Amich le Picasso tunisien !

  • By UFFP
  • 25 avril 2012
  • 0
  • 266 Views

Par  Fériel Berraies Guigny

Abdelwahab Amich est un artiste amoureux inconditionnel de la Tunisie des années 30. Peintre et graveur, issu de l’ Ecole des Beaux-Arts de Tunis, nourri et ayant côtoyé les anciens de Gorgi à Mekki, Abdelwahab Amich, il a quitté très jeune sa mère patrie, commençant par un premier séjour européen à Madrid avec une bourse, pour finir par s’établir ensuite à Paris où il réside depuis 1964.Près de quarante ans loin de ses racines et toujours le même regard pour la Tunisie de son enfance.

Une Tunisie des années 30, 40 et 50 où les bruits, les couleurs, les odeurs sont revisitées à travers cet art qui est le sien. Figuration et configuration géométrique ou une certaine manière d’interpréter l’espace et la forme. Les formes géométriques viennent se mêler à des thématiques pourtant restées de chez nous, subtil mélange de deux « écoles » qui se sont superposées à sa création artistique.

En 1978 et en 1986, il fera de grandes expositions en Tunisie sur les artisans tunisiens, connaissance de la Médina mise en exergue. Thématique du travail des paysans et des ouvriers ; des peintures sur l’artisanat tunisien. Autant de toiles symboliques comme «Les Brodeuses», «Les trois tapissières», «La Dentellière», «La Bergère. La femme dans toute sa noblesse et son quotidien.

En 2003, exposition à la Galerie El Ghalli « Calica » à Menzah 6, et grand retour en Tunisie ce 17 octobre 2007, toujours dans cette galerie, avec la thématique de la musique traditionnelle et la Rachidia.

Près de quarante ans loin de ses racines et toujours le même regard pour la Tunisie de son enfance. Fils de la Médina , ses peintures sont autant de langages qui n’ont jamais perdu leur flamme, des souvenirs enfouis ravivés par la pointe de ses pinceaux, des images en carte postales du vieux Tunis, une vision des entrailles de la Médina, un regard sans cesse novateur, merveilleux hommage à nos plus beaux métiers traditionnels.
Les années 30, 40 et 50 sont à l’honneur dans ses peintures, et de ce vieux Tunis aux mille activités foisonnantes, toute une vie intérieure aux milles couleurs nous est contée. Les bruits, les couleurs, les odeurs transpirent de ses toiles. Tisserands, brodeurs, graveurs, pêcheurs, bijoutiers, chawachiya… Le bel ouvrage manuel par excellence est revisité. Avec cet art qui est le sien, où figuration devient configuration géométrique ou une certaine manière d’interpréter l’image. Les formes géométriques viennent se mêler à des thématiques pourtant restées de chez nous, subtil mélange de deux « écoles » qui se sont superposées à sa création artistique.

Une peinture où la composition reste maîtresse, entre le figuratif et l’abstraction. Abstraction toujours aidée par la figure géométrique «si le …spectateur parvient à voir ce que je vois, alors je considère que j’ai réussi ma peinture » nous a il expliqué.
Une formation qui réunit l’ Ecole de Paris venue se superposer à l’ Ecole tunisienne qui est à la base de sa création artistique, presque de façon inconsciente. Quelques influences de Buffet à Picasso, et il ajoute par rapport à ce dernier « … il nous a libéré pour aller au-delà du visible correct» !
Amich a une prédilection pour le travail en « couple ou en communauté » et l’on retrouve cela dans ces tableaux : «Couple aux champs», «La Pêche au thon», «Les Bijoutiers de Djerba»… comme s’il était à la recherche d’une certaine idée de complémentarité, harmonie humaine ou quête absolue vers l’autre qui n’est plus. On ne peut nier l’humanité et l’amour que l’on ressent en regardant sa peinture et, pour nous, apatrides, loin de nos racines, c’est un langage empreint d’une douce et amère nostalgie. Comme si « El Ghorba » pouvait également nous offrir l’Art de sublimer ce qui n’est plus à notre portée.
L’homme et la femme, unis par leur destin de labeur. Le passé est nourricier pour Amich, et les thématiques de ces expositions sont des histoires de vécu.
En 1978 et en 1986, grandes expositions sur les artisans tunisiens, connaissance de la Médina mise en exergue. Thématique du travail des paysans et des ouvriers ; des peintures sur l’artisanat tunisien. Autant de toiles symboliques comme «Les Brodeuses», «Les trois tapissières», «La Dentellière», «La Bergère». La femme dans toute sa noblesse et son quotidien.
Parmi ses toiles de prédilection: « Le couple au champ », «Les fleuristes de Mannouba », autant de figurations qui ont marqué son répertoire. En 1987, feu le ministre français des Finances Bérégovoy lui achètera un tableau, il s’agit des «Fleuristes» ; il siégera longtemps dans son bureau, aujourd’hui installé au CNRS.
En 2003, exposition à la Galerie El Ghalli « kelica » à Menzah 6, et grand retour en Tunisie ce mois d’octobre 2007 avec la thématique de la musique traditionnelle et la Rachidia.
Une tunisianité une nouvelle fois revendiquée dans ses sujets avec des graphismes rehaussés, sur des musiciens d’autrefois jouant du Malouf. Un jeu de puzzle et de découpages bicolores, sur des musiciens. Du luthiste au cithariste, au “rebabiste”. Une démarche toujours aussi authentique, avec ce culte du beau et cette griffe imparable du mélange des genres.
Amich a fait plusieurs salons à Paris, à Versailles en 2005 et en province, il a également exposé cinq fois en Tunisie. Aujourd’hui le ministère de la Culture tunisien compte plusieurs de ses toiles, fidèles ambassadrices d’une Tunisie plurielle qui s’ouvre à l’universel.
Abdelwahab Amich a obtenu plusieurs distinctions, dont la dernière en date pour le tableau “Les Brodeuses”, qui a obtenu la médaille de bronze au Salon parisien«Art en Capital» en 2003.

Un parcours sans faute, solitaire, qui a marqué par son talent, des articles journalistiques élogieux, une reconnaissance de ses pairs en France, mais avec le seul regret pour Amich de ne pas avoir eu la juste reconnaissance dans son pays d’origine. Comme si, par le seul fait de vivre en France, cet artiste n’était pas considéré comme faisant parti du patrimoine artistique tunisien.
«On ne parle pas des peintres tunisiens, hors de Tunis »!
A l’heure actuelle, Amich, range ses pinceaux pour un temps pour embrasser un nouveau projet, celui de faire des illustrations pour des poèmes et des auteurs prestigieux.

Un artiste biculturel intemporel.

UFFP

UFFP la Fondatrice et Présidente FERIEL BERRAIES GUIGNY :
Tour à tour mannequin, criminologue, diplomate et journaliste, la franco tunisienne Fériel Berraies Guigny a lancé en février 2011, une Association loi 1901 du nom de United Fashion for Peace. Parmi les activités de l'Association, une Caravane de mode internationale qui met en avant la paix, la tolérance, le dialogue entre les civilisations par le biais de la mode et de l'artisanat éthique. Née dans la foulée du printemps arabe, cette Association réunit tous les artistes du monde pour la paix, désireux de donner de l'espoir dans des régions en crise ou en transition. Depuis le mois de mai dernier, le magazine en ligne a aussi vu le jour pour être le portevoix de tous ses combats pour une planète éthique. La première programmation de la Caravane de mode se fera prochainement en février 2012 en Afrique subsaharienne sous la thématique de l'éducation pour la paix à la Triennale de l'Education en Afrique. Sept pays ont été les Ambassadeurs, Tunisie, Maroc, Cameroun, Afrique du Sud, France/Niger et Burkina Faso.
Fériel Berraies Guigny dirige par ailleurs, depuis des années deux panafricains New African en co rédaction et New African Woman/ Femme Africaine qu'elle a crée pour le groupe de presse britannique IC publications. Elle a longtemps été journaliste correspondante presse pour la Tunisie.

UFFP Contenu rédactionnel webzine :
Magazine français pour une planète éthique. Se veut une plateforme internationale pour une mode éthique qui défend la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat. Rubriques : 'Planète éthique' - 'Le rendez-vous des entrepreneurs' - 'Ethnical Conso : beauté bio, manger éthique' - 'Ethical Fashion' - 'Eco Déco' - 'Culture éthique' - 'Eco Evasion' - 'Société et éthique' - 'Femmes d'Ethique' - 'Prix Ethique' - 'Paroles Ethique'.
Mission de l'Association UFFP :
La Caravane United Fashion for Peace est née ce mois de février passé dans la foulée du printemps arabe et suite au massacre de femmes ivoriennes dans le marché lors des affrontements civils dans le pays. C'est une Association loi 1901française, née du désir de rendre hommage a à tous ceux qui ont perdu la vie pour un idéal de paix dans le Monde, tous ceux qui ont été sacrifiés alors qu’ils recherchaient simplement la dignité humaine. Cette Association et plateforme internationale est apolitique, sans coloration religieuse ou ethnique, elle se bat pour la mode éthique, défend par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat, la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations.
Dans le farouche désir de combattre pacifiquement les injustices sociales et économiques à l'encontre des peuples par la culture, elle entend véhiculer des messages d'humanité. Son slogan le beau au service de l'autre, permet des passerelles, des rencontres et l’ acceptation des diversités couture. L'esthétique pour l'éthique reste son credo.

United Fashion for Peace entend fédérer le meilleur de la création internationale dans le respect de la diversité, des us et des coutumes. Tout un symbole de paix aujourd'hui, alors que le Continent continue de subir les soubresauts de son histoire.
Investir dans la paix c'est investir dans les peuples
UFFP est une plateforme internationale destinée à valoriser la création éthique centrée sur le développement humain durable.
Pont couture entre les peuples du Monde, cette plateforme a pour vocation de faire la promotion d'une création éthique et sans frontières. Favoriser un jour le commerce équitable de ces produits, pouvoir faire venir les artistes sur Paris pour leur organiser des défilés et vendre leurs produits.
United Fashion for Peace, c’est un concept qui propose un défilé de mode « clés en main », une animation « décalée » à l’occasion d’une manifestation, d’un colloque, d’un forum, d’assises politiques, économiques, scientifiques.
United Fashion for Peace c’est la présentation d’artistes qui font vivre et revisitent une culture, c’est un témoignage de richesse et de savoir faire, c’est la promotion du développement durable avec l’ambition d’accéder à la conscience durable
United Fashion for Peace c’est un vecteur d'amour et le partage dans la création.
Pour les organisateurs il s'agit de créer un évènement mais aussi de véhiculer une philosophie de vie dans la création. Pour laisser quelque chose aux générations futures " loin des passerelles du luxe, UFFP est avant tout une histoire d'amour et d'amitié avec les peuples, leur création, leur identité et leur patrimoine au service de l'autre.

C'était une idée, elle est devenue un projet, aujourd'hui une Association qui a hâte de trouver des programmateurs, des sponsors et des partenaires afin de pouvoir sa première édition.
UFFP dans le Monde
UFFP est à la recherche de programmations dans le Monde, de partenaires et de sponsors qui souhaiteraient se rapprocher de l'éthique, du développement durable, de la préservation des Arts et métiers, des droits de l'homme, de la culture et de la parité, sans oublier le dialogue entre les civilisations qui sont les valeurs qu'elle véhicule.
A chaque programmation dans un pays où événement donné, sont mis en avant les créateurs du pays hôte qui sont dans l'éthique.
UFFP s'adapte à toutes les thématiques et les rencontres politiques, économiques, culturelles, développement, environnements, bio, bilatérales, multilatérales, fêtes d'indépendance, fêtes nationales, parité, jeunesse, droits de l'homme, ou encore pour médiatiser une problématique donnée de la région.
A terme, L'Association voudrait pouvoir faire également du caritatif, et organiser des ventes de charité, au profit d’une ONG ou association défendant des valeurs similaires et la mettre en avant à l'occasion d'un défilé programmé.
Siteweb: http://www.unitedfashionforpeace.com
contact: unitedfashionforpeace@gmail.com

UFFP mode d'emploi :
La promotion d’un pays passe par la mise en avant de ses valeurs, de ses atouts et par une communication à la fois ciblée, régulière et soutenue. La Côte d'Ivoire de la paix et de la réconciliation souhaite développer un tourisme culturel mais également donner une image positive d’une Afrique à la fois moderne et traditionnelle où les valeurs humaines, sociales et pacifiques prédominent.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *