elearning Africa: le rêve digital de Rebecca Stromayer

  • By UFFP
  • 31 mai 2012
  • 0
  • 175 Views


Comment former près de quatre millions d’enseignants en vue de répondre aux défis de l’Objectif du millénaire concernant l’éducation primaire universelle, objectif fixé pour 2015 ? Réduire  le gap  numérique et éduquer les pays du Sud, voici le nouveau cheval de Troie de certaines initiatives qui font enfin réfléchir dont celles de elearning Africa de l’allemande Rebecca Stromayer. Car le  problème de l’éducation en Afrique est lié fondamentalement à la mauvaise formation des enseignants, surtout dans les zones rurales, et au trop grand nombre d’élèves par classe. Ce sont ces points noirs  à éradiquer en priorité et les TIC, si bien appliquées pourraient fournir un début de réponse. Mais pour cela il faudra un réelle prise de conscience des gouvernants africains. Démocratiser l’enseignement le rendre qualitatif c’est aussi démocratiser les TIC et pour les enseignants et les étudiants.  UFFP est allée à la rencontre de Rebecca Stromayer pour parler de sa vision des TICS en Afrique.

 

Rebecca Stromeyer une as du net amoureuse de l’Afrique
Rebecca Stromeyer est le directeur général et fondateur de ICWE GmbH, qui organise des événements internationaux pour tous les secteurs de l’éducation, la formation et les TIC. Elle est le président du conseil d’administration du web portail Internet Cours Finders, qui offre des informations sur tous les types d’établissements d’enseignement à travers le monde. Elle est également co-fondateur et actionnaire de ICEF GmbH, le leader mondial reconnu dans le recrutement des étudiants et des voyages internationaux pour des ateliers pédagogiques. Rebecca a grandi dans un environnement international . Elle est née au Koweït et a passé la plupart de ses années de formation au Liban et dans d’autres pays du Moyen-Orient. Au cours de la dernière décennie et demie, Rebecca Stromeyer a contribué à l’organisation d’événements liés à l’éducation et de formation, ainsi que des langues et des médias dans toutes les régions du monde. Son dernier bébé est eLearning Africa qui a été lancée il ya six ans et  est devenue la plus grande conférence sur les TIC dans l’éducation et la formation sur le continent africain. Chaque année la conférence se déplace dans un pays différent pour offrir un riche programme d’ateliers, de séances et les meilleures pratiques des démonstrations en français et en anglais, couvrant tous les aspects de l’apprentissage en ligne.

 

elearning Africa le développement des TIC pour une durabilité de l’éducation

 

L’éducation soutenue par les TIC et la formation dans le continent est un des objectifs d’ elearning et sa fondatrice,  Rebecca  Stromayer est plus que  convaincue du fait que l’événement contribuera de manière significative au développement des capacités. La première édition de cette conférence annuelle internationale sur les TIC pour le développement, l’éducation et de formation a eu lieu à Addis-Abeba, en Ethiopie en 2006. Elle a été suivie par eLearning Africa 2007 à Nairobi, à laquelle ont participé plus de 1400 délégués de tous les secteurs et les ministres de nombreux pays africains. La dernière s’est tenue à Cotonou au Bénin en mai 2012.

Relier les gens entre eux en vue d’améliorer le processus éducatif constitue le principal objectif de Rebecca Stromeyer. Pour elle, l’initiative peut contribuer à de nouveaux débouchés dans les marchés en pleine expansion internationale pour l’éducation, la formation, la culture et la langue. L’idée principale est de rassembler une grande variété de parties issues de toutes les professions et les secteurs, que ce soit l’enseignement, la santé, l’agriculture,  la banque ou l’université.  Apprendre, partager et faire du réseau.  D’importantes organisations internationales comme l’UNESCO-UNEVOC, les agences de développement et les universités sont représentées  mais aussi les associations de base. Les sociétés multinationales également. Les  défis et les ambitions  du eLearning en Afrique sont multiples ils ne consistent pas simplement à équiper les écoles d’ordinateurs. Car  l’Education pour Tous  est loin d’être un acquis et le manque d’enseignants qualifiés en un des obstacles récurrents.Les technologies de l’information et de la communication, seraient une alternative en vue d’acquérir des connaissances et des compétences.

 

 Former les enseignants africains par les TIC

Rebecca Stromeyer est consciente que la problématique du non accès à l’école pour certaines franges de la population africaine reste une réalité implacable  » quelqu’un qui n’a pas accès à l’école faute de moyens ne pourra pas pour autant avoir accès au net » nous explique t elle. Cependant,  l’autre problématique encore plus flagrante est la qualité de l’éducation en Afrique. La formation des enseignants en l’occurrence est primordiale et c’est à ce niveau que les TIC peuvent jouer un jeu !

Il s’agit là de ce que l’on appelle l’accès à l’enseignement et à la formation informels  »  internet nous donne accés à l’apprentissage informel et autogéré, il nous permet d’apprendre n’importe quand et n’importe où et dans n’importe quel stade de la vie  » bien sur, cela reste encore un privilége et l’idée serait qu’un jour on puisse démocratiser cela en Afrique. De plus en plus de gouvernements africains reconnaissent les opportunités que les TIC offrent en termes de développement durable car elles rendraient possible la décentralisation de l’apprentissage dans les régions rurales et offriraient des méthodes de formation et d’éducation rentables pour les enseignants et les étudiants. L’investissement dans ces nouvelles formes d’infrastructure éducative dans les pays en voie de développement contribuerait efficacement à l’aide au développement. L’éducation facilite la participation à la vie économique et culturelle de la société. En Afrique subsaharienne, où aujourd’hui plus de 40% de la population a moins de quinze ans, cela est d’une grande importance. D’ici à 2050, le nombre de personnes vivant en Afrique, qui s’élève aujourd’hui à plus d’un milliard, doublera pour atteindre approximativement deux milliards. La demande pour plus d’éducation va continuer d’augmenter, mettant les gouvernements et les sociétés à travers toute l’Afrique face à de très grands défis2.

 

 

Le eLearning offre l’éducation  à de nouveaux groupes de population

Le eLearning offre la possibilité d’une formation tout au long de la vie, permettant l’accès à une base de connaissances globale et facilitant la coopération et le partage d’informations. L’utilisation accrue des Ressources Educatives Ouvertes avec leurs contenus et logiciels disponibles librement, ouvrent des opportunités toujours plus nombreuses. L’intérêt pour l’apprentissage basé sur les technologies est en constante augmentation en Afrique ainsi que l’illustrent les commentaires suivant : Ban Ki-Moon, Secrétaire Général des Nations Unies, 17 mai 2010 : « Un meilleur accès à l’éducation signifie un progrès plus rapide vers les Objectifs du Millénaire pour le Développement. Internet guide l’échange, le commerce et même l’éducation. La télémédecine améliore le soin médical. Les satellites en orbite terrestre sont utilisés pour anticiper les changements climatiques. Et les technologies vertes promeuvent « Le rôle de l’Afrique est en train de passer de celui de spectateur à celui de participant actif dans le développement technologique… Si le monde en ligne est équipé pour amener du changement positif en Afrique, alors nous devons changer nos mentalités de façon décisive, collective et délibérée, comme un seul peuple vis-à-vis des TIC. »

 

La technologie dynamise l’économie

L’accès aux technologies numériques est important pour le développement de l’économie. La communication mobile et le Networking par internet peuvent aider les nouvelles entreprises à grandir, sans oublier que, dans beaucoup de pays africains, les nouvelles entreprises ont un rôle majeur dans le développement économique. La communication mobile et le Networking peuvent ouvrir de nouveaux types d’affaire et l’accès à de nouveaux marchés. Les nouvelles technologies de l’information et de la communication sont devenues un outil indispensable, pour  fabriquer des contenus endogènes viables.

 

elearning Africa au Bénin

lacée sous le signe de « eLearning et développement durable », eLearning Africa 2012 a  examiné les questions essentielles du domaine des TIC appliquées à l’enseignement en Afrique. Dans quelle mesure le eLearning peut-il devenir un vecteur de développement durable en Afrique ? Comment les pouvoirs publics, les entreprises privées, le monde de l’enseignement et la société peuvent-ils bénéficier d’innovations en matière d’apprentissage, innovations en mesure d’améliorer l’enseignement et la formation ?

Appuyé par un large éventail de sujets à aborder, tels que l’apprentissage mobile, eLearning et ressources durables, développement professionnel des enseignants et partenariats eLearning, le programme complet de la Conférence et les nombreux experts internationaux présents assureront à tous les participants aussi bien un enrichissement conséquent de leur carnet d’adresses qu’un approfondissement de leurs connaissances, expertises et compétences en matière de TIC consacrées à l’éducation et au développement.

UFFP

UFFP la Fondatrice et Présidente FERIEL BERRAIES GUIGNY :
Tour à tour mannequin, criminologue, diplomate et journaliste, la franco tunisienne Fériel Berraies Guigny a lancé en février 2011, une Association loi 1901 du nom de United Fashion for Peace. Parmi les activités de l'Association, une Caravane de mode internationale qui met en avant la paix, la tolérance, le dialogue entre les civilisations par le biais de la mode et de l'artisanat éthique. Née dans la foulée du printemps arabe, cette Association réunit tous les artistes du monde pour la paix, désireux de donner de l'espoir dans des régions en crise ou en transition. Depuis le mois de mai dernier, le magazine en ligne a aussi vu le jour pour être le portevoix de tous ses combats pour une planète éthique. La première programmation de la Caravane de mode se fera prochainement en février 2012 en Afrique subsaharienne sous la thématique de l'éducation pour la paix à la Triennale de l'Education en Afrique. Sept pays ont été les Ambassadeurs, Tunisie, Maroc, Cameroun, Afrique du Sud, France/Niger et Burkina Faso.
Fériel Berraies Guigny dirige par ailleurs, depuis des années deux panafricains New African en co rédaction et New African Woman/ Femme Africaine qu'elle a crée pour le groupe de presse britannique IC publications. Elle a longtemps été journaliste correspondante presse pour la Tunisie.

UFFP Contenu rédactionnel webzine :
Magazine français pour une planète éthique. Se veut une plateforme internationale pour une mode éthique qui défend la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat. Rubriques : 'Planète éthique' - 'Le rendez-vous des entrepreneurs' - 'Ethnical Conso : beauté bio, manger éthique' - 'Ethical Fashion' - 'Eco Déco' - 'Culture éthique' - 'Eco Evasion' - 'Société et éthique' - 'Femmes d'Ethique' - 'Prix Ethique' - 'Paroles Ethique'.
Mission de l'Association UFFP :
La Caravane United Fashion for Peace est née ce mois de février passé dans la foulée du printemps arabe et suite au massacre de femmes ivoriennes dans le marché lors des affrontements civils dans le pays. C'est une Association loi 1901française, née du désir de rendre hommage a à tous ceux qui ont perdu la vie pour un idéal de paix dans le Monde, tous ceux qui ont été sacrifiés alors qu’ils recherchaient simplement la dignité humaine. Cette Association et plateforme internationale est apolitique, sans coloration religieuse ou ethnique, elle se bat pour la mode éthique, défend par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat, la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations.
Dans le farouche désir de combattre pacifiquement les injustices sociales et économiques à l'encontre des peuples par la culture, elle entend véhiculer des messages d'humanité. Son slogan le beau au service de l'autre, permet des passerelles, des rencontres et l’ acceptation des diversités couture. L'esthétique pour l'éthique reste son credo.

United Fashion for Peace entend fédérer le meilleur de la création internationale dans le respect de la diversité, des us et des coutumes. Tout un symbole de paix aujourd'hui, alors que le Continent continue de subir les soubresauts de son histoire.
Investir dans la paix c'est investir dans les peuples
UFFP est une plateforme internationale destinée à valoriser la création éthique centrée sur le développement humain durable.
Pont couture entre les peuples du Monde, cette plateforme a pour vocation de faire la promotion d'une création éthique et sans frontières. Favoriser un jour le commerce équitable de ces produits, pouvoir faire venir les artistes sur Paris pour leur organiser des défilés et vendre leurs produits.
United Fashion for Peace, c’est un concept qui propose un défilé de mode « clés en main », une animation « décalée » à l’occasion d’une manifestation, d’un colloque, d’un forum, d’assises politiques, économiques, scientifiques.
United Fashion for Peace c’est la présentation d’artistes qui font vivre et revisitent une culture, c’est un témoignage de richesse et de savoir faire, c’est la promotion du développement durable avec l’ambition d’accéder à la conscience durable
United Fashion for Peace c’est un vecteur d'amour et le partage dans la création.
Pour les organisateurs il s'agit de créer un évènement mais aussi de véhiculer une philosophie de vie dans la création. Pour laisser quelque chose aux générations futures " loin des passerelles du luxe, UFFP est avant tout une histoire d'amour et d'amitié avec les peuples, leur création, leur identité et leur patrimoine au service de l'autre.

C'était une idée, elle est devenue un projet, aujourd'hui une Association qui a hâte de trouver des programmateurs, des sponsors et des partenaires afin de pouvoir sa première édition.
UFFP dans le Monde
UFFP est à la recherche de programmations dans le Monde, de partenaires et de sponsors qui souhaiteraient se rapprocher de l'éthique, du développement durable, de la préservation des Arts et métiers, des droits de l'homme, de la culture et de la parité, sans oublier le dialogue entre les civilisations qui sont les valeurs qu'elle véhicule.
A chaque programmation dans un pays où événement donné, sont mis en avant les créateurs du pays hôte qui sont dans l'éthique.
UFFP s'adapte à toutes les thématiques et les rencontres politiques, économiques, culturelles, développement, environnements, bio, bilatérales, multilatérales, fêtes d'indépendance, fêtes nationales, parité, jeunesse, droits de l'homme, ou encore pour médiatiser une problématique donnée de la région.
A terme, L'Association voudrait pouvoir faire également du caritatif, et organiser des ventes de charité, au profit d’une ONG ou association défendant des valeurs similaires et la mettre en avant à l'occasion d'un défilé programmé.
Siteweb: http://www.unitedfashionforpeace.com
contact: unitedfashionforpeace@gmail.com

UFFP mode d'emploi :
La promotion d’un pays passe par la mise en avant de ses valeurs, de ses atouts et par une communication à la fois ciblée, régulière et soutenue. La Côte d'Ivoire de la paix et de la réconciliation souhaite développer un tourisme culturel mais également donner une image positive d’une Afrique à la fois moderne et traditionnelle où les valeurs humaines, sociales et pacifiques prédominent.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *