Share
Suivez nous

Clara Lawson Ames « … notre Continent l’Afrique, renferme des trésors inestimables » !


C’est sous le haut patronage du Président de la République Togolaise, que la designer burkinabé, Clara Lawson Ames,  d’origine togolaise résidant entre le Burkina Faso et les Etats Unis, nous revient après une absence méritée, avec un événement inédit sous les auspices des hautes autorités de son pays d’origine.

Le Gala de la Gratitude dont UFFP est également partenaire média pour ce mois de juillet 2015.

Elle a été sur tous les fronts, défendant le wax, le coton du Burkina et le savoir faire couture de toute une génération. Très tôt investie dans la mode et les affaires, c’est une femme d’affaire redoutable mais qui a gardé l’humilité et le grand cœur.

Nous l’avions découverte il y a quelques années, quand elle nous a invitée à Washington pour son défilé magistral, où pour la première fois l’Afrique et ses trésors étaient révélés au public américain. Digne Ambassadrice du meilleur de l’Afrique aux Etats Unis et- dans le monde. Proche de ses valeurs de partage et de don, c’est une femme fière de ses racines, amoureuse de son patrimoine et qui n’a eu de cesse de le sublimer au travers de ses multiples actions. Maman, grand mère, femme éprise, elle n’en oublie pas pour autant les choses essentielles. C’ est pour cela qu’UFFP l’aime et la considère comme une vraie UFFPienne.

Elle avait défilé durant une de nos programmations en Afrique du Nord, à Mode et Design de Carthage en 2010 en Tunisie, puis a enchaîné avec notre première Caravane au Burkina Faso, son pays d’adoption durant la Triennale de l’Education en Afrique dont elle avait fait l’ouverture. Education for Peace en février 2012, avait été notre première Caravane.

Clara Ames est une femme simple qui aime les choses essentielles dans la vie et ces absences qui sont vécues comme des « retraites » lui ont permis de constamment se renouveler.

La voici donc, avec un grand retour retour à Lomé  au Togo,  son pays de naissance; au programme défilés et concerts autour de la piscine du très bel hôtel : au menu défilé de Clara Ames avec sa griffe Clara Designs, Martial Tapolo du Cameroun et 4 stylistes togolais dont KREDANIA.

Vous aurez prochainement, dans notre rubrique catwalk les photos des coulisses et de l’événement dans l’édition de juillet et de la rentrée,  so stay tuned !

PHOTO DOUD

Entretien exclusif d’UFFP avec Clara Lawson Ames :

Parles nous de ton parcours?

Au cours des 25 dernières années les Créations Clara Design ont remporté de nombreux honneurs internationaux dont le prestigieux Prix Diamant de la Mode Africaine, à Sun City, Afrique du Sud, ainsi que le “Biz Awards Afrique” Prix décerné par la Confédération Mondiale des Affaires à Dakar, au Sénégal. Cet honneur reconnaît les propriétaires de petites et moyennes entreprises qui ont un impact significatif sur le plan international. Plébiscitée par la presse américaine, choisie dans notre domaine comme entrepreneur de l’année, je reçois le Prix “Cambridge Who’s Who Executif Professionnel Entrepreneurial EPE’s “ 2009/2010, et plus récemment, le prix de National Association of Professional Women (NAPW) comme femme de l’année 2011/2012 aux USA. Je suis reconnue pour la transformation du coton dans les beaux motifs de la Haute Couture qui font maintenant partie de la Collection Clara. En outre, Clara et ses créations ont été présentées dans l’une des Real Housewives de l’épisode de la DC sur Bravo TV aux Etats-Unis.

Hier à aujourd’hui quel bilan?

Il semblerait que nous soyons sur la bonne voie à en juger par notre présence dans votre remarquable publication.

Qu’ est ce qui t’a motivé et soutenu toutes ces années?

Contribuer à montrer le visage positif de l’Afrique et de faire la promotion de notre héritage culturel.  Le cliché véhiculé à l’extérieur est parfois lourd à porter, alors qu’en réalité malgré nos difficultés et nos « faiblesses » notre continent renferme des trésors inestimables.Nous savons tous qu’il ne peut exister des sirènes dans le sahel cependant la sirène étant un symbole de beauté et de curiosité, j’ai créé le concept et la collection « Sirènes du Sahel » pour montrer la beauté du travail fourni par les femmes tisserands du Burkina Faso à travers la cotonnade  Faso Dan Fani, une de nos ressources nationales.

  Quels sont tes défis ?

Les œuvres sociales que je porte en marge de mes activités de créatrice de mode.

Qu’ elles sont les expériences marquantes pour toi?

D’avoir su garder l’amour de mon métier et mon identité à travers les années. D’être simplement Clara Lawson Ames.

Tu es une artiste globe trotteuse?

En partie oui, car cela me permet de faire l’analyse des valeurs, suivre les tendances du moment, savoir quel cible atteindre, organiser la commercialisation, créer pour enfin produire.

Tu as aussi pris des temps de pause pour murir tes projets?

Absolument et toujours, je ne fais rien dans l’instantanéité, j’aime prendre mon temps pour organiser mes projets.

Parles nous de cet event à  Lomé?

Cela fait très longtemps que je voulais rendre un hommage mérité a ma terre natale , cependant le duces de mon père il y a deux ans m’a davantage motivée, car ce dernier m’a fait promettre sur son lit, à notre derniers rencontre, peu de temps avant son départ, de revenir au pays partager mes expériences acquises  durant toutes ces années en contribuant au développement socio- Economique et culturel.

Parles nous de la programmation et les artistes?

Clara a pour principe d’encourager la jeunesse dans tous ses projets.  Nous avons des jeunes talents au Togo, c’etait pour nous l’occasion de les associer a cette événement “ Nuit de la Gratitude”. C’est ainsi que dans nos recherches nous avons rencontrer une grande dame de la couture au Togo dont le courage mérite Etre saluée. Elle est handicapée mais cela fait 20 ans qu’elle exerce dans le domaine et a su s’imposer au niveau national.

Et bien sur mon collègue et Ami de toujours Martial Tapolo qui etait a nos cote aux USA  pour le lancement de la marque Clara au pays de l’oncle Sam.

aff clara

Parles nous de ta collection qui va défiler?

Glamour et portable,  elle est travaillée dans le Faso Dan Fani du Burkina Faso, les pagnes tissés du Togo minutieusement alliés au tissues Vlisco et d’autres matières naturelles.

UFFP ça a été une aventure pour toi  en février 2012 à la Triennale de l’éducation en Afrique, c’était la première Caravane UFFP/ UNITED FASHION FOR PEACE  » Education for Peace » ?  Cela a été une belle expérience humaine et très enrichissante. La Pdte de  UFFP, Fériel Berraies Guigny m’avait  fait l’honneur de faire l’ouverture, somme toute une joie légitime, j’étais la doyenne et le Burkina est mon second pays d’adoption comme vous le savez. Feriel Berraies Guigny et moi même, c’est une histoire d’amitié qui date depuis sa venue à Washington pour mon défilé Siren of Sahel, mais également quand elle avait lancé et crée le panafricain féminin international NEW AFRICAN WOMAN aujourd’hui Femme Africaine. Elle a continuellement soutenu mes projets.  Mais le lien n’a jamais été rompu et avec l’ avènement du printemps arabe, quand UFFP l’Association Caravane de mode éthique et webzine ont été lancés, j’ai constamment été conviée à des parutions. Mais Education for Peace, c’était un peu la consécration pour elle, de tous ces efforts pour promouvoir la culture et l’artisanat africain dans le monde et la région.  Mais je dois ajouter aussi, qu’en 2010 avant la révolution du jasmin, Fériel Berraies Guigny m’avait également programmée dans le Festival Mode et Design de Carthage en Tunisie.

Votre premier contact avec le Maghreb? oui outre le fait que Fériel est tunisienne donc du Maghreb, venir dans son pays d »origine m’a beaucoup marquée, voir le public, sa réaction, mais également la culture de l0 bas, ce fut pour moi, une autre expérience mémorable. Je m’inscrivais ainsi dans un pur élan panafricaniste à travers ma couture, et j’étais accompagnée d’autres designers de la région, comme Imane Ayissi du Cameroun ou encore Katherine Pradeau qui travaille avec les femmes touaregs du Niger. Oui ce fut une expérience que je n’oublierai pas.

Qu’ aurais tu envie de dire aux UFFPIENNES du monde qui se battent?

Etre sérieux dans son travail, faire tout dans sa vie avec Amour et de façon efficace mène toujours à un résultat positif, au succès.

 

Merci Clara !

 


Mots clés: , , , , , , , ,

Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok

Afrique des Droits des Femmes

Demain sera ou ne sera pas !

Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO