Kamuntu Jolly « les femmes sont les premières ouvrières du développement » !

  • By UFFP
  • 3 janvier 2013
  • 1
  • 189 Views

 

Par Fatou Binta Gueye

 

UFFP vous fait découvrir une autre  gagnante HARUBUNTU, une femme de tous les combats comme on les aime, qui ne baisse jamais les bras, qu’importe l’adversité !

Elle est la gagnante de cette édition passée 2012, inaugurée lors de la soirée finale du Sommet Africités Dakar. Kamuntu Jolly est la lauréate  HARUBUNTU communication, primée dans la thématique : radio clubs pour marginaux en RDC. UFFP s’est entretenue avec elle pour parler de son initiative et de ses défis au quotidien pour les femmes de sa communauté. Un coup de cœur véritable pour UFFP.

Harubuntu signifie  » celui qui a de la valeur » et  met en lumière femmes et hommes pour qui fatalité n’est pas un langage ordinaire. Des talents avec des valeurs inébranlables qui contribuent à la construction ou à la reconstruction de leur société. Ces porteurs d’espoirs et créateurs de richesses Africains œuvrent au quotidien pour aider au développement du continent. Un pied de nez à toutes ces fatalités que l’on croit inexorables et qui accablent beaucoup de nos soeurs africaines.  Mais pour l’Afrique, assurément, la relève se fera par les Femmes et preuve à l’appui.

Entretien :

Parlez nous de votre initiative? En quoi les radios clubs aident les marginaux?

Les radios clubs sont des structures à la base constituées principalement de paysans. Ils se mettent ensemble pour écouter les émissions de radio. Par la suite, ils se mobilisent et prennent une décision de changement dans leurs communautés. Ils organisent des activités de sensibilisation et de plaidoyer en accordant la parole aux personnes marginalisées (les femmes et les enfants surtout). Ils mettent ensemble un cadre d’échange et de dialogue entre les paysans et les autorités locales pour améliorer la bonne gouvernance, la sécurité et le développement socioecomique.

Avec la radio, nous avons créé une interaction entre les  clubs de radio, les ONG membres de la radio et la radio et désormais les ONGS commencent à les considérer comme leurs cibles dans le cadre des activités de développement et de la défense des droits de l’homme. Ils dénoncent à travers des émissions et des reportages les violations des droits de l’homme et le manque de sécurité dans leur milieu.

Pensez vous que les medias informels peuvent faire le lien avec la communauté qui les rejette?

Les medias informels peuvent aider ces communautés car ces communautés ont besoin d’être écoutées dans leurs besoins et leurs problèmes. Ils ont besoin que leurs revendications arrivent aux autorités et qu’elles trouvent une réponse.

Parlez nous de votre cible, et des thématiques que vous proposez?

Notre cible prioritaire c’est le paysan et principalement les femmes. Car la mentalité africaine et congolaise a longtemps marginalisé et méconnu les droits de la femme à la gestion de la sphère publique. A part les femmes nous nous intéressons aux enfants et à la société en général. Les thèmes que nous proposons portent essentiellement sur les droits de la femme et de l’enfant, la bonne gouvernance, la démocratie, le développement socioéconomique, le genre, la justice, etc.

Etre une femme face aux  marginaux cela vous a aidé ou au contraire rendu plus complexe votre initiative?

Mon statut de femme m’a beaucoup facilité la tâche surtout auprès des femmes, car elles savent que je suis au fait des défis qui les concernent. Je comprends mieux que quiconque leurs difficultés, leurs combats au quotidien dans la société.

J’ai la confiance de ma communauté car devant les échecs des hommes dans tous les secteurs de la vie, la tendance est orientée vers la femme et la communauté pense que les femmes peuvent faire mieux et améliorer la situation des droits de l’homme et de la bonne gouvernance. Enfin, ma situation de femme me prédispose à endurer avec ma communauté certaines situations difficiles et à  réfléchir avec elle par conséquent, sur les pistes de solution

Votre expérience Harubuntu? Pensez-vous que la société civile et les femmes sont les plus aptes à construire la paix et comment?

Oui, car elles sont les premières ouvrières du développement,  les premières cibles pour le développement. Et c’est en les impliquant que le développement durable sera  effectif. Ensuite, la société civile est le maillon de la communauté et quand elle est forte elle fait bouger les choses et fait changer certaines situations dans le pays. Dans mon pays, les femmes représentent la majorité de la population électrice et peuvent donc apporter une contribution considérable dans la construction de la paix. .Enfin, les femmes sont toujours les victimes des exactions et de la mauvaise gouvernance et elles sont donc mieux placer  que quiconque pour en expliquer les conséquences et  réclamer des changements !

UFFP

UFFP la Fondatrice et Présidente FERIEL BERRAIES GUIGNY :
Tour à tour mannequin, criminologue, diplomate et journaliste, la franco tunisienne Fériel Berraies Guigny a lancé en février 2011, une Association loi 1901 du nom de United Fashion for Peace. Parmi les activités de l'Association, une Caravane de mode internationale qui met en avant la paix, la tolérance, le dialogue entre les civilisations par le biais de la mode et de l'artisanat éthique. Née dans la foulée du printemps arabe, cette Association réunit tous les artistes du monde pour la paix, désireux de donner de l'espoir dans des régions en crise ou en transition. Depuis le mois de mai dernier, le magazine en ligne a aussi vu le jour pour être le portevoix de tous ses combats pour une planète éthique. La première programmation de la Caravane de mode se fera prochainement en février 2012 en Afrique subsaharienne sous la thématique de l'éducation pour la paix à la Triennale de l'Education en Afrique. Sept pays ont été les Ambassadeurs, Tunisie, Maroc, Cameroun, Afrique du Sud, France/Niger et Burkina Faso.
Fériel Berraies Guigny dirige par ailleurs, depuis des années deux panafricains New African en co rédaction et New African Woman/ Femme Africaine qu'elle a crée pour le groupe de presse britannique IC publications. Elle a longtemps été journaliste correspondante presse pour la Tunisie.

UFFP Contenu rédactionnel webzine :
Magazine français pour une planète éthique. Se veut une plateforme internationale pour une mode éthique qui défend la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat. Rubriques : 'Planète éthique' - 'Le rendez-vous des entrepreneurs' - 'Ethnical Conso : beauté bio, manger éthique' - 'Ethical Fashion' - 'Eco Déco' - 'Culture éthique' - 'Eco Evasion' - 'Société et éthique' - 'Femmes d'Ethique' - 'Prix Ethique' - 'Paroles Ethique'.
Mission de l'Association UFFP :
La Caravane United Fashion for Peace est née ce mois de février passé dans la foulée du printemps arabe et suite au massacre de femmes ivoriennes dans le marché lors des affrontements civils dans le pays. C'est une Association loi 1901française, née du désir de rendre hommage a à tous ceux qui ont perdu la vie pour un idéal de paix dans le Monde, tous ceux qui ont été sacrifiés alors qu’ils recherchaient simplement la dignité humaine. Cette Association et plateforme internationale est apolitique, sans coloration religieuse ou ethnique, elle se bat pour la mode éthique, défend par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat, la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations.
Dans le farouche désir de combattre pacifiquement les injustices sociales et économiques à l'encontre des peuples par la culture, elle entend véhiculer des messages d'humanité. Son slogan le beau au service de l'autre, permet des passerelles, des rencontres et l’ acceptation des diversités couture. L'esthétique pour l'éthique reste son credo.

United Fashion for Peace entend fédérer le meilleur de la création internationale dans le respect de la diversité, des us et des coutumes. Tout un symbole de paix aujourd'hui, alors que le Continent continue de subir les soubresauts de son histoire.
Investir dans la paix c'est investir dans les peuples
UFFP est une plateforme internationale destinée à valoriser la création éthique centrée sur le développement humain durable.
Pont couture entre les peuples du Monde, cette plateforme a pour vocation de faire la promotion d'une création éthique et sans frontières. Favoriser un jour le commerce équitable de ces produits, pouvoir faire venir les artistes sur Paris pour leur organiser des défilés et vendre leurs produits.
United Fashion for Peace, c’est un concept qui propose un défilé de mode « clés en main », une animation « décalée » à l’occasion d’une manifestation, d’un colloque, d’un forum, d’assises politiques, économiques, scientifiques.
United Fashion for Peace c’est la présentation d’artistes qui font vivre et revisitent une culture, c’est un témoignage de richesse et de savoir faire, c’est la promotion du développement durable avec l’ambition d’accéder à la conscience durable
United Fashion for Peace c’est un vecteur d'amour et le partage dans la création.
Pour les organisateurs il s'agit de créer un évènement mais aussi de véhiculer une philosophie de vie dans la création. Pour laisser quelque chose aux générations futures " loin des passerelles du luxe, UFFP est avant tout une histoire d'amour et d'amitié avec les peuples, leur création, leur identité et leur patrimoine au service de l'autre.

C'était une idée, elle est devenue un projet, aujourd'hui une Association qui a hâte de trouver des programmateurs, des sponsors et des partenaires afin de pouvoir sa première édition.
UFFP dans le Monde
UFFP est à la recherche de programmations dans le Monde, de partenaires et de sponsors qui souhaiteraient se rapprocher de l'éthique, du développement durable, de la préservation des Arts et métiers, des droits de l'homme, de la culture et de la parité, sans oublier le dialogue entre les civilisations qui sont les valeurs qu'elle véhicule.
A chaque programmation dans un pays où événement donné, sont mis en avant les créateurs du pays hôte qui sont dans l'éthique.
UFFP s'adapte à toutes les thématiques et les rencontres politiques, économiques, culturelles, développement, environnements, bio, bilatérales, multilatérales, fêtes d'indépendance, fêtes nationales, parité, jeunesse, droits de l'homme, ou encore pour médiatiser une problématique donnée de la région.
A terme, L'Association voudrait pouvoir faire également du caritatif, et organiser des ventes de charité, au profit d’une ONG ou association défendant des valeurs similaires et la mettre en avant à l'occasion d'un défilé programmé.
Siteweb: http://www.unitedfashionforpeace.com
contact: unitedfashionforpeace@gmail.com

UFFP mode d'emploi :
La promotion d’un pays passe par la mise en avant de ses valeurs, de ses atouts et par une communication à la fois ciblée, régulière et soutenue. La Côte d'Ivoire de la paix et de la réconciliation souhaite développer un tourisme culturel mais également donner une image positive d’une Afrique à la fois moderne et traditionnelle où les valeurs humaines, sociales et pacifiques prédominent.

View All Posts

1 comment on “Kamuntu Jolly « les femmes sont les premières ouvrières du développement » !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *