Charlotte Savreux  » … c’est surtout la vie qui m’inspire »!

  • By UFFP
  • 1 janvier 2017
  • 0
  • 1 Views

Charlotte Savreux raconte 50 parcours exemplaires à travers un livre inédit, paru aux éditions Balland en octobre 2016.

Un livre  qui revient sur l’itinéraire inattendu de cinquante personnalités vers « leur » réussite. 50 parcours qui trompent toutes les attentes et prouvent combien rien n’est jamais figé, limité, et combien tout est alors possible, pour tous.charlotte-savreux-fond-gris-copier

UFFP s’est entretenue avec son auteur, Charlotte Savreux :

Parlez nous de votre parcours?

Je suis journaliste depuis 15 ans, une profession que j’ai exercée jusqu’à maintenant principalement en télévision : France 2, France 3, France 5, Direct 8 etc… J’ai eu beaucoup de chance de travailler sur des projets et des formats différents, et de n’avoir jamais été cloisonnée dans un cadre rigide : beaucoup de magazines en direct sur différentes chaînes, une série documentaire pour France 5 qui m’a notamment menée pendant 10 jours en immersion dans un sous-marin nucléaire, à plus de 300 mètres sous l’eau, puis une prise d’antenne pour France 3 avec 6 heures de direct continues à l’occasion de la nuit blanche à Paris. Moi qui n’ai jamais été une adepte de la linéarité trop continue car pesante et nous limitant souvent à un cadre étriqué, je m’aperçois, avec le recul de mon expérience, que j’ai finalement le parcours qui me ressemble : l’instantanéité et l’authenticité du direct, l’exaltation par la découverte de rencontres et de lieux, exceptionnels.

C’est uniquement pour ces raisons que je fais ce métier.

Lire un prompteur et des fiches écrites par un autre ou être un V.R.P de l’A.F.P ne m’intéresse pas. J’aime ce qui donne du sens, ce qui est engagé et engageant.

Du journalisme TV et écrit à l’écriture, le fil conducteur. Le déclic de l’écriture ?

En 2015, j’ai décidé de ne pas repartir sur une émission à laquelle je collaborais, je sentais que ce n’était pas pour moi. Comme il y a des saisons dans la nature, il y a des saisons dans la vie. J’avais envie d’autres choses. Je ne savais pas de quoi précisément, mais je savais que je voulais porter des projets qui étaient les miens. Steeve Jobs dit « Si vous ne travaillez pas sur vos rêves, quelqu’un vous embauchera pour travailler sur les siens ». J’ai voulu travailler sur les miens.

La graine de l’intention que j’ai alors plantée a mûri, et ce projet de livre pour lequel mon enthousiasme n’avait jamais faibli, s’est imposé à moi comme une évidence. J’avais progressivement œuvré dessus, et là j’ai définitivement décidé de m’y engager pleinement, de passer de l’intention à la réalisation. C’était le bon timing. Toutes les planètes étaient alignées. J’ai saisi ma chance.

Avec ce livre, j’ai rebattu les cartes du jeu pour goûter aux saveurs d’une nouvelle expérience et nourrir ainsi ma vie de nouvelles réjouissances, passant ainsi du mode verbal télévisuel et du travail en équipe au travail d’écriture en solitaire. Pour moi, c’était l’inconnu, et bien sûr j’ai eu peur, peur de renoncer car le mental, élu fournisseur officiel d’alibis, a une créativité débordante pour trouver des excuses et brider nos actions, par peur et par excès d’ego, mais toutes ces histoires que j’ai découvertes au fil de mon enquête m’ont tellement exaltée que je me suis dis que si l’une d’entre elles pouvait changer le cours d’une vie et sublimer le parcours d’un lecteur, j’aurais alors réussi mon pari. A partir de cet instant, je n’ai plus songé une seconde à renoncer.

Vous avez choisi de parler de trajectoires, comment vous est venue cette idée du livre?

J’ai ce livre en tête depuis très longtemps, depuis l’émission Bien-Etre que j’animais quotidiennement sur Direct 8 entre 2005 et 2010. 52 minutes quotidiennes sur le bien-être pendant 5 années avec une ligne éditoriale très engagée et notamment des sujets sur le développement personnel, autant dire que j’ai été en formation accélérée pour ouvrir l’horizon et comprendre quelques subtilités sur la vie. Si, enfant, nous avons appris à marcher, à compter, à lire, nous passons le reste de notre vie à apprendre à vivre, à bien vivre pour être bien dans son histoire.

Parce que le temps m’a manqué ces dernières années, j’ai laissé un temps ce projet d’écriture en sommeil car écrire un livre, c’est un marathon qui demande une disponibilité d’esprit, une sérénité d’esprit, de la persévérance et de la conviction. Il faut le vouloir vraiment et longtemps.

Quand on me demandait : Pourquoi ce livre ? Je répondais alors spontanément que ma démarche était journalistique et sociétale, et que je souhaitais réveiller une société sclérosée dans ses peurs, redonner à chacun le goût du possible. Mais je crois plus subtilement que ma démarche est aussi personnelle, faisant écho à mon propre parcours. Je l’ai découvert au fil de l’écriture.

J’étais une enfant timide, très timide, et prendre la parole en classe était pour moi un supplice, puis j’ai eu un de ces déclics qu’on a tous au fil de notre vie, le mien a été amorcé par un professeur de français qui m’a donné les ailes de la confiance qui me manquaient, et tout s’est alors inversé.

Quand je regarde mon parcours en perspective, je me dis que la petite fille que j’étais doit être émue de la femme que je suis devenue. J’ai fait de l’antenne en télévision pendant quinze ans, j’anime également des colloques, des débats devant des milliers de personnes, et j’accompagne aussi des grands patrons dans leur prise de parole…, là est le cœur de mon ouvrage, celui de rappeler que rien n’est jamais figé, ni limité, et que les seules limites sont celles que l’on se donne. La vie a ce formidable talent : être éternellement ré-ajustable, et nous tous le potentiel de changer la donne et de rebattre les cartes du jeu de sa vie.

Parler de destins, de vécu, qu’est ce qui vous a amené à choisir ces portraits plutôt que d’autres?

J’ai mené une enquête, et comme une pelote de laine, en tirant un fil puis le suivant, j’ai découvert chacune de ces histoires et certaines se sont imposées naturellement à moi par l’énergie qu’elle dégagent, par les valeurs qu’elles portent : le courage, la persévérance, l’audace, par la puissance de vie qu’elles font émerger au travers de l’instinct de survie de certains, ou de l’insouciance, du grain de folie d’autres.

C’est un livre qui donne de l’énergie à être, à faire et qui ouvre l’horizon en rappelant

le potentiel immense que nous avons tous de changer la donne de notre trajectoire pour mieux la sublimer, de faire de ses épreuves des expériences de vie, de transformer des non successifs en oui.

En fait, nous avons tous une petite histoire dans notre grande histoire, un moment clef, des moments décisifs au fil de notre histoire, mais chaque histoire est singulière, et c’est cette diversité qui fait la richesse de la vie et du livre, faisant écho à tous selon le timing de notre existence.

J’ai voulu partager la vie en mode panoramique et réaliste avec son lot de réjouissances, de bonheurs, mais aussi avec son lot de désillusions, d’épreuves et d’apprentissages car la vie c’est aussi cela. La vie est à la fois douce et amère, et la grande question est de savoir ce que nous faisons d’elle au moment des secousses sismiques, soit une fatalité en s’accrochant désespérément aux branches du passé au risque de s’épuiser, soit un tremplin pour se réveiller, se révéler et s’élever. Les personnalités présentent dans le livre, dont nous connaissons le versant sud, « leur » réussite, prouvent à elles seules que le versant nord de leur existence, leur cheminement tortueux, douloureux, chaotique, leurs fragilités ont aussi été le tremplin de leur mise en lumière pour rebondir plus forts, là où on ne les attendait pas, au-delà même de leurs espérances.

Les Success Stories vous inspirent au fond?

C’est surtout la vie qui m’inspire ! La vivre, la comprendre, la sublimer.

Et parce que rien ne vaut l’expérience de la vie et que je ne crois pas au dogmatisme d’un gourou du développement personnel qui saurait déjà tout sur la vie, la vie est si subtile et nous sommes tous si différents, je me suis intéressée à la vie telle qu’elle se joue sur le terrain du quotidien.

Ce qui m’a intéressée, c’est le cheminement, le mécanisme, le déclic, comment ils ont changé la donne. Nous imaginons souvent que pour certaines personnes les choses sont plus simples, la vie plus facile, encore une tactique pour se trouver avec facilité et fatalité des alibis pour ne pas faire et ne pas oser au motif que ce ne serait pas pour nous. Or, la vie est une aventure pour tous, sans exception !

J’ai beaucoup aimé le discours de Claude Lelouch qui, le soir de la cérémonie des César dont il était cette année le Président, a débuté son discours ainsi : «  je vais commencer par remercier les producteurs, les distributeurs, les techniciens, les acteurs qui m’ont dit non, ça m’a permis de trouver tous ceux qui m’ont dit oui ».

La vie n’est pas un long fleuve tranquille, la vie est une salle de classe où l’on apprend tous les jours !

 

Quelles leçons en tirer?

Le message du livre est illustré par une phrase de Coluche dont nous célébrons cette année les 30 ans de sa mort : «  Les portes de l’avenir sont ouvertes à ceux qui savent les pousser ».

Je rappelle que la vie est une Aventure avec un grand A et que nous ne pouvons pas tout attendre des autres, d’un chef de l’Etat, de notre employeur, de la sécurité sociale, nous devons aussi servir notre trajectoire personnelle car nous en sommes les premiers pourvoyeurs et acteurs. Alors espérons moins, et agissons plus !

Eric-Emmanuel Schmitt dit : « Un homme est fait de circonstances et de choix. Nous n’avons pas de pouvoir sur les circonstances, mais nous en avons sur nos choix ». En effet, si nous n’avons pas de pouvoir sur les circonstances de l’époque qui est la nôtre, nous avons en revanche le pouvoir d’agir à notre niveau sur notre vie.

Ce que défend ce livre aussi, c’est que nous avons tous un potentiel extraordinaire, trop souvent insoupçonné et mis en jachère du fait de nos peurs : peur de l’échec, peur de l’inconnu, peur du rejet… La peur est notre pire ennemie, elle nous empêche de nous élever. J’ai écrit ce livre pour permettre à chacun d’entre nous de sortir du cadre étriqué dans lequel nous nous installons parfois, qui certes nous protège mais qui finit aussi par brider notre potentiel et notre vie. Opter pour une sécurisation maximale se fait toujours au détriment de notre épanouissement.

 

La vie est toujours riche d’enseignements, et les rencontres faites dans le cadre de ce livre font à mon sens émerger les suivants :

–          Rien n’est figé, ni limité.

–          Les seules limites sont celles que l’on se donne.

–          Seule la mort et irréversible.

 

–          Cultivons le goût de l’effort

–          Pas de réalisation, sans prise de risque.

–          Se donner les moyens de décrocher sa victoire.

 

–          La vie a plus d’imagination que nous.

–          La vie accompagne les audacieux et courageux, et bouscule les peureux.

–          Il n’y pas d’échecs que des expériences.

 

–          La vie est un laboratoire pour essayer et tenter

–          Accepter de rebattre les cartes du jeu de sa vie.

–          Espérer moins, agir plus.

–          Et enfin ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient.

 

BIO

Journaliste depuis 2001, présentatrice et rédactrice en chef, Charlotte Savreux a collaboré à de nombreux formats TV : magazine, série documentaire, divertissement, sur France 5, France 3, France 2, Direct 8. Professeur à l’Institut Européen du Journalisme, elle anime également des débats, des tables rondes sur des sujets de société et dans le cadre d’événements institutionnels. Elle partage ici son expérience professionnelle, son goût des autres et la culture de la vie.

 

 

 

 

 

savreux-lanneedudeclic-hd-copier

Voici ces 50 personnalités qui ouvrent le champ des possibles aux 66 millions de Français : Zaz – Thierry Marx – Maud Fontenoy – Frédéric Lenoir – Fadela Amara – Yann Arthus-Bertrand – Marianne James – Philippe Croizon – Jean-Pierre Mocky – Florence Servan-Schreiber – Eric-Emmanuel Schmitt – André Comte-Sponville – James Dyson – Stephane Hessel – Roselyne Bachelot – Frédéric Lopez – Louise Del Busto Gomez – Thierry Marx – Didier van Cauwelaert – Nicole Castioni – Michel Pouzol – Hervé de la Martinière – Denys Chalumeau – Mireille Nègre – Dani – Jean-Marie Bigard – Alain Ducasse – Mohed Altrad – Rougui Dia – Patrick Bourdet – Memona Hintermann – Daniel Picouly – Malika Bellaribi – Guy Laliberté – Guy Martin – Philippe Bouvard – Orianne Garcia – Christian Estrosi – Jean-Michel Apathie – Clara Gaymard – Thierry Saussez – Véronique Jeannot – Jacques-Antoine Granjon – Mercedes Erra – Patrick Poivre d’Arvor.

Bio Expresse:

Journaliste depuis 2001, présentatrice et rédactrice en chef, Charlotte Savreux a collaboré à de nombreux formats TV : magazine, série documentaire, divertissement, sur France 5, France 3, France 2, Direct 8. Professeur à l’Institut Européen du Journalisme, elle anime également des débats de société dans le cadre d’événements institutionnels. Elle partage ici son expérience professionelle, son goût des autres et la culture de la vie.

UFFP

UFFP la Fondatrice et Présidente FERIEL BERRAIES GUIGNY :
Tour à tour mannequin, criminologue, diplomate et journaliste, la franco tunisienne Fériel Berraies Guigny a lancé en février 2011, une Association loi 1901 du nom de United Fashion for Peace. Parmi les activités de l'Association, une Caravane de mode internationale qui met en avant la paix, la tolérance, le dialogue entre les civilisations par le biais de la mode et de l'artisanat éthique. Née dans la foulée du printemps arabe, cette Association réunit tous les artistes du monde pour la paix, désireux de donner de l'espoir dans des régions en crise ou en transition. Depuis le mois de mai dernier, le magazine en ligne a aussi vu le jour pour être le portevoix de tous ses combats pour une planète éthique. La première programmation de la Caravane de mode se fera prochainement en février 2012 en Afrique subsaharienne sous la thématique de l'éducation pour la paix à la Triennale de l'Education en Afrique. Sept pays ont été les Ambassadeurs, Tunisie, Maroc, Cameroun, Afrique du Sud, France/Niger et Burkina Faso.
Fériel Berraies Guigny dirige par ailleurs, depuis des années deux panafricains New African en co rédaction et New African Woman/ Femme Africaine qu'elle a crée pour le groupe de presse britannique IC publications. Elle a longtemps été journaliste correspondante presse pour la Tunisie.

UFFP Contenu rédactionnel webzine :
Magazine français pour une planète éthique. Se veut une plateforme internationale pour une mode éthique qui défend la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat. Rubriques : 'Planète éthique' - 'Le rendez-vous des entrepreneurs' - 'Ethnical Conso : beauté bio, manger éthique' - 'Ethical Fashion' - 'Eco Déco' - 'Culture éthique' - 'Eco Evasion' - 'Société et éthique' - 'Femmes d'Ethique' - 'Prix Ethique' - 'Paroles Ethique'.
Mission de l'Association UFFP :
La Caravane United Fashion for Peace est née ce mois de février passé dans la foulée du printemps arabe et suite au massacre de femmes ivoriennes dans le marché lors des affrontements civils dans le pays. C'est une Association loi 1901française, née du désir de rendre hommage a à tous ceux qui ont perdu la vie pour un idéal de paix dans le Monde, tous ceux qui ont été sacrifiés alors qu’ils recherchaient simplement la dignité humaine. Cette Association et plateforme internationale est apolitique, sans coloration religieuse ou ethnique, elle se bat pour la mode éthique, défend par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat, la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations.
Dans le farouche désir de combattre pacifiquement les injustices sociales et économiques à l'encontre des peuples par la culture, elle entend véhiculer des messages d'humanité. Son slogan le beau au service de l'autre, permet des passerelles, des rencontres et l’ acceptation des diversités couture. L'esthétique pour l'éthique reste son credo.

United Fashion for Peace entend fédérer le meilleur de la création internationale dans le respect de la diversité, des us et des coutumes. Tout un symbole de paix aujourd'hui, alors que le Continent continue de subir les soubresauts de son histoire.
Investir dans la paix c'est investir dans les peuples
UFFP est une plateforme internationale destinée à valoriser la création éthique centrée sur le développement humain durable.
Pont couture entre les peuples du Monde, cette plateforme a pour vocation de faire la promotion d'une création éthique et sans frontières. Favoriser un jour le commerce équitable de ces produits, pouvoir faire venir les artistes sur Paris pour leur organiser des défilés et vendre leurs produits.
United Fashion for Peace, c’est un concept qui propose un défilé de mode « clés en main », une animation « décalée » à l’occasion d’une manifestation, d’un colloque, d’un forum, d’assises politiques, économiques, scientifiques.
United Fashion for Peace c’est la présentation d’artistes qui font vivre et revisitent une culture, c’est un témoignage de richesse et de savoir faire, c’est la promotion du développement durable avec l’ambition d’accéder à la conscience durable
United Fashion for Peace c’est un vecteur d'amour et le partage dans la création.
Pour les organisateurs il s'agit de créer un évènement mais aussi de véhiculer une philosophie de vie dans la création. Pour laisser quelque chose aux générations futures " loin des passerelles du luxe, UFFP est avant tout une histoire d'amour et d'amitié avec les peuples, leur création, leur identité et leur patrimoine au service de l'autre.

C'était une idée, elle est devenue un projet, aujourd'hui une Association qui a hâte de trouver des programmateurs, des sponsors et des partenaires afin de pouvoir sa première édition.
UFFP dans le Monde
UFFP est à la recherche de programmations dans le Monde, de partenaires et de sponsors qui souhaiteraient se rapprocher de l'éthique, du développement durable, de la préservation des Arts et métiers, des droits de l'homme, de la culture et de la parité, sans oublier le dialogue entre les civilisations qui sont les valeurs qu'elle véhicule.
A chaque programmation dans un pays où événement donné, sont mis en avant les créateurs du pays hôte qui sont dans l'éthique.
UFFP s'adapte à toutes les thématiques et les rencontres politiques, économiques, culturelles, développement, environnements, bio, bilatérales, multilatérales, fêtes d'indépendance, fêtes nationales, parité, jeunesse, droits de l'homme, ou encore pour médiatiser une problématique donnée de la région.
A terme, L'Association voudrait pouvoir faire également du caritatif, et organiser des ventes de charité, au profit d’une ONG ou association défendant des valeurs similaires et la mettre en avant à l'occasion d'un défilé programmé.
Siteweb: http://www.unitedfashionforpeace.com
contact: unitedfashionforpeace@gmail.com

UFFP mode d'emploi :
La promotion d’un pays passe par la mise en avant de ses valeurs, de ses atouts et par une communication à la fois ciblée, régulière et soutenue. La Côte d'Ivoire de la paix et de la réconciliation souhaite développer un tourisme culturel mais également donner une image positive d’une Afrique à la fois moderne et traditionnelle où les valeurs humaines, sociales et pacifiques prédominent.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *