Nadège Quintallet « … toutes les femmes sont déterminées » !

  • By UFFP
  • 1 avril 2015
  • 0
  • 238 Views

 

Depuis 13 ans le Prix Terre de Femmes – Fondation Yves Rocher a récompensé plus de 325  femmes engagées, porteuses de projets en faveur de la protection de l’environnement tout en intégrant une dimension sociale. Deux prix sont décernés : le Prix France et le Grand Prix International. En 2014 le prix France a été décerné à Jeannette Chiron pour un projet de fours solaires en Amérique Latine visant à l’autonomie énergétique et la réduction de la déforestation, et le Grand Prix International à Sylvia Hämmerle pour un projet de reforestation durable aux Philippines en travaillant avec des personnes handicapées.

Nadège a toujours été animée par l’envie de mettre de la beauté dans le quotidien des gens. Aujourd’hui, c’est dans le bidonville de Pantanal, au Nicaragua, qu’elle travaille à embellir  la vie des plus pauvres en formant les femmes en difficulté à la construction de maisons faites de briques en terre crue. Beaucoup de bon sens et d’humanisme, que ce projet et surtout se retourner vers la nature pour trouver des « solutions » aux problèmes de ces femmes.

La fibre humaniste de Nadège n’en est que plus confortée avec cette magnifique initiative. Ouvrir une voie comme celle ci, montre que tout est possible quand on y croit !

Nadège est une battante, elle est déterminée, généreuse, et rien ne l’arrête surtout quand il s’agit d’énergie créative. Nadège est nourrie de toutes ces femmes, et ces personnes qu’elle a rencontré au travers de son projet.

Nadège est convaincue de l’intérêt de cette matière première.  En 2011, la jeune femme est missionnée par l’association Habitat Cité pour étudier la faisabilité d’un programme d’habitation pour les nombreuses familles installées dans le bidonville de Pantanal au Nicaragua. En trois ans, Nadège a déjà  contribué à former près de 17 femmes à la construction de leur propre maison.

Cette initiative a permis à ces femmes de retrouver une forme d’auto estime et d’émancipation par rapport aux maris.

Photo Stéphane Etienne

NadegeQuintalletHD (Copier) (2)

 Avant d’arriver au Nicaragua Nadège a grandi en France, à Gennevilliers en banlieue parisienne. Elle se souvient de ce quotidien dans cette cité qu’elle trouvait laide. «  Enfant je me sentais comme enfermée dans du béton et du gris. Je crois que c’est comme ça que j’ai trouvé ma voie. Toute cette tristesse architecturale m’a donné envie de travailler à améliorer le quotidien et l’habitat des gens. J’ai toujours eu dans l’idée que tout le monde a le droit d’avoir à un bel environnement.  »

 Nadège se tourné d’abord  vers les Arts et étudie à l’Ecole Supérieure des Beaux Arts du Mans. Elle se tourne vers l’architecture, puis l’architecture de terre. «  J’ai découvert cette spécialité par  hasard lors d’un voyage étudiant au Pérou. J’ai compris que l’on pouvait construire des maisons avec ce que l’on a sous les pieds. On peut faire du beau et du fiable avec de la terre. »

C’est dans ce pays d’Amérique Latine, qu’elle découvre l’existence de l’architecture de terre. En construisant avec ce que l’on a sous les pieds,  le programme en question est un projet programme partenaire entre la fondation Abbé Pierre et une Association française Habitat Cité, pour laquelle Nadège travaille et une Association locale  » Casa de la Mujer de Granada ». Il y a un premier volet, qui est le volet habitat, où les bénéficiaires des maisons,  apprennent à fabrique des Adoves et après dans les chantiers; les femmes font des tâches un peu moins pesantes que les constructeurs. Elles aident à faire par ex des mélanges.

Le Second projet, s’appuie sur la formation des femmes de Pantanal pour mener des actions de construction dans le quartier.

Recyclables, conformes aux normes antisismiques, pas chères, les briques de terre crue sont écologiques.Elles maintiennent naturellement la fraîcheur à l’intérieur. Elles sont entièrement biodégradables et sèchent à l’air libre.

Nadege_PhotoStephaneEtienne-4 (Copier)

Et surtout, au fur et à mesure des constructions « le beau » si cher à Nadège se répand au cœur du bidonville. Les petites maisons en dur, construites par ses femmes, s’égayent de fleurs, de décorations colorées. Les femmes commencent à cultiver des petits potagers pour améliorer le quotidien. Mais surtout, avec un toit sur la tête, elles peuvent commencer à démarrer des petites activités économiques. «  J’ai signé pour une année de plus sur le terrain. Je ne me lasse pas de me balader dans le bidonville et de voir toutes ces femmes s’approprier leur maison. Elles sont tellement fières de nous inviter et nous faire entrer chez elles. Elles font leur ménage, arrosent les plantes. Les enfants sont heureux.C’est beau ! »

 « La plupart de ces femmes sont seules avec des enfants. Elles n’ont pas de maris, n’ont aucune ressource et survivent dans la rue avec comme unique protection des bâches en plastique. Elles sont, avec leurs enfants, très exposées aux violences, aux vols et  aux maladies. En aidant une femme à se loger, on lui permet de retrouver un peu de dignité de relever la tête et de mettre à l’abri toute sa famille. »

Tout est également  orienté vers une sorte de préservation du patrimoine, tout en aidant les femmes à se loger et à sauvegarder des techniques. Chacun peut apprendre à faire des adoves, cela n ‘est pas très compliqué et le matériau est accessible. Ces maisons changement réellement la vie des femmes tout en changeant durablement la physionomie des bidonvilles.

Photo Stéphane Etienne

Nadege_PhotoStephaneEtienne-2 (Copier)

UFFP

UFFP la Fondatrice et Présidente FERIEL BERRAIES GUIGNY :
Tour à tour mannequin, criminologue, diplomate et journaliste, la franco tunisienne Fériel Berraies Guigny a lancé en février 2011, une Association loi 1901 du nom de United Fashion for Peace. Parmi les activités de l'Association, une Caravane de mode internationale qui met en avant la paix, la tolérance, le dialogue entre les civilisations par le biais de la mode et de l'artisanat éthique. Née dans la foulée du printemps arabe, cette Association réunit tous les artistes du monde pour la paix, désireux de donner de l'espoir dans des régions en crise ou en transition. Depuis le mois de mai dernier, le magazine en ligne a aussi vu le jour pour être le portevoix de tous ses combats pour une planète éthique. La première programmation de la Caravane de mode se fera prochainement en février 2012 en Afrique subsaharienne sous la thématique de l'éducation pour la paix à la Triennale de l'Education en Afrique. Sept pays ont été les Ambassadeurs, Tunisie, Maroc, Cameroun, Afrique du Sud, France/Niger et Burkina Faso.
Fériel Berraies Guigny dirige par ailleurs, depuis des années deux panafricains New African en co rédaction et New African Woman/ Femme Africaine qu'elle a crée pour le groupe de presse britannique IC publications. Elle a longtemps été journaliste correspondante presse pour la Tunisie.

UFFP Contenu rédactionnel webzine :
Magazine français pour une planète éthique. Se veut une plateforme internationale pour une mode éthique qui défend la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat. Rubriques : 'Planète éthique' - 'Le rendez-vous des entrepreneurs' - 'Ethnical Conso : beauté bio, manger éthique' - 'Ethical Fashion' - 'Eco Déco' - 'Culture éthique' - 'Eco Evasion' - 'Société et éthique' - 'Femmes d'Ethique' - 'Prix Ethique' - 'Paroles Ethique'.
Mission de l'Association UFFP :
La Caravane United Fashion for Peace est née ce mois de février passé dans la foulée du printemps arabe et suite au massacre de femmes ivoriennes dans le marché lors des affrontements civils dans le pays. C'est une Association loi 1901française, née du désir de rendre hommage a à tous ceux qui ont perdu la vie pour un idéal de paix dans le Monde, tous ceux qui ont été sacrifiés alors qu’ils recherchaient simplement la dignité humaine. Cette Association et plateforme internationale est apolitique, sans coloration religieuse ou ethnique, elle se bat pour la mode éthique, défend par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat, la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations.
Dans le farouche désir de combattre pacifiquement les injustices sociales et économiques à l'encontre des peuples par la culture, elle entend véhiculer des messages d'humanité. Son slogan le beau au service de l'autre, permet des passerelles, des rencontres et l’ acceptation des diversités couture. L'esthétique pour l'éthique reste son credo.

United Fashion for Peace entend fédérer le meilleur de la création internationale dans le respect de la diversité, des us et des coutumes. Tout un symbole de paix aujourd'hui, alors que le Continent continue de subir les soubresauts de son histoire.
Investir dans la paix c'est investir dans les peuples
UFFP est une plateforme internationale destinée à valoriser la création éthique centrée sur le développement humain durable.
Pont couture entre les peuples du Monde, cette plateforme a pour vocation de faire la promotion d'une création éthique et sans frontières. Favoriser un jour le commerce équitable de ces produits, pouvoir faire venir les artistes sur Paris pour leur organiser des défilés et vendre leurs produits.
United Fashion for Peace, c’est un concept qui propose un défilé de mode « clés en main », une animation « décalée » à l’occasion d’une manifestation, d’un colloque, d’un forum, d’assises politiques, économiques, scientifiques.
United Fashion for Peace c’est la présentation d’artistes qui font vivre et revisitent une culture, c’est un témoignage de richesse et de savoir faire, c’est la promotion du développement durable avec l’ambition d’accéder à la conscience durable
United Fashion for Peace c’est un vecteur d'amour et le partage dans la création.
Pour les organisateurs il s'agit de créer un évènement mais aussi de véhiculer une philosophie de vie dans la création. Pour laisser quelque chose aux générations futures " loin des passerelles du luxe, UFFP est avant tout une histoire d'amour et d'amitié avec les peuples, leur création, leur identité et leur patrimoine au service de l'autre.

C'était une idée, elle est devenue un projet, aujourd'hui une Association qui a hâte de trouver des programmateurs, des sponsors et des partenaires afin de pouvoir sa première édition.
UFFP dans le Monde
UFFP est à la recherche de programmations dans le Monde, de partenaires et de sponsors qui souhaiteraient se rapprocher de l'éthique, du développement durable, de la préservation des Arts et métiers, des droits de l'homme, de la culture et de la parité, sans oublier le dialogue entre les civilisations qui sont les valeurs qu'elle véhicule.
A chaque programmation dans un pays où événement donné, sont mis en avant les créateurs du pays hôte qui sont dans l'éthique.
UFFP s'adapte à toutes les thématiques et les rencontres politiques, économiques, culturelles, développement, environnements, bio, bilatérales, multilatérales, fêtes d'indépendance, fêtes nationales, parité, jeunesse, droits de l'homme, ou encore pour médiatiser une problématique donnée de la région.
A terme, L'Association voudrait pouvoir faire également du caritatif, et organiser des ventes de charité, au profit d’une ONG ou association défendant des valeurs similaires et la mettre en avant à l'occasion d'un défilé programmé.
Siteweb: http://www.unitedfashionforpeace.com
contact: unitedfashionforpeace@gmail.com

UFFP mode d'emploi :
La promotion d’un pays passe par la mise en avant de ses valeurs, de ses atouts et par une communication à la fois ciblée, régulière et soutenue. La Côte d'Ivoire de la paix et de la réconciliation souhaite développer un tourisme culturel mais également donner une image positive d’une Afrique à la fois moderne et traditionnelle où les valeurs humaines, sociales et pacifiques prédominent.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *