Share
Suivez nous

Le Bogolan dans toute sa splendeur au village artisanal de Ouaga !

Ajouté par , Le mars 16, 2012 , dans Art Expo

Centre artisanal de Ouagadougou
Texte Diane Cazelle et photos Romain Nicolas

Ce reportage a été fait durant la Caravane United Fashion for Peace à Ouagadougou en février 2012, en marge du défilé programmé par l’ADEA et la BAD  » Education for Peace » UFFP et son équipe vous dévoile la richesse de l’artisanat du pays.

Au-dessus des bassines, Bado rince à grandes eaux de longues pièces de tissu. Aidé par un autre artisan, ils étirent à quatre mains les pièces une à une pour les suspendre au soleil.

Plus loin, dans une marmite encore fumante, la décoction de n’galama recouvre les bandes de tissu. Ces feuilles de bouleau d’Afrique vont teinter naturellement en jaune ocre le coton. Ici, tout est question de plantes, d’écorce, de fibres et de teintes naturelles. Après la teinture de base obtenue par trempage et le séchage, Bado réalise son dessin à la boue fermentée avec l’aide d’un calame ou d’un pinceau.

L’écorce de mpécou ou des tiges de mil concassées s’utilisent pour réaliser les couleurs rouges (qui vont de la rouille au brun). C’est une teinture largement utilisée au Mali, au Burkina Faso et en Guinée. Le mot bogolan, dans la langue bambara, vient des mots bogo la terre, et lan qui veut dire avec. Le bogolan est signifiant par nature.

Les dessins choisis sont en effet lisibles comme la marque d’identité d’une population, d’un village, mais aussi d’un artiste en particulier. Outre son utilisation en tant que textile dans la fabrication des tuniques masculines et des pagnes noués des femmes, des vertus thérapeutiques et cicatrisantes lui étaient aussi attribuées. Sur de grandes tables ou étalés sur le sol, Bado compose des figures. Attentif, il applique à l’aide d’un pinceau la terre fermentée sur les bandes de coton qui, après rinçage et séchage, seront cousues entre elles.

Les motifs géométriques ou figuratifs se coordonnent entre eux dans une gamme de couleurs chaudes et lumineuses. Tentures décoratives, couvre-lits, pagnes ou chemises, les pièces deviennent vêtements ou accessoires déco…

Bado ne manque pas d’inspiration, ni d’amabilité pour vous faire découvrir ce magnifique savoir-faire.

Bogolan et teintures naturelles, Bado Nazaire, Teinturier, Tél. : 70 15 41 11 dazou007@yahoo.fr CENTRE NATIONAL D’ARTISANAT D’ART/ 01 BP 1646, Ouagadougou1


Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok
Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO