche de programmations dans le Monde, de partenaires et de sponsors qui souhaiteraient se rapprocher de l'éthique, du développement durable, de la préservation des Arts et métiers, des droits de l'homme, de la culture et de la parité, sans oublier le dialogue entre les civilisations qui sont les valeurs qu'elle véhicule.
A chaque programmation dans un pays où événement donné, sont mis en avant les créateurs du pays hôte qui sont dans l'éthique.
UFFP s'adapte à toutes les thématiques et les rencontres politiques, économiques, culturelles, développement, environnements, bio, bilatérales, multilatérales, fêtes d'indépendance, fêtes nationales, parité, jeunesse, droits de l'homme, ou encore pour médiatiser une problématique donnée de la région.
A terme, L'Association voudrait pouvoir faire également du caritatif, et organiser des ventes de charité, au profit d’une ONG ou association défendant des valeurs similaires et la mettre en avant à l'occasion d'un défilé programmé.
Siteweb: http://www.unitedfashionforpeace.com
contact: unitedfashionforpeace@gmail.com

UFFP mode d'emploi :
La promotion d’un pays passe par la mise en avant de ses valeurs, de ses atouts et par une communication à la fois ciblée, régulière et soutenue. La Côte d'Ivoire de la paix et de la réconciliation souhaite développer un tourisme culturel mais également donner une image positive d’une Afrique à la fois moderne et traditionnelle où les valeurs humaines, sociales et pacifiques prédominent.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *