Said Mouline ( Maroc ) : » les énergies renouvelables sont le futur » !

  • By UFFP
  • 13 octobre 2012
  • 0
  • 164 Views


De notre reporter UFFP : Hakima Bedouani Kernane

 

C’est lors de la dernière édition de la Women’s Tribune d’Essaouira en septembre dernier où notre webzine était partenaire média, rappelons d’ailleurs, que cette édition avait  mis le focus sur l’importance de l’engagement  des femmes dans le cadre du développement durable, que UFFP  a pu rencontrer  Saïd Mouline, directeur général de l’Agence nationale pour le développement des énergies renouvelables ADEREE (Maroc) pour évoquer avec lui les principaux défis environnementaux et énergétiques qui taraudent le pays.


Entretien :

Le Maroc vit une situation de dépendance énergétique. Subventionnée par l’État, l’énergie pèse lourd sur le budget. Les pouvoirs publics vont-ils opter pour le développement des énergies renouvelables ?

 

 

Photo DR

 

Vous avez vraiment touché le point clé. En effet, pour pallier à cette dépendance qui étrangle le budget de l’État, les pouvoirs publics souhaiteraient développer les énergies vertes. Nous avons bien évidemment des programmes pour le développement des énergies renouvelables mais leur mise en œuvre est plus au moins compliquée. Je m’explique : l’utilisation du chauffe eau solaire, par exemple, semble être plus difficile à se généraliser et ce en raison de la pratique des prix du gaz butane, plus attractifs pour le consommateur grâce à la subvention accordée par l’État à travers la caisse de compensation. Par conséquent, le citoyen marocain préfère acheter un chauffe eau à gaz plutôt qu’un chauffage solaire laquelle est pourtant une énergie propre, non importée, ni subventionnée. Je dois dire, que dans ce contexte et suivant la logique de la stratégie mise en place pour l’économie de l’énergie, nous sommes dans l’obligation de revoir ce schéma de la caisse de compensation. Suite à ces réformes,  nous pourrions mettre en œuvre nos solutions techniques et pérennes en matière d’énergies renouvelables quelles soient pour l’usage domestique ou professionnel.

 

Plus concrètement, quelles sont les principales actions de votre agence ?

 

Nous travaillons principalement sur deux volets. Le premier volet rentre dans le cadre du programme ‘‘jihatinou’’. Ce dernier nous permet, entre autres, de procéder à l’identification des sites disposant des ressources en matière d’énergies propres comme le vent, le soleil etc. Ce programme, qui couvre toutes les régions du royaume, a pour objectif  de déterminer avec précision les potentialités de chaque région en matière de ressources pour le développement des énergies renouvelables. D’autant plus que ces énergies sont moins couteuses que les énergies dites fossiles. Le deuxième volet concerne la mise en œuvre d’une stratégie permettant la réalisation des économies substantielles dans la production ainsi que dans la consommation des ces énergies y compris dans le domaine économique et plus particulièrement les secteurs des transports, de l’industrie, du bâtiment et de l’agriculture.

 

Plus concrètement, dans le secteur du bâtiment, on construit les logements en tenant compte des nouvelles règles régissant le secteur du bâtiment en matière d’isolation. Je tiens également à préciser que l’utilisation des énergies renouvelables ne pourrait se développer si elle n’est pas accompagnée de dispositifs réglementaires régissant le secteur dans sa globalité.

 

La généralisation de l’utilisation des énergies renouvelables est incontestable. Or, le contexte de la crise économique permet-il de parler des énergies propres alors que la pays fait face à des difficultés pour satisfaire les besoins les plus élémentaires ? 

 

Justement notre pays est dépourvu de ressources énergétiques. C’est la raison pour laquelle nous ne pouvons encore dépendre de l’extérieur pour notre approvisionnement. Le développement des énergies renouvelables est une urgence pour le royaume. Cela dit, il est clair que cette alternative est valable pour tous. Car la disponibilité des ressources fossiles est limitée dans le temps et les répercussions des changements climatiques nous incitent à regarder plus vers les énergies propres. Au Maroc, nous avons avancé dans les débats. Nous sommes dans la phase d’étude de faisabilité notamment sur l’impact du développement des énergies renouvelables sur le développement local, la création des emplois ainsi que la formation des jeunes.  Cette phase concerne également la mise en place d’une stratégie nous permettant de trouver les financements nécessaires pour la réalisation des programmes dans ce sens. Dans le même contexte, l’Agence Masen a piloté, en partenariat avec un groupe saoudien et des partenaires espagnols, un grand projet de production d’une capacité de 500 MW d’énergie solaire à Ouarzazate d’ici 2015. Vous voyez que de grands pays pétroliers s’intéressent également à cette filière qui est, à mon sens, une énergie d’avenir.

 

 

Les marocains habitant dans les zones rurales adhèrent-ils à la perspective de l’utilisation des énergies renouvelables ?

 

 

Vous avez raison de souligner ce point car il est très important. Nous avons effectivement procédé à des campagnes de sensibilisation à l’intention des décideurs locaux et des citoyens pour expliquer l’importance du recours aux énergies renouvelables. Même si le pays a actuellement  d’autres priorités, ce volet doit être pris en charge dès à présent. Pour conclure, je dirais que contrairement à ce que l’on croit, les nouvelles générations sont très sensibilisées aux problèmes environnementaux grâce à l’éducation. De ce fait, l’espoir d’une adhésion progressive est permis.

UFFP

UFFP la Fondatrice et Présidente FERIEL BERRAIES GUIGNY :
Tour à tour mannequin, criminologue, diplomate et journaliste, la franco tunisienne Fériel Berraies Guigny a lancé en février 2011, une Association loi 1901 du nom de United Fashion for Peace. Parmi les activités de l'Association, une Caravane de mode internationale qui met en avant la paix, la tolérance, le dialogue entre les civilisations par le biais de la mode et de l'artisanat éthique. Née dans la foulée du printemps arabe, cette Association réunit tous les artistes du monde pour la paix, désireux de donner de l'espoir dans des régions en crise ou en transition. Depuis le mois de mai dernier, le magazine en ligne a aussi vu le jour pour être le portevoix de tous ses combats pour une planète éthique. La première programmation de la Caravane de mode se fera prochainement en février 2012 en Afrique subsaharienne sous la thématique de l'éducation pour la paix à la Triennale de l'Education en Afrique. Sept pays ont été les Ambassadeurs, Tunisie, Maroc, Cameroun, Afrique du Sud, France/Niger et Burkina Faso.
Fériel Berraies Guigny dirige par ailleurs, depuis des années deux panafricains New African en co rédaction et New African Woman/ Femme Africaine qu'elle a crée pour le groupe de presse britannique IC publications. Elle a longtemps été journaliste correspondante presse pour la Tunisie.

UFFP Contenu rédactionnel webzine :
Magazine français pour une planète éthique. Se veut une plateforme internationale pour une mode éthique qui défend la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat. Rubriques : 'Planète éthique' - 'Le rendez-vous des entrepreneurs' - 'Ethnical Conso : beauté bio, manger éthique' - 'Ethical Fashion' - 'Eco Déco' - 'Culture éthique' - 'Eco Evasion' - 'Société et éthique' - 'Femmes d'Ethique' - 'Prix Ethique' - 'Paroles Ethique'.
Mission de l'Association UFFP :
La Caravane United Fashion for Peace est née ce mois de février passé dans la foulée du printemps arabe et suite au massacre de femmes ivoriennes dans le marché lors des affrontements civils dans le pays. C'est une Association loi 1901française, née du désir de rendre hommage a à tous ceux qui ont perdu la vie pour un idéal de paix dans le Monde, tous ceux qui ont été sacrifiés alors qu’ils recherchaient simplement la dignité humaine. Cette Association et plateforme internationale est apolitique, sans coloration religieuse ou ethnique, elle se bat pour la mode éthique, défend par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat, la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations.
Dans le farouche désir de combattre pacifiquement les injustices sociales et économiques à l'encontre des peuples par la culture, elle entend véhiculer des messages d'humanité. Son slogan le beau au service de l'autre, permet des passerelles, des rencontres et l’ acceptation des diversités couture. L'esthétique pour l'éthique reste son credo.

United Fashion for Peace entend fédérer le meilleur de la création internationale dans le respect de la diversité, des us et des coutumes. Tout un symbole de paix aujourd'hui, alors que le Continent continue de subir les soubresauts de son histoire.
Investir dans la paix c'est investir dans les peuples
UFFP est une plateforme internationale destinée à valoriser la création éthique centrée sur le développement humain durable.
Pont couture entre les peuples du Monde, cette plateforme a pour vocation de faire la promotion d'une création éthique et sans frontières. Favoriser un jour le commerce équitable de ces produits, pouvoir faire venir les artistes sur Paris pour leur organiser des défilés et vendre leurs produits.
United Fashion for Peace, c’est un concept qui propose un défilé de mode « clés en main », une animation « décalée » à l’occasion d’une manifestation, d’un colloque, d’un forum, d’assises politiques, économiques, scientifiques.
United Fashion for Peace c’est la présentation d’artistes qui font vivre et revisitent une culture, c’est un témoignage de richesse et de savoir faire, c’est la promotion du développement durable avec l’ambition d’accéder à la conscience durable
United Fashion for Peace c’est un vecteur d'amour et le partage dans la création.
Pour les organisateurs il s'agit de créer un évènement mais aussi de véhiculer une philosophie de vie dans la création. Pour laisser quelque chose aux générations futures " loin des passerelles du luxe, UFFP est avant tout une histoire d'amour et d'amitié avec les peuples, leur création, leur identité et leur patrimoine au service de l'autre.

C'était une idée, elle est devenue un projet, aujourd'hui une Association qui a hâte de trouver des programmateurs, des sponsors et des partenaires afin de pouvoir sa première édition.
UFFP dans le Monde
UFFP est à la recherche de programmations dans le Monde, de partenaires et de sponsors qui souhaiteraient se rapprocher de l'éthique, du développement durable, de la préservation des Arts et métiers, des droits de l'homme, de la culture et de la parité, sans oublier le dialogue entre les civilisations qui sont les valeurs qu'elle véhicule.
A chaque programmation dans un pays où événement donné, sont mis en avant les créateurs du pays hôte qui sont dans l'éthique.
UFFP s'adapte à toutes les thématiques et les rencontres politiques, économiques, culturelles, développement, environnements, bio, bilatérales, multilatérales, fêtes d'indépendance, fêtes nationales, parité, jeunesse, droits de l'homme, ou encore pour médiatiser une problématique donnée de la région.
A terme, L'Association voudrait pouvoir faire également du caritatif, et organiser des ventes de charité, au profit d’une ONG ou association défendant des valeurs similaires et la mettre en avant à l'occasion d'un défilé programmé.
Siteweb: http://www.unitedfashionforpeace.com
contact: unitedfashionforpeace@gmail.com

UFFP mode d'emploi :
La promotion d’un pays passe par la mise en avant de ses valeurs, de ses atouts et par une communication à la fois ciblée, régulière et soutenue. La Côte d'Ivoire de la paix et de la réconciliation souhaite développer un tourisme culturel mais également donner une image positive d’une Afrique à la fois moderne et traditionnelle où les valeurs humaines, sociales et pacifiques prédominent.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *