Gladys Gahaka. Namibie  » préserver la biodiversité de Mon pays » !

  • By UFFP
  • 10 juillet 2012
  • 0
  • 149 Views


De nombreuses espèces végétales et animales sont menacées d’extinction en Namibie, main mise de l’homme, pollution, urbanisation galopante. Surexploitées, elles sont en voie de disparition et leur patrimoine génétique reste peu connu. La Namibie est aujourd’hui, un laboratoire bioscientifique pour la région et l’Université de la Namibie pourrait à juste titre, être considérée comme un centre de recherche de qualité pour la sous région.

Gladys Kahaka, est Docteur en sciences du végétal, en Namibie (Biotechnologie/ Biochimie) à la  Faculté de Chimie et Biochimie de l’ Université de Namibie. Elle prévoit d’intégrer suite à la  bourse de la Fondation l’Oréal, le  Département des Sciences des Plantes, de l’Université de Nottingham au  Royaume Uni.

Gladys envisage d’exploiter les récentes avancées dans le domaine de la transcriptomie ( puces à ADN) par l’étude de trois espèces animales et végétales en danger. La première, le ximénia est une plante économiquement très importante pour les populations locales qui s’en servent pour le bois, comme fruit comestible et huile. La seconde, appelée griffe du diable, est employée en phytothérapie et représente une source de revenu non négligeable pour la population locale. La troisième appartient au règne animal, il s’agit du guépard. Ce dernier, est menacé d’extinction.

L’étude du génome d’une seule espèce, pourrait contribuer à fournir les données nécessaires, à l’amélioration de processus tels que la germination et la reproduction. Pour permettre la sauvegarde et l’exploitation durable d’espèces menacées.

Entretien:

La recherche scientifique vous sentiez que c’était votre voie?  oui c’est de famille je dirai. Très jeune j’ai appris à administrer les médicaments au bétail malade. Mais il est vrai qu’au départ, je me suis posée la question de savoir, s’il n’était pas  préférable de m’intéresser à traiter les humains en faisant plutôt de la médecine. Mais mes visites dans les hôpitaux m’ont vite fait changer d’avis. Je sentais que ce n’était pas moi.

Donc du monde médical, vous passez au monde végétal? à l’Université j’ai jeté mon dévolu, sur la chimie et la biochimie. Et depuis lors, j’ai toujours tenté de trouver le croisement entre ces deux sciences.

Vous vous êtes spécialisée dans la génétique moléculaire pourquoi? oui cela a été mon orientation depuis le Masters et le Doctorat. En tant qu’enseignante à l’Université, j’enseigne les sciences de la génétique moléculaire. Pour montrer par ex aux étudiants comment appliquer la génétique moléculaire dans les différents aspects de la vie, comme la recherche  d’ADN dans les scènes de crime.

Les femmes scientifiques dans votre pays, sont elles encouragées à faire votre métier? il est vrai qu’en général on pense qu’une femme devrait être à la cuisine ! c’est une croyance générale, mais en Namibie c’est différent. Depuis notre indépendance, l’éducation en général est encouragée pour tout le monde. C’est un défi, bien sur car au niveau de la parité il y a encore beaucoup de choses à faire. Mais il y a cependant une volonté politique pour faire avancer les choses. L’éducation de base est importante et s’agissant du cycle supérieur, notamment pour les sciences. Des bourses sont proposées aux hommes comme aux femmes. C’est une volonté cependant assez récente.

Depuis la fin de la guerre et l’indépendance, il y a donc beaucoup d’efforts? oui j’ai vraiment senti cela quand je suis retournée au pays, mais tous les namibiens sont encouragés même à quitter le pays pour se spécialiser. J’ai fait ma licence au pays et ensuite on m’a intégrée à l’Université. Par la suite, on m’a envoyée à l’international compléter ma formation. Il y a réellement un suivi du gouvernement, qui nous garanti que notre poste est en attente pour nous, jusqu’à notre retour. C’est vraiment encourageant et cela permet au pays de ne pas perdre sa matière grise.

Quand est il de la parité en Namibie, s’agissant de l’emploi dans les sciences? les opportunités d’emploi sont c’est vrai limitées et ce pour tout le monde, le marché est assez petit. La Namibie est un pays qui est très peu industrialisé. Nous avons du tourisme, de l’écologie, mais cela ne génère pas d’emploi réel pour nous.

Vous vous intéressez à la préservation de certaines espèces en voie de disparition? oui en fait, mon étude tente d’exploiter les récentes avancées des biotechnologies génomiques qui nous permettraient d’identifier les gènes les plus importants d’une espèce en les comparant avec une partie des génomes connus d’autres espèces. Il est crucial de protéger la biodiversité de mon pays, car certaines espèces sont importantes pour notre environnement, tout comme notre économie et font aussi vivre aussi une partie de notre population.

Que voudriez vous dire à votre jeunes sœurs qui seraient tentées de suivre vos pas d ans la Science? il faut y croire, et  pour les métiers de la Science, il faut avoir de la passion et de l’engagement. Les femmes peuvent y arriver, il leur suffit d’y croire et de ne jamais lâcher prise !

Le Mentoring de l’Oréal et l’expérience à Paris? je n’arrive pas à  trouver les mots, car pour moi c’est un rêve devenu réalité! ce prix m’a donné les bases et les fondations pour persévérer et être le meilleur de soi même. Cet appui financier va pouvoir me permettre d’approfondir mes investigations. Mais c’est surtout la reconnaissance internationale que me confère ce prix, de l’anonymat international à la reconnaissance internationale. J’ai rencontre des personnages incroyables, et le réseautage aussi est très important pour ma carrière. Oui cela va changer ma vie.

 

UFFP

UFFP la Fondatrice et Présidente FERIEL BERRAIES GUIGNY :
Tour à tour mannequin, criminologue, diplomate et journaliste, la franco tunisienne Fériel Berraies Guigny a lancé en février 2011, une Association loi 1901 du nom de United Fashion for Peace. Parmi les activités de l'Association, une Caravane de mode internationale qui met en avant la paix, la tolérance, le dialogue entre les civilisations par le biais de la mode et de l'artisanat éthique. Née dans la foulée du printemps arabe, cette Association réunit tous les artistes du monde pour la paix, désireux de donner de l'espoir dans des régions en crise ou en transition. Depuis le mois de mai dernier, le magazine en ligne a aussi vu le jour pour être le portevoix de tous ses combats pour une planète éthique. La première programmation de la Caravane de mode se fera prochainement en février 2012 en Afrique subsaharienne sous la thématique de l'éducation pour la paix à la Triennale de l'Education en Afrique. Sept pays ont été les Ambassadeurs, Tunisie, Maroc, Cameroun, Afrique du Sud, France/Niger et Burkina Faso.
Fériel Berraies Guigny dirige par ailleurs, depuis des années deux panafricains New African en co rédaction et New African Woman/ Femme Africaine qu'elle a crée pour le groupe de presse britannique IC publications. Elle a longtemps été journaliste correspondante presse pour la Tunisie.

UFFP Contenu rédactionnel webzine :
Magazine français pour une planète éthique. Se veut une plateforme internationale pour une mode éthique qui défend la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat. Rubriques : 'Planète éthique' - 'Le rendez-vous des entrepreneurs' - 'Ethnical Conso : beauté bio, manger éthique' - 'Ethical Fashion' - 'Eco Déco' - 'Culture éthique' - 'Eco Evasion' - 'Société et éthique' - 'Femmes d'Ethique' - 'Prix Ethique' - 'Paroles Ethique'.
Mission de l'Association UFFP :
La Caravane United Fashion for Peace est née ce mois de février passé dans la foulée du printemps arabe et suite au massacre de femmes ivoriennes dans le marché lors des affrontements civils dans le pays. C'est une Association loi 1901française, née du désir de rendre hommage a à tous ceux qui ont perdu la vie pour un idéal de paix dans le Monde, tous ceux qui ont été sacrifiés alors qu’ils recherchaient simplement la dignité humaine. Cette Association et plateforme internationale est apolitique, sans coloration religieuse ou ethnique, elle se bat pour la mode éthique, défend par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat, la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations.
Dans le farouche désir de combattre pacifiquement les injustices sociales et économiques à l'encontre des peuples par la culture, elle entend véhiculer des messages d'humanité. Son slogan le beau au service de l'autre, permet des passerelles, des rencontres et l’ acceptation des diversités couture. L'esthétique pour l'éthique reste son credo.

United Fashion for Peace entend fédérer le meilleur de la création internationale dans le respect de la diversité, des us et des coutumes. Tout un symbole de paix aujourd'hui, alors que le Continent continue de subir les soubresauts de son histoire.
Investir dans la paix c'est investir dans les peuples
UFFP est une plateforme internationale destinée à valoriser la création éthique centrée sur le développement humain durable.
Pont couture entre les peuples du Monde, cette plateforme a pour vocation de faire la promotion d'une création éthique et sans frontières. Favoriser un jour le commerce équitable de ces produits, pouvoir faire venir les artistes sur Paris pour leur organiser des défilés et vendre leurs produits.
United Fashion for Peace, c’est un concept qui propose un défilé de mode « clés en main », une animation « décalée » à l’occasion d’une manifestation, d’un colloque, d’un forum, d’assises politiques, économiques, scientifiques.
United Fashion for Peace c’est la présentation d’artistes qui font vivre et revisitent une culture, c’est un témoignage de richesse et de savoir faire, c’est la promotion du développement durable avec l’ambition d’accéder à la conscience durable
United Fashion for Peace c’est un vecteur d'amour et le partage dans la création.
Pour les organisateurs il s'agit de créer un évènement mais aussi de véhiculer une philosophie de vie dans la création. Pour laisser quelque chose aux générations futures " loin des passerelles du luxe, UFFP est avant tout une histoire d'amour et d'amitié avec les peuples, leur création, leur identité et leur patrimoine au service de l'autre.

C'était une idée, elle est devenue un projet, aujourd'hui une Association qui a hâte de trouver des programmateurs, des sponsors et des partenaires afin de pouvoir sa première édition.
UFFP dans le Monde
UFFP est à la recherche de programmations dans le Monde, de partenaires et de sponsors qui souhaiteraient se rapprocher de l'éthique, du développement durable, de la préservation des Arts et métiers, des droits de l'homme, de la culture et de la parité, sans oublier le dialogue entre les civilisations qui sont les valeurs qu'elle véhicule.
A chaque programmation dans un pays où événement donné, sont mis en avant les créateurs du pays hôte qui sont dans l'éthique.
UFFP s'adapte à toutes les thématiques et les rencontres politiques, économiques, culturelles, développement, environnements, bio, bilatérales, multilatérales, fêtes d'indépendance, fêtes nationales, parité, jeunesse, droits de l'homme, ou encore pour médiatiser une problématique donnée de la région.
A terme, L'Association voudrait pouvoir faire également du caritatif, et organiser des ventes de charité, au profit d’une ONG ou association défendant des valeurs similaires et la mettre en avant à l'occasion d'un défilé programmé.
Siteweb: http://www.unitedfashionforpeace.com
contact: unitedfashionforpeace@gmail.com

UFFP mode d'emploi :
La promotion d’un pays passe par la mise en avant de ses valeurs, de ses atouts et par une communication à la fois ciblée, régulière et soutenue. La Côte d'Ivoire de la paix et de la réconciliation souhaite développer un tourisme culturel mais également donner une image positive d’une Afrique à la fois moderne et traditionnelle où les valeurs humaines, sociales et pacifiques prédominent.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *