Voyage dans le Maghreb D’Antan

  • By UFFP
  • 12 avril 2012
  • 0
  • 236 Views

Voyage à travers la carte postale ancienne, en Tunisie, Algérie et le Maroc, tout un périple du souvenir que l’historien Philippe Lamarque nous propose au travers de trois magnifiques albums parus aux éditions HC. Un retour dans le passé colonial de ces trois pays du Maghreb qui continuent de faire rêver certains : anciens pieds noirs, aux enfants des générations de l’immigration qui n’ont pas connus « l’Afrique du Nord » de leurs aïeux.

 

Une Afrique du Nord en cartes postales, figée dans le temps, qui a gardé son cachet authentique si chère aux amoureux de l’Orientalisme.

 

Nous avons rencontré l’historien pour parler de sa démarche, lui- même natif d’Alger, il nous a confié que ce formidable voyage à travers le temps a été pour lui un véritable pèlerinage de l’affect.

 


Entretien avec Philippe Lamarque :

 


1/ Parlez nous de vos trois ouvrage, la Tunisie, l’Algérie et le Maroc d’antan ? C’était un vieux rêve, je voulais voyager dans l’ensemble de l’Afrique du Nord. Chacun de ces pays qui la compose, a une identité très cloisonnée. Mais il y a également, quand on les parcoure, une identité d’ensemble. L’unité de cet ensemble existait déjà dans l’histoire, notamment à l’époque romaine et punique. Il y a une âme commune malgré des nuances considérables. Cette âme transcende de très loin, l’image que l’on pourrait lui donner aujourd’hui d’une sorte de revendication arabo-islamiste et qui n’est que contingente, par rapport à une identité qui est beaucoup plus ancienne.
2/ Votre perspective est historique et les cartes postales sont votre référence, sur fond d’orientalisme ? Quels étaient les mythes récurrents de l’époque s’agissant du Maghreb ? Oui elle est en effet historique, mais en même temps, c’est aussi le voyage simple de Candide. Avec une dimension ethnographique pour s’intéresser à tout ce qui passe, à toutes les communautés. L’idée est de faire revivre cette époque des Cartes postales qui ont permis d’immortaliser une magnifique période multiraciale et multiculturelle. Et d’une certaine façon, ce flash back est un rappel de ce qui n’est plus. D’une certaine façon, nous ne pouvons que regretter cette époque. Même, si ces sociétés étaient aussi porteuses d’une dimension qui fait peur « l’ordre colonial » Cela a néanmoins fait parti de l’Histoire.
3/ Parlez nous de cette collection de cartes postales, à l’origine de ces trois albums
Je suis moi même, un collectionneur. Mais l’éditeur a aussi proposé ces proches choix, pour une cohérence éditoriale, une sorte d’homogénéité du produit, si je peux m’exprimer ainsi. Mon rôle a été de mettre en valeur ces visuels au travers d’un texte qui puisse réussir une gageure quasi impossible, consistant à s’incliner devant les « vedettes » visuelles et en même temps, proposer au public un texte d’un qualité syntaxique le plus soigné que possible.
4/ Cet art de vivre sublimé en un Eden oriental, marquait il un réel intérêt pour les populations dites indigènes ou étaient ils juste accessoires ? L’orientalisme reste le thème majeur et en même temps cela reste aussi une contradiction. L’Orientalisme a plusieurs définitions mais je vous en fais grâce, d’autant qu’il y a l’orientalisme du « Nord » et celui du « Sud » Mettons nous toutefois, dans la « peau « du photographe, celui du début du 20es. Une époque qui ne connaissait pas les technologies photos d’aujourd’hui, caractérisée donc par de grands artistes photographes habitués à de longs temps de pose et des techniques bien à eux, des lumières en noir et blanc, utilisant des appareils d’un temps révolu. Qu’est ce que l’on retient de tout cela ? et bien que c’étaient des photographes qui avaient une réelle culture par rapport aux peintres orientalistes. Ils connaissaient aussi bien Delacroix que Fromentin. Dans leurs images, ils transposaient tout cet univers pour leur clientèle qui en était férue. C’était aussi une époque à laquelle, les peintres orientalistes restaient accessibles financièrement pour une certaine élite. Les amateurs de cartes postales de l’époque, sont à la recherche de pittoresque mais qui n’est pas toujours l’expression de la réalité environnante. En ce qui concerne l’Algérie, la Tunisie et le Maroc font appel à des investisseurs, qui mettent rapidement « aux normes » et aux besoins, le pays par rapport à leur clientèle. Le paysage change du coup, on a des villes d’Afrique du Nord qui ressemblent à s’y méprendre à de villes européennes. On avait une sorte d’Orientalisme préfabriqué.
Des clichés récurrents ? Faire plaisir à des gens, pour quelques sous, à l’époque cela ne va pas plus loin. On vendait un rêve, le petit européen pouvait dire en montrant sa carte postale « je suis allée me promener dans ce coin »…
5/ Vous êtes né en Algérie, retrouvez vous le pays de votre souvenir ? Aujourd’hui êtes vous revenu à ces trois destinations ? reste t il des vestiges de l’ancien ou le nouveau a t-il tout englouti ? J’ai voulu à travers les trois ouvrages, faire une machine à remonter le temps. Revisiter la belle époque et les années folles, avant l’avènement des conflits qui vont embraser la région. Nous voulions rendre hommage à cette époque et nous adresser à ces aficionados de l’Afrique du Nord. Car le propre de ces pays, c’est de ne laisser personne indifférent et beaucoup de gens en sont amoureux. Cela concerne autant la nouvelle génération qui n’a pas vécu la période du début du 20e siècle, ceux qui l’on vécu et se sont affrontés car ils étaient tous amoureux de la même terre, des mêmes paysages. Et nous n’avons pas non plus oublié, ceux qui sont obligés de vivre en exil, loin de ces pays. Juifs d’Afrique du Nord, pieds noirs, les nouvelles générations issues de l’immigration maghrébine en Europe. Tous ces gens là, qui se sentent profondément africains et qui sont pourtant, déracinés. Cela reste éternellement chez eux à travers ces livres. Car ces pays, sont devenus terra incognita depuis l962. C’est un Atlantide, une sorte de continent englouti où ils se reconnaissent. Cela ne fait de tort à personne, de voyager à travers les pages d’un livre.
Biographie Expresse Philippe Lamarque :
Philippe Lamarque, 50 ans, publie des livres, anime des causeries et cultive des liens avec la communauté scientifique internationale. Les sujets qu’il aborde sont l’histoire, la métaphysique, la théologie, la mathématique, le droit, la géopolitique, la science héraldique, l’art et l’archéologie, l’ethnographie. De nombreuses médiathèques dans le monde ont acquis ses publications, dont dix-sept universités en France, vingt-quatre bibliothèques publiques de la ville de Paris et la Mazarine, quatre-vingt dix-huit bibliothèques publiques et universitaires dans le monde : États-Unis, Canada, Allemagne, Pays-Bas, Chili, Afrique du Sud, Sénégal, Belgique, Hongkong, Japon, Égypte, Burkina Faso, Tunisie, Algérie. Il cultive quelques jardins secrets, dont son Afrique natale, apportant un soutien actif à la francophonie.

UFFP

UFFP la Fondatrice et Présidente FERIEL BERRAIES GUIGNY :
Tour à tour mannequin, criminologue, diplomate et journaliste, la franco tunisienne Fériel Berraies Guigny a lancé en février 2011, une Association loi 1901 du nom de United Fashion for Peace. Parmi les activités de l'Association, une Caravane de mode internationale qui met en avant la paix, la tolérance, le dialogue entre les civilisations par le biais de la mode et de l'artisanat éthique. Née dans la foulée du printemps arabe, cette Association réunit tous les artistes du monde pour la paix, désireux de donner de l'espoir dans des régions en crise ou en transition. Depuis le mois de mai dernier, le magazine en ligne a aussi vu le jour pour être le portevoix de tous ses combats pour une planète éthique. La première programmation de la Caravane de mode se fera prochainement en février 2012 en Afrique subsaharienne sous la thématique de l'éducation pour la paix à la Triennale de l'Education en Afrique. Sept pays ont été les Ambassadeurs, Tunisie, Maroc, Cameroun, Afrique du Sud, France/Niger et Burkina Faso.
Fériel Berraies Guigny dirige par ailleurs, depuis des années deux panafricains New African en co rédaction et New African Woman/ Femme Africaine qu'elle a crée pour le groupe de presse britannique IC publications. Elle a longtemps été journaliste correspondante presse pour la Tunisie.

UFFP Contenu rédactionnel webzine :
Magazine français pour une planète éthique. Se veut une plateforme internationale pour une mode éthique qui défend la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat. Rubriques : 'Planète éthique' - 'Le rendez-vous des entrepreneurs' - 'Ethnical Conso : beauté bio, manger éthique' - 'Ethical Fashion' - 'Eco Déco' - 'Culture éthique' - 'Eco Evasion' - 'Société et éthique' - 'Femmes d'Ethique' - 'Prix Ethique' - 'Paroles Ethique'.
Mission de l'Association UFFP :
La Caravane United Fashion for Peace est née ce mois de février passé dans la foulée du printemps arabe et suite au massacre de femmes ivoriennes dans le marché lors des affrontements civils dans le pays. C'est une Association loi 1901française, née du désir de rendre hommage a à tous ceux qui ont perdu la vie pour un idéal de paix dans le Monde, tous ceux qui ont été sacrifiés alors qu’ils recherchaient simplement la dignité humaine. Cette Association et plateforme internationale est apolitique, sans coloration religieuse ou ethnique, elle se bat pour la mode éthique, défend par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat, la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations.
Dans le farouche désir de combattre pacifiquement les injustices sociales et économiques à l'encontre des peuples par la culture, elle entend véhiculer des messages d'humanité. Son slogan le beau au service de l'autre, permet des passerelles, des rencontres et l’ acceptation des diversités couture. L'esthétique pour l'éthique reste son credo.

United Fashion for Peace entend fédérer le meilleur de la création internationale dans le respect de la diversité, des us et des coutumes. Tout un symbole de paix aujourd'hui, alors que le Continent continue de subir les soubresauts de son histoire.
Investir dans la paix c'est investir dans les peuples
UFFP est une plateforme internationale destinée à valoriser la création éthique centrée sur le développement humain durable.
Pont couture entre les peuples du Monde, cette plateforme a pour vocation de faire la promotion d'une création éthique et sans frontières. Favoriser un jour le commerce équitable de ces produits, pouvoir faire venir les artistes sur Paris pour leur organiser des défilés et vendre leurs produits.
United Fashion for Peace, c’est un concept qui propose un défilé de mode « clés en main », une animation « décalée » à l’occasion d’une manifestation, d’un colloque, d’un forum, d’assises politiques, économiques, scientifiques.
United Fashion for Peace c’est la présentation d’artistes qui font vivre et revisitent une culture, c’est un témoignage de richesse et de savoir faire, c’est la promotion du développement durable avec l’ambition d’accéder à la conscience durable
United Fashion for Peace c’est un vecteur d'amour et le partage dans la création.
Pour les organisateurs il s'agit de créer un évènement mais aussi de véhiculer une philosophie de vie dans la création. Pour laisser quelque chose aux générations futures " loin des passerelles du luxe, UFFP est avant tout une histoire d'amour et d'amitié avec les peuples, leur création, leur identité et leur patrimoine au service de l'autre.

C'était une idée, elle est devenue un projet, aujourd'hui une Association qui a hâte de trouver des programmateurs, des sponsors et des partenaires afin de pouvoir sa première édition.
UFFP dans le Monde
UFFP est à la recherche de programmations dans le Monde, de partenaires et de sponsors qui souhaiteraient se rapprocher de l'éthique, du développement durable, de la préservation des Arts et métiers, des droits de l'homme, de la culture et de la parité, sans oublier le dialogue entre les civilisations qui sont les valeurs qu'elle véhicule.
A chaque programmation dans un pays où événement donné, sont mis en avant les créateurs du pays hôte qui sont dans l'éthique.
UFFP s'adapte à toutes les thématiques et les rencontres politiques, économiques, culturelles, développement, environnements, bio, bilatérales, multilatérales, fêtes d'indépendance, fêtes nationales, parité, jeunesse, droits de l'homme, ou encore pour médiatiser une problématique donnée de la région.
A terme, L'Association voudrait pouvoir faire également du caritatif, et organiser des ventes de charité, au profit d’une ONG ou association défendant des valeurs similaires et la mettre en avant à l'occasion d'un défilé programmé.
Siteweb: http://www.unitedfashionforpeace.com
contact: unitedfashionforpeace@gmail.com

UFFP mode d'emploi :
La promotion d’un pays passe par la mise en avant de ses valeurs, de ses atouts et par une communication à la fois ciblée, régulière et soutenue. La Côte d'Ivoire de la paix et de la réconciliation souhaite développer un tourisme culturel mais également donner une image positive d’une Afrique à la fois moderne et traditionnelle où les valeurs humaines, sociales et pacifiques prédominent.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *