OCDE pour les femmes arabes chef d’entreprise!

  • By UFFP
  • 24 mars 2012
  • 0
  • 160 Views

Par Fériel Berraies Guigny
Avec les profonds bouleversement du printemps arabe, dans certains pays la place de la femme est encore en question non seulement dans la sphère publique; mais également dans la sphère entrepreneuriale.

 

Ce dernier rendez vous parisien qui est le « Forum des femmes Chef d’Entreprise du Sud » tenu au siège de l’OCDE fait suite aux nombreuses rencontres qui se sont tenues depuis 2007, date à laquelle les Ministres de la région participant au programme MENA-OCDE pour l’investissement ont approuvé la Déclaration sur la promotion de l’entreprenariat des femmes dans la région MENA par laquelle ils s’engagent à poursuivre une approche de soutien ciblée et intégrée en vue d’accélérer le développement de entrepreneuriat féminin dans la région. Cet engagement a été réitéré lors de la Conférence ministérielle MENA-OCDE de 2009 dans le cadre de l’adoption du Plan d’action visant à favoriser entrepreneuriat et l’emploi des femmes dans la région MENA. Plus de 70 représentants de l’OCDE et de la région MENA issus du secteur public, du secteur privé et du milieu académique se sont concertés sur les différentes façons à travers lesquelles les économies de la région peuvent soutenir les efforts sur le développement du secteur privé par des politiques ciblées et des services de soutien aux entreprises pour les femmes entrepreneurs.
Dans son allocution de bienvenue, S.E. Mme Karen Kornbluh, Ambassadeur, représentante permanente des États-Unis auprès de l’OCDE et co-présidente du FFE, a rappelé que pour favoriser une croissance économique mondiale solide et soutenue, l’avancement du rôle de la femme est essentiel tant dans les pays de l’OCDE que dans d’autres pays. Elle a noté que les femmes dans la région MENA font cependant face à d’importants défis culturels et juridiques et que leur participation économique est la plus basse au monde. Elle a souligné le fait que le FFE est particulièrement bien placé pour faciliter l’échange de bonnes pratiques, l’élaboration des recommandations de politiques ainsi que d’arguments économiques qui illustrent le lien étroit entre la participation économique des femmes et la compétitivité nationale. Elle a suggéré qu’à l’avenir le FFE fasse plus grand usage de nouvelles technologies pour engager des échanges et diffuser les informations sur les bonnes pratiques.
S.E. M Anders Ahnlid, Ambassadeur, représentant permanent de la Suède auprès de l’OCDE, a présidé la première session, qui a mis l’accent sur le plaidoyer politique féminin dans le contexte politique actuel de la région. Il a rappelé le discours du Premier Ministre Fredrik Reinfeldt, qui avait souligné lors d’une récente Assemblée Générale de l’ONU que pour 3,5 milliards de femmes et de filles, les lacunes en termes de respect des droits de l’homme ainsi que des droits sociaux et économiques les empêchent de réaliser leur potentiel en tant que moteurs du développement économique. Bien que l’environnement dans lequel les femmes entrepreneurs sont actives soit divers dans la région MENA, les intervenants de la région ont confirmé l’importance de l’accroissement de la participation dans le marché formel du travail ainsi que dans les activités entrepreneuriales. A été souligné la nécessité pour les femmes, en période de transition politique, de jouer un rôle important dans la prise de décision politique et économique. Bien que les réformes économiques en vue d’améliorer le climat des affaires – notamment l’accès à la finance, les échanges, la fiscalité, l’emploi ou la politique des salaires – soient à aborder en priorité, l’égalité des genres ne peut être mise de côté puisque ceci a un effet indéniable sur la compétitivité d’un pays.

C’est dans ce contexte que les experts d’Algérie, de Bahreïn, de Djibouti, d’Egypte, d’Irak, de Jordanie, du Liban, du Maroc, de l’Autorité Palestinienne, d’Arabie Saoudite, de Tunisie, du Yémen, de l’Association sud-africaine des femmes entrepreneurs, du Centre of Arab Women for Training and Research (CAWTAR), de l’OIT, de la BERD et de l’OCDE ont échangé sur :

• l’amélioration de l’accès des femmes aux services de soutien non-financiers ;
• le renforcement de l’accès des femmes aux marchés et à l’information ;
• la recherche sur entrepreneuriat et la collecte de données pour élaborer des politiques efficaces et informées.

Les thèmes de la rencontre de deux jours à Paris ont donc inclut l’inventaire des politiques, des institutions et des programmes soutenant entrepreneuriat féminin dans la région MENA. Il s’agissait d’étudier les moyens d’aller de l’avant pour soutenir entrepreneuriat et l’emploi des femmes dans la région MENA. L’accent avait également été mis sur l’importance des services de soutien non-financier aux entreprises, ce que les gouvernements et le secteur privé peuvent faire pour adapter des services à une clientèle féminine; l’amélioration de la recherche et la collecte de données ventilées par sexe ainsi que l’ état d’avancement des pays de la région MENA et les domaines prioritaires à améliorer. En conclusion, la capacité à promouvoir les politiques des associations des femmes d’affaires et diverses organisations de la société civile: échange d’expériences diverses entre l’OCDE et les représentants de la région MENA
Il a été convenu que les conclusions de la réunion ainsi que les recommandations résultant des travaux du FFE seraient soumis à la prochaine réunion au comité de pilotage du programme MENA-OCDE pour l’investissement. Ceci afin d’assure que les considérations sur entrepreneuriat des femmes soient adressées dans un dialogue politique plus large.
Gabriela Ramos, Directeur de Cabinet du Secrétaire général de l’OCDE et Sherpa du G20, a souligné lors de l’allocution de clôture, que le travail du FFE est très apprécié et que l’OCDE se tient prête à soutenir le Forum 1) dans ses travaux en cours ; 2) en l’impliquant dans l’Initiative OCDE pour la parité et 3) à travers la contribution de l’OCDE au Partenariat de Deauville.

UFFP

UFFP la Fondatrice et Présidente FERIEL BERRAIES GUIGNY :
Tour à tour mannequin, criminologue, diplomate et journaliste, la franco tunisienne Fériel Berraies Guigny a lancé en février 2011, une Association loi 1901 du nom de United Fashion for Peace. Parmi les activités de l'Association, une Caravane de mode internationale qui met en avant la paix, la tolérance, le dialogue entre les civilisations par le biais de la mode et de l'artisanat éthique. Née dans la foulée du printemps arabe, cette Association réunit tous les artistes du monde pour la paix, désireux de donner de l'espoir dans des régions en crise ou en transition. Depuis le mois de mai dernier, le magazine en ligne a aussi vu le jour pour être le portevoix de tous ses combats pour une planète éthique. La première programmation de la Caravane de mode se fera prochainement en février 2012 en Afrique subsaharienne sous la thématique de l'éducation pour la paix à la Triennale de l'Education en Afrique. Sept pays ont été les Ambassadeurs, Tunisie, Maroc, Cameroun, Afrique du Sud, France/Niger et Burkina Faso.
Fériel Berraies Guigny dirige par ailleurs, depuis des années deux panafricains New African en co rédaction et New African Woman/ Femme Africaine qu'elle a crée pour le groupe de presse britannique IC publications. Elle a longtemps été journaliste correspondante presse pour la Tunisie.

UFFP Contenu rédactionnel webzine :
Magazine français pour une planète éthique. Se veut une plateforme internationale pour une mode éthique qui défend la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat. Rubriques : 'Planète éthique' - 'Le rendez-vous des entrepreneurs' - 'Ethnical Conso : beauté bio, manger éthique' - 'Ethical Fashion' - 'Eco Déco' - 'Culture éthique' - 'Eco Evasion' - 'Société et éthique' - 'Femmes d'Ethique' - 'Prix Ethique' - 'Paroles Ethique'.
Mission de l'Association UFFP :
La Caravane United Fashion for Peace est née ce mois de février passé dans la foulée du printemps arabe et suite au massacre de femmes ivoriennes dans le marché lors des affrontements civils dans le pays. C'est une Association loi 1901française, née du désir de rendre hommage a à tous ceux qui ont perdu la vie pour un idéal de paix dans le Monde, tous ceux qui ont été sacrifiés alors qu’ils recherchaient simplement la dignité humaine. Cette Association et plateforme internationale est apolitique, sans coloration religieuse ou ethnique, elle se bat pour la mode éthique, défend par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat, la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations.
Dans le farouche désir de combattre pacifiquement les injustices sociales et économiques à l'encontre des peuples par la culture, elle entend véhiculer des messages d'humanité. Son slogan le beau au service de l'autre, permet des passerelles, des rencontres et l’ acceptation des diversités couture. L'esthétique pour l'éthique reste son credo.

United Fashion for Peace entend fédérer le meilleur de la création internationale dans le respect de la diversité, des us et des coutumes. Tout un symbole de paix aujourd'hui, alors que le Continent continue de subir les soubresauts de son histoire.
Investir dans la paix c'est investir dans les peuples
UFFP est une plateforme internationale destinée à valoriser la création éthique centrée sur le développement humain durable.
Pont couture entre les peuples du Monde, cette plateforme a pour vocation de faire la promotion d'une création éthique et sans frontières. Favoriser un jour le commerce équitable de ces produits, pouvoir faire venir les artistes sur Paris pour leur organiser des défilés et vendre leurs produits.
United Fashion for Peace, c’est un concept qui propose un défilé de mode « clés en main », une animation « décalée » à l’occasion d’une manifestation, d’un colloque, d’un forum, d’assises politiques, économiques, scientifiques.
United Fashion for Peace c’est la présentation d’artistes qui font vivre et revisitent une culture, c’est un témoignage de richesse et de savoir faire, c’est la promotion du développement durable avec l’ambition d’accéder à la conscience durable
United Fashion for Peace c’est un vecteur d'amour et le partage dans la création.
Pour les organisateurs il s'agit de créer un évènement mais aussi de véhiculer une philosophie de vie dans la création. Pour laisser quelque chose aux générations futures " loin des passerelles du luxe, UFFP est avant tout une histoire d'amour et d'amitié avec les peuples, leur création, leur identité et leur patrimoine au service de l'autre.

C'était une idée, elle est devenue un projet, aujourd'hui une Association qui a hâte de trouver des programmateurs, des sponsors et des partenaires afin de pouvoir sa première édition.
UFFP dans le Monde
UFFP est à la recherche de programmations dans le Monde, de partenaires et de sponsors qui souhaiteraient se rapprocher de l'éthique, du développement durable, de la préservation des Arts et métiers, des droits de l'homme, de la culture et de la parité, sans oublier le dialogue entre les civilisations qui sont les valeurs qu'elle véhicule.
A chaque programmation dans un pays où événement donné, sont mis en avant les créateurs du pays hôte qui sont dans l'éthique.
UFFP s'adapte à toutes les thématiques et les rencontres politiques, économiques, culturelles, développement, environnements, bio, bilatérales, multilatérales, fêtes d'indépendance, fêtes nationales, parité, jeunesse, droits de l'homme, ou encore pour médiatiser une problématique donnée de la région.
A terme, L'Association voudrait pouvoir faire également du caritatif, et organiser des ventes de charité, au profit d’une ONG ou association défendant des valeurs similaires et la mettre en avant à l'occasion d'un défilé programmé.
Siteweb: http://www.unitedfashionforpeace.com
contact: unitedfashionforpeace@gmail.com

UFFP mode d'emploi :
La promotion d’un pays passe par la mise en avant de ses valeurs, de ses atouts et par une communication à la fois ciblée, régulière et soutenue. La Côte d'Ivoire de la paix et de la réconciliation souhaite développer un tourisme culturel mais également donner une image positive d’une Afrique à la fois moderne et traditionnelle où les valeurs humaines, sociales et pacifiques prédominent.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *