Share
Suivez nous

FIAC HORS LES MURS AU JARDIN DES PLANTES 5éme EDITION

Ajouté par , Le décembre 1, 2015 , dans Art Expo, Déco Eco, Evasion, LifeStyle

 

Par Diane Cazelles

AU JARDIN DES PLANTES, QUAND L’ART RENCONTRE LA NATURE !

IMG_1941

Du 16 octobre au 23 novembre 2015

Par Diane Cazelles

 

Pour la cinquième année consécutive, la Fiac et le Muséum national d’Histoire naturelle s’associent pour proposer un parcours d’art contemporain au sein des différents espaces du Jardin des Plantes.

Rencontre originale entre œuvres d’art et collections uniques

Dans la perspective de la Conférence sur le Climat à Paris,  le parcours proposé par le Musée d’Histoire Naturelle s’articule autour des thématiques d’actualité que sont la nature et l’environnement. Les nombreuses passerelles ainsi créées entre sciences naturelles et art contemporain permettent aux œuvres exposées de s’intégrer dans le décor en offrant quelques fois un surprenant décalage.

IMG_1940

Lors de cette 5e édition, une vingtaine d’œuvres sont réparties sur des sites emblématiques du Jardin des Plantes. Un parcours luxuriant ! La richesse des sites et des collections du Muséum a été une source d’inspiration pour les artistes, et certaines œuvres originales ont été créées spécialement pour l’occasion, comme Treasure Hunt d’Elisabeth S. Clark, inspirée par la célèbre girafe Zarafa ou encore une souche millénaire magnifiée par l’artiste coréenne Haegue Yang.

Que ce soit dans les allées du Jardin, sur les balcons de la Grande Galerie de l’Évolution ou dans les recoins de la Ménagerie, le public pourra rencontrer les œuvres d’artistes nouvellement arrivés au Jardin des Plantes, tels Kader Attia, Virginie Yassef ou Otobong Nkanga, et également renouer avec des habitués, heureux de retrouver leurs marques, au rang desquels Mark Dion, Gilles Barbier et Vincent Mauger.

IMG_1938

 Les artistes à découvrir en 2015

Fidèle du parcours Hors les murs au Jardin des Plantes, Mark Dion propose une œuvre, The Unruly Collection, présentée dans la Grande Galerie de l’Évolution. Cette installation, montre une reconstitution sous le mode d’un cabinet de curiosités, de raretés naturelles à partir de gravures des XVe et XVIe siècles et confronte les limites des méthodes scientifiques à la réalité de la Nature.

L’objet du doute ou l’arbre couché d’apparence immobile de Virginie Yassef, anime un « objet » habituellement inerte, et insuffle une dimension fantastique à sa sculpture, convoquant l’imaginaire des spectateurs et leur donnant à réfléchir sur l’avenir d’une nature qui ne se fait pas entendre.

IMG_1935

Kader Attia présente dans la Grande Galerie ses œuvres Mimesis as Resistance et Measure and Control. Ces deux vitrines font partie de l’un des « Actes » dédiés à la réparation, thème largement développé par l’artiste et évoquant la colonisation et son impact sur les relations entre pays occidentaux et africains.

IMG_1933

Exposée pour la première fois au Jardin des Plantes, l’œuvre d’Haegue Yang reprend le principe de fusion entre un élément naturel et ancien, en l’occurrence une souche de près de 2 000 ans et des objets du quotidien, pour le transposer cette fois dans un jardin historique. Haegue Yang joue avec les objets et les détourne de leur usage premier pour leur donner une seconde vie ; c’est un véritable travail de mise en scène mais aussi de poétisation du banal qu’elle élabore ainsi.

IMG_1880

Né au Vanuatu dans le Pacifique Sud, Gilles Barbier s’est inspiré de la végétation luxuriante de l’archipel pour la série « Still », initiée en 2013. Après Still Man, exposé en 2013 à l’entrée des Grandes Serres, c’est Still Library qui rejoint le parcours Hors les Murs. Cette sculpture, à première vue romantique, présente une nature qui fusionne avec la culture et la sagesse contenue dans les livres tout en reprenant ses droits sur l’homme qui l’a domestiquée.

IMG_1878

L’artiste australienne Janet Laurence présente, dans la Grande Galerie de l’Évolution, un nouveau projet autour de la Grande Barrière de Corail, Deep Breathing – Resuscitation for the Reef. Avec cette œuvre, Janet Laurence crée la possibilité imaginaire de guérir notre monde marin en concevant un espace représentant une unité de réanimation, comme un hôpital de campagne de la biodiversité marine. Ce projet est réalisé dans le cadre de l’initiative Artists 4 Paris Climate 2015 en lien avec la COP21.

INFORMATIONS

Muséum d’Histoire Naturelle, Jardin des Plantes, 57 rue Cuvier – Paris 5e

www.mnhn.fr


Mots clés:

Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok
Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO