Cécile Hughenin « le métissage culturel est source d’une infinie richesse ou des pires drames » !

  • By UFFP
  • 1 mars 2015
  • 0
  • 270 Views

« La Saison des Mangues »  Une quête où trois vies de femmes se croisent, trois destins, alors  que les métissages s’emmêlent. Un récit de femme, une introspection de femme,  portée par une plume  talentueuse, qui nous offre un véritable voyage introspectif. Paru aux éditions Héloïse d’Ormesson, un magnifique récit, un deuxième roman de Cécile Hughenin,  l’histoire de trois femmes et de trois destins. La rencontre et les questionnement sur un soi et en devenir en constante mutation.

cecile (Copier)

 portrait : copyright David Ignaszewski / Koboy

Entretien avec l’auteur Cécile Hughenin

 

Du récit sur l’Alzheimer à ce roman, quel lien ? Aucun ?

D’Alzheimer, mon amour, « roman  où tout est vrai » à La Saison des mangues, fiction de destins croisés, circule un fil rouge qui les relie. Celui sur lequel j’avance en équilibre avec pour balancier l’amour des mots et le goût de partager des histoires. Et, dans l’un comme dans l’autre, offrir au lecteur un espace où nicher ses interrogations, son réel ou son imaginaire.

Trois histoires de femmes dans le temps ? Trois générations de femmes indiennes ?

Cette saga familiale se déroule sur trois générations de femmes qui, au gré des croisements géographiques et amoureux, se sentent de moins en moins indiennes.   D’une génération à l’autre, leurs positions évoluent. Soumission pour l’aînée, acceptation consentie, puis rébellion pour la troisième qui affirme ses choix même si elle doit s’y perdre.

Trois femmes dont le destin est décidé, dessiné et raconté par des hommes. Dans cette histoire les hommes ne sont pas des personnages secondaires. Les lâchetés du père indien, les frustrations du major anglais, l’amour et les délires de François, le regard naïf et fasciné de Laurent vont modeler leurs parcours.

Aucune linéarité dans votre récit, est-ce voulu ? Introspection, retour aux racines, à l’identité et aux conditions de la femme d’hier et d’aujourd’hui ?

J’aime saisir les émotions dans leur instantanéité. L’irruption d’un souvenir, les associations d’idées et de sensations qui l’accompagnent se jouent de la chronologie.

Un geste quotidien et banal va entraîner dans son sillage le questionnement introspectif sur les racines, l’identité, la place des choix personnels et  de l’empreinte culturelle. Il peut survenir à n’importe quel moment de la vie. Femmes d’hier et d’aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs ? C’est toujours le même. La manière de l’aborder et d’y répondre n’en a pas fini d’évoluer.

C’est aussi l’Orient et l’Occident qui se confrontent ?

Orient et Occident, autochtones et immigrants, ceux qui ont raison et ceux qui l’ont perdue, soi et l’autre… Dans la complexité intime de l’héritage familial et culturel, des choix et des refus, des curiosités et des peurs, des attirances et des répulsions, la confrontation n’est-elle pas le chemin inévitable de l’humanité ?

 

La femme indienne est encore aujourd’hui victime des castes, des coutumes, du tabou, est-ce la revendication d’un certain féminisme ?

Les femmes indiennes n’en ont pas encore fini de lutter pour exister autrement que par le poids d’or de leurs bijoux de mariage ! Mais castes et tabous ne sont pas l’apanage  de la seule société indienne.

Une forte sensibilisation à la cause des femmes a certes toujours été présente dans les engagements humanitaires que j’ai pu assumer. Le propos de La Saison des mangues n’est pas un manifeste mais un regard sur la capacité des femmes  à chercher le sens de leur vie.

Mais le métissage des cultures reste roi ?

La fleuriste de mon quartier est cambodgienne, arrivée à dix sept ans sans connaître un mot de français. Ses clients fréquentent sa boutique autant pour ses fleurs que pour le plaisir de parler avec elle. Mais elle s’interrompt à l’heure de ses rituels, ferme le jour de ses fêtes sacrées. Quand elle dit « je me suis adaptée mais je conserve en moi mes racines » elle est à sa manière la  cueilleuse de rêves  ou l’épicier indien de La Saison des mangues.

Le métissage culturel est source d’une infinie richesse ou des pires drames. Il se  construit en parcourant cette « route du soi » pour laquelle il n’existe aucun guide de voyage.

 

 

 

Quelle leçon tirer de ces trois femmes ? Comprendre la femme, c’est comprendre le monde, et la libérer également ?

Si cette histoire contient leçon ou message, je préfère laisser mes lecteurs en décider à leur gré.

Pour ma part, j’aimerais simplement donner le mot de la fin à Laurent, le jeune étudiant parti  en Afrique à la recherche de lui-même :

Si ces deux femmes que tout séparait, la naissance, la culture, l’éducation, l’argent et même la souffrance, ont pu tisser ce lien en se jouant des tabous et des préjugés, alors c’est que tout est possible. Tout est à inventer.

 

 

***

 

 

mangues (Copier)

UFFP

UFFP la Fondatrice et Présidente FERIEL BERRAIES GUIGNY :
Tour à tour mannequin, criminologue, diplomate et journaliste, la franco tunisienne Fériel Berraies Guigny a lancé en février 2011, une Association loi 1901 du nom de United Fashion for Peace. Parmi les activités de l'Association, une Caravane de mode internationale qui met en avant la paix, la tolérance, le dialogue entre les civilisations par le biais de la mode et de l'artisanat éthique. Née dans la foulée du printemps arabe, cette Association réunit tous les artistes du monde pour la paix, désireux de donner de l'espoir dans des régions en crise ou en transition. Depuis le mois de mai dernier, le magazine en ligne a aussi vu le jour pour être le portevoix de tous ses combats pour une planète éthique. La première programmation de la Caravane de mode se fera prochainement en février 2012 en Afrique subsaharienne sous la thématique de l'éducation pour la paix à la Triennale de l'Education en Afrique. Sept pays ont été les Ambassadeurs, Tunisie, Maroc, Cameroun, Afrique du Sud, France/Niger et Burkina Faso.
Fériel Berraies Guigny dirige par ailleurs, depuis des années deux panafricains New African en co rédaction et New African Woman/ Femme Africaine qu'elle a crée pour le groupe de presse britannique IC publications. Elle a longtemps été journaliste correspondante presse pour la Tunisie.

UFFP Contenu rédactionnel webzine :
Magazine français pour une planète éthique. Se veut une plateforme internationale pour une mode éthique qui défend la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat. Rubriques : 'Planète éthique' - 'Le rendez-vous des entrepreneurs' - 'Ethnical Conso : beauté bio, manger éthique' - 'Ethical Fashion' - 'Eco Déco' - 'Culture éthique' - 'Eco Evasion' - 'Société et éthique' - 'Femmes d'Ethique' - 'Prix Ethique' - 'Paroles Ethique'.
Mission de l'Association UFFP :
La Caravane United Fashion for Peace est née ce mois de février passé dans la foulée du printemps arabe et suite au massacre de femmes ivoriennes dans le marché lors des affrontements civils dans le pays. C'est une Association loi 1901française, née du désir de rendre hommage a à tous ceux qui ont perdu la vie pour un idéal de paix dans le Monde, tous ceux qui ont été sacrifiés alors qu’ils recherchaient simplement la dignité humaine. Cette Association et plateforme internationale est apolitique, sans coloration religieuse ou ethnique, elle se bat pour la mode éthique, défend par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat, la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations.
Dans le farouche désir de combattre pacifiquement les injustices sociales et économiques à l'encontre des peuples par la culture, elle entend véhiculer des messages d'humanité. Son slogan le beau au service de l'autre, permet des passerelles, des rencontres et l’ acceptation des diversités couture. L'esthétique pour l'éthique reste son credo.

United Fashion for Peace entend fédérer le meilleur de la création internationale dans le respect de la diversité, des us et des coutumes. Tout un symbole de paix aujourd'hui, alors que le Continent continue de subir les soubresauts de son histoire.
Investir dans la paix c'est investir dans les peuples
UFFP est une plateforme internationale destinée à valoriser la création éthique centrée sur le développement humain durable.
Pont couture entre les peuples du Monde, cette plateforme a pour vocation de faire la promotion d'une création éthique et sans frontières. Favoriser un jour le commerce équitable de ces produits, pouvoir faire venir les artistes sur Paris pour leur organiser des défilés et vendre leurs produits.
United Fashion for Peace, c’est un concept qui propose un défilé de mode « clés en main », une animation « décalée » à l’occasion d’une manifestation, d’un colloque, d’un forum, d’assises politiques, économiques, scientifiques.
United Fashion for Peace c’est la présentation d’artistes qui font vivre et revisitent une culture, c’est un témoignage de richesse et de savoir faire, c’est la promotion du développement durable avec l’ambition d’accéder à la conscience durable
United Fashion for Peace c’est un vecteur d'amour et le partage dans la création.
Pour les organisateurs il s'agit de créer un évènement mais aussi de véhiculer une philosophie de vie dans la création. Pour laisser quelque chose aux générations futures " loin des passerelles du luxe, UFFP est avant tout une histoire d'amour et d'amitié avec les peuples, leur création, leur identité et leur patrimoine au service de l'autre.

C'était une idée, elle est devenue un projet, aujourd'hui une Association qui a hâte de trouver des programmateurs, des sponsors et des partenaires afin de pouvoir sa première édition.
UFFP dans le Monde
UFFP est à la recherche de programmations dans le Monde, de partenaires et de sponsors qui souhaiteraient se rapprocher de l'éthique, du développement durable, de la préservation des Arts et métiers, des droits de l'homme, de la culture et de la parité, sans oublier le dialogue entre les civilisations qui sont les valeurs qu'elle véhicule.
A chaque programmation dans un pays où événement donné, sont mis en avant les créateurs du pays hôte qui sont dans l'éthique.
UFFP s'adapte à toutes les thématiques et les rencontres politiques, économiques, culturelles, développement, environnements, bio, bilatérales, multilatérales, fêtes d'indépendance, fêtes nationales, parité, jeunesse, droits de l'homme, ou encore pour médiatiser une problématique donnée de la région.
A terme, L'Association voudrait pouvoir faire également du caritatif, et organiser des ventes de charité, au profit d’une ONG ou association défendant des valeurs similaires et la mettre en avant à l'occasion d'un défilé programmé.
Siteweb: http://www.unitedfashionforpeace.com
contact: unitedfashionforpeace@gmail.com

UFFP mode d'emploi :
La promotion d’un pays passe par la mise en avant de ses valeurs, de ses atouts et par une communication à la fois ciblée, régulière et soutenue. La Côte d'Ivoire de la paix et de la réconciliation souhaite développer un tourisme culturel mais également donner une image positive d’une Afrique à la fois moderne et traditionnelle où les valeurs humaines, sociales et pacifiques prédominent.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *