Women’s Business Forum at the OECD « help women access financial education” !

  • By UFFP
  • 23 décembre 2012
  • 0
  • 236 Views

 

The last OECD-MENA Women’s Business Forum Annual Meeting and Conference on Fostering Youth and Women’s Employment, that took place this fall 2013, sought to identify actions to support women’s entrepreneurship development in the MENA region, and to boost skills and jobs for women and the youth. During the last three forums that took place each year at the same period, the Women’s Business Forum focused on the importance for women to access financial education, in order for them to know how to build a proper entrepreneurial plan.

The MENA region participants this month of november,   gave also their input on the  current economic and political context related to women’s economic situation. In light of this , participants decided to address barriers to women’s economic opportunity. This will include projects to monitor and improve knowledge on entrepreneurs’ access to financing and business development services. The Women’s Business Forum will also work on developing synergies and building partnerships with local, regional and international organisations involved in women’s economic empowerment.

Following a morning session dedicated specifically to the Women’s Business Forum’s activities, an open afternoon session discussed public and private sector actions to promote jobs and skills for youth and women.

All the delegates and Participants OECD MENA and on the left in brown the tunisian Delegate Fériel Berraies Guigny President UFFP

But women aside from lacking education on financial opportunities and  bearing in mind the disastrous consequences of the  » arabic spring » on them, have also to bear with some persistant taboos: cultural, gender equality and religious dogmas. If  women tend to have difficulties to build good projects and business plans in the long run and if they are not very visible at  the economic level, it certainly is not due to the fact that they are not competitive enough, but because paradigms have changed for them with islamist fundamentalism. A subject that OECD MENA seemed to « avoid »‘ during this last session, certainly politically « incorrect »  !

 

But certainly Tunisia being  a counter example in the arabic map, we have to consider this historical subtility.

 

Tunisia has or had we should say, all the legislative field to enable women to be reliable entrepreneurs, but political unrest is jeopardising all our rights. So it is hard in such circumstances, to build and predict the future in an entrepreneurial coherent way.

For this last session of the Business Forum, it was convened to try to identify a pilot project that could be adapted to each country of the region in order to attract financial institutions and potential partners that could potentially help women to enter this very competitive world. Financial institutions would also allow the OECD  to  have a clean outlook of what’s really happening in terms of statistics on women employment.

As we commonly know, when women have access to financial credits, they are responsible, reimburse fast and easily, so what is really lowering their access to the markets in reality ?

 

 Here are the key speeches of some of the participants, prior to agreeing to key outcomes

Gabriela Ramos OECD Chief of Staff and Sherpa

With the financial crisis in the world, it is more and more difficult to find ways to push women entrepreneurs. So How can we find the proper tools in such circumstances? Yet if we want any society to move on, creating job opportunity is crucial because it will allow proper sustainable development and will increase economic growth.

 

 

Soukeina Bouraoui President of Cawtar

Only 3 % of women in the Women in the MENA  region benefit from microcredit. When we speak of the difficulty of access to microfinance, even in presence of laws in Tunisia or Morocco, we must also bear in mind that one of the causes are the non-access of information “Acessing financial information for women can be very challenging in the region” explained  Soukeina Bouraoui. Yet it is fundamental, like for  democracy in a society. All this, includes informations provided by banks to clients, knowing the rules, the financial possibilities of investment etc

Nicola Elerhman Cache Program Coordinator OECD MENA Women Business Forum

The Women’s Business Forum of the OECD MENA is three years old now and is starting to be recognized, even more now with the launch of the book that was the result of a joint effort of the OECD MENA business Forum and the women participants. This book gathered the conclusions and key notes of the three years and will be examined by a steering Committee. This document is crucial because it will help giving ideas and foster initiatives that will hopefully create female entrepreneurial initiative. As well a creating employment for women of the region. This will help also bring the good reforms needed in the Arabic societies.

 

As key outcomes, OECD-MENA Women’s Business Forum members agreed to:

 

Nominate Ambassador Birgitta Holst-Alani, Director of the Swedish Institute in Alexandria, Egypt, as the new OECD country Co-chair;

Build up local task forces, develop pilot projects to respond to emerging challenges, and seek new support and partnerships from business, government and civil society;

Launch a pilot financing project to monitor the impact of funding set asides for women entrepreneurs, with the support of the General Confederation of Moroccan Enterprises, the French Banking Federation, and the Union of Arab Banks;

Develop a stocktaking of business development service provision for women entrepreneurs in the MENA, with a view to identifying good practices; and

Collect information on existing initiatives supporting women entrepreneurs in MENA economies and support knowledge-sharing between them.

The conference brought together over 80 participants, representing business, government and civil society from 11 MENA and 11 OECD economies.

 

Women’s Business Forum :

Since its inception, the Women’s Business Forum has sought to mainstream women’s issues in broader policy dialogue on business climate reform. A draft version of the event’s conclusions (were presented at the Steering Group meeting of the MENA-OECD Investment Programme held on 22 November, thereby helping to achieve this important goal.

An online directory of initiatives supporting women entrepreneurs in 18 MENA economies is currently under development. The online directory will list the names and websites of initiatives that offer business support, financing and networks to women entrepreneurs. It will also help fill an important information gap by hosting contact information and addresses of initiatives that do not have dedicated websites.

UFFP

UFFP la Fondatrice et Présidente FERIEL BERRAIES GUIGNY :
Tour à tour mannequin, criminologue, diplomate et journaliste, la franco tunisienne Fériel Berraies Guigny a lancé en février 2011, une Association loi 1901 du nom de United Fashion for Peace. Parmi les activités de l'Association, une Caravane de mode internationale qui met en avant la paix, la tolérance, le dialogue entre les civilisations par le biais de la mode et de l'artisanat éthique. Née dans la foulée du printemps arabe, cette Association réunit tous les artistes du monde pour la paix, désireux de donner de l'espoir dans des régions en crise ou en transition. Depuis le mois de mai dernier, le magazine en ligne a aussi vu le jour pour être le portevoix de tous ses combats pour une planète éthique. La première programmation de la Caravane de mode se fera prochainement en février 2012 en Afrique subsaharienne sous la thématique de l'éducation pour la paix à la Triennale de l'Education en Afrique. Sept pays ont été les Ambassadeurs, Tunisie, Maroc, Cameroun, Afrique du Sud, France/Niger et Burkina Faso.
Fériel Berraies Guigny dirige par ailleurs, depuis des années deux panafricains New African en co rédaction et New African Woman/ Femme Africaine qu'elle a crée pour le groupe de presse britannique IC publications. Elle a longtemps été journaliste correspondante presse pour la Tunisie.

UFFP Contenu rédactionnel webzine :
Magazine français pour une planète éthique. Se veut une plateforme internationale pour une mode éthique qui défend la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat. Rubriques : 'Planète éthique' - 'Le rendez-vous des entrepreneurs' - 'Ethnical Conso : beauté bio, manger éthique' - 'Ethical Fashion' - 'Eco Déco' - 'Culture éthique' - 'Eco Evasion' - 'Société et éthique' - 'Femmes d'Ethique' - 'Prix Ethique' - 'Paroles Ethique'.
Mission de l'Association UFFP :
La Caravane United Fashion for Peace est née ce mois de février passé dans la foulée du printemps arabe et suite au massacre de femmes ivoriennes dans le marché lors des affrontements civils dans le pays. C'est une Association loi 1901française, née du désir de rendre hommage a à tous ceux qui ont perdu la vie pour un idéal de paix dans le Monde, tous ceux qui ont été sacrifiés alors qu’ils recherchaient simplement la dignité humaine. Cette Association et plateforme internationale est apolitique, sans coloration religieuse ou ethnique, elle se bat pour la mode éthique, défend par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat, la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations.
Dans le farouche désir de combattre pacifiquement les injustices sociales et économiques à l'encontre des peuples par la culture, elle entend véhiculer des messages d'humanité. Son slogan le beau au service de l'autre, permet des passerelles, des rencontres et l’ acceptation des diversités couture. L'esthétique pour l'éthique reste son credo.

United Fashion for Peace entend fédérer le meilleur de la création internationale dans le respect de la diversité, des us et des coutumes. Tout un symbole de paix aujourd'hui, alors que le Continent continue de subir les soubresauts de son histoire.
Investir dans la paix c'est investir dans les peuples
UFFP est une plateforme internationale destinée à valoriser la création éthique centrée sur le développement humain durable.
Pont couture entre les peuples du Monde, cette plateforme a pour vocation de faire la promotion d'une création éthique et sans frontières. Favoriser un jour le commerce équitable de ces produits, pouvoir faire venir les artistes sur Paris pour leur organiser des défilés et vendre leurs produits.
United Fashion for Peace, c’est un concept qui propose un défilé de mode « clés en main », une animation « décalée » à l’occasion d’une manifestation, d’un colloque, d’un forum, d’assises politiques, économiques, scientifiques.
United Fashion for Peace c’est la présentation d’artistes qui font vivre et revisitent une culture, c’est un témoignage de richesse et de savoir faire, c’est la promotion du développement durable avec l’ambition d’accéder à la conscience durable
United Fashion for Peace c’est un vecteur d'amour et le partage dans la création.
Pour les organisateurs il s'agit de créer un évènement mais aussi de véhiculer une philosophie de vie dans la création. Pour laisser quelque chose aux générations futures " loin des passerelles du luxe, UFFP est avant tout une histoire d'amour et d'amitié avec les peuples, leur création, leur identité et leur patrimoine au service de l'autre.

C'était une idée, elle est devenue un projet, aujourd'hui une Association qui a hâte de trouver des programmateurs, des sponsors et des partenaires afin de pouvoir sa première édition.
UFFP dans le Monde
UFFP est à la recherche de programmations dans le Monde, de partenaires et de sponsors qui souhaiteraient se rapprocher de l'éthique, du développement durable, de la préservation des Arts et métiers, des droits de l'homme, de la culture et de la parité, sans oublier le dialogue entre les civilisations qui sont les valeurs qu'elle véhicule.
A chaque programmation dans un pays où événement donné, sont mis en avant les créateurs du pays hôte qui sont dans l'éthique.
UFFP s'adapte à toutes les thématiques et les rencontres politiques, économiques, culturelles, développement, environnements, bio, bilatérales, multilatérales, fêtes d'indépendance, fêtes nationales, parité, jeunesse, droits de l'homme, ou encore pour médiatiser une problématique donnée de la région.
A terme, L'Association voudrait pouvoir faire également du caritatif, et organiser des ventes de charité, au profit d’une ONG ou association défendant des valeurs similaires et la mettre en avant à l'occasion d'un défilé programmé.
Siteweb: http://www.unitedfashionforpeace.com
contact: unitedfashionforpeace@gmail.com

UFFP mode d'emploi :
La promotion d’un pays passe par la mise en avant de ses valeurs, de ses atouts et par une communication à la fois ciblée, régulière et soutenue. La Côte d'Ivoire de la paix et de la réconciliation souhaite développer un tourisme culturel mais également donner une image positive d’une Afrique à la fois moderne et traditionnelle où les valeurs humaines, sociales et pacifiques prédominent.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *