Share
Suivez nous

Nejib Belhadj “ T’illi Tanit: l’artisanat couture solidaire et durable” !


 

Nejib Belhadj “ T’illi Tanit: l’artisanat solidaire et durable” !

 

DSCF2785 (Copier)

Écharpe 100 % soie et tissée avec un motif ancestral,Artisane Achref sfar

 

Nejib Belhadj est un jeune entrepreneur qui a des valeurs; issu du design textile et du design de Mode, il a décidé de monter une structure qui puisse permettre des synergies entre l’artisanat, le design, la couture et la durabilité.

Des Porte clé avec des petites motifs de Qmejja Khala d'orgine fatimide. Brodeuse : Wahida Khwaja

Des Porte clé avec des petites motifs de Qmejja Khala d’orgine fatimide.
Brodeuse : Wahida Khwaja

T’illi Tanit est un  espace de  co-création et co-production en entre les brodeuses exploitées et les jeunes créateur doué à  Mahdia en Tunisie.

Pourquoi appeler ce projet T’illi Tanit, comme nous l’a expliqué Nejib Belhadj, peut être pour évoquer le passage et l’ombre des différents strates historiques, en Tunisie.

des accessoires  a base de Fils de soie et Hokhda sont des  nœuds décoratifs d’origine andalouse faite avec des fils d'argent . Brodeuse : Ftouma Alaani

des accessoires a base de Fils de soie et Hokhda sont des nœuds décoratifs d’origine andalouse faite avec des fils d’argent .
Brodeuse : Ftouma Alaani

L’ombre des civilisations  qui passent comme celle du Tili et le Tanit, le symbole phénicien que l’on connaît et qui a laissé son empreinte dans l’Histoire de la Tunisie, voilà ce que propose ce concept en devenir.

UFFP durant son séjour tunisien, a rencontré le jeune entrepreneur social Nejib Belhadj.

Un projet qui veut rassembler les créateurs tunisiens inspirés par l’artisanat tunisien et qui sont mal assistés, une initiative désireuse de valoriser les savoir faire du terroir et visant à protéger le travail des « petites mains » pas toujours bien considérés. Un projet qui a commencé fin 2010, qui a connu des difficultés, malgré des multiples formations

DSCF2778 (Copier)

Echarpe 100% soie tissé a la main et brodé avec cable d’or inspiré de farmla  de mariage Mahdoise,brodeuse  Houda Ghoul

 

Entretien avec UFFP :

Vous avez envie d’aider l’artisanat et notamment les femmes ? Oui, ma mère avait subit une forme de maltraitance elle est du secteur et j’avais donc  à cœur d’aider les femmes artisanes exploitées qui travaillent durement dans l’ombre.

Une sorte de coproduction entre artisans sous l’assistance de pro de la couture et du design ? oui c’est cela ! En fait, je veux également impliquer le « consommateur responsable » qui viendrait à nos ateliers pour décider de telle ou telle production.

Vous montez une plateforme jeunes créateurs en ce sens ? Oui nous construisons notre site et nous voulons bien préciser le nom du designer mais également de l’artisane qu’il a sous  traité.

Que propose Tili Tanit ? Pour l’instant, nous sommes trois jeunes créateurs, Fathia Aleya de Mehdia qui est dans le textile et Ramalla El Gouji qui fait de l’accessoire de Mode et qui vient de Moknine.

Vous avez cinq femmes artisanes au sein de la structure ? Oui nous voulons en fait les initier à de nouvelles techniques afin de sortir de la filière classique.  En fait l’objectif, c’est aussi la transmission de nouvelles techniques pour former les jeunes ouvrières.

La région de la Mahdia tient beaucoup à sa broderie ? On a constaté qu’il y avait de plus en plus d’artisanes éparpillées dans toute la Tunisie, c’est donc difficile de les réunir. Mahdia peut devenir comme une plaque incontournable pour les réunir ! Cela amènerait les autres villes à faire la même chose. Mon atelier est en plein cœur d’une zone populaire, ce qui me permet de les avoir à l’œil et de les orienter si besoin est.

L’artisanat durable, le cœur de ton action ? Oui c’est le moteur de mon action et surtout je suis dans une démarche de préservation de notre patrimoine qu’est le savoir faire. C’est une partie de  notre culture !

Le retour aux sources ? Oui je désire que l’on recommence à travailler nos matières nobles, comme le haïk de Kairouan, la broderie par ex, j’ai à cœur qu’elle soit métallique et non plastique afin que cela ne soit pas nocif à celui qui la porte. Je veux de la teinture avec des couleurs végétales ou naturelles même si cela n’est pas à 100% au moins 80%

L’identité aussi ? Oui, c’est important par ex quand il s’agit des couleurs, je veux que l’on utilise celles qui se référent à notre histoire.

Vous êtes en Incubation ? Oui auprès d’impakt, bureau incubateur d’Associations et nous avançons pas à pas. Mais les difficultés sont là, pour l’instant pas de bailleurs de fond ni de consommateur pour l’instant.

Qu’est ce qui vous fait vivre pour  l’instant ? mes commandes professionnelles et surtout l’envie d’y arriver et de faire bouger les lignes dans mon pays.

Merci Nejib Belhadj !

tunisia-made-with-love-2014


Mots clés:
  • zeineb hamed

    نحن جمعية النساء الحراير نشجعكم على هذه المبادرة الرائعة ونتمنى التعاون معكم بما لدينا من أيادي ماهرة …وخصوصا في المعارض التسويق

Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok
Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO