Pour un Art engagé !

  • By UFFP
  • 18 avril 2012
  • 0
  • 163 Views

Silvana Moi Archaud Présidente et Fondatrice de l’association Laboratorio Arts Contemporains au Bénin
Par Fatou Binta Gueye
L’association Laboratorio Arts Contemporains est une association qui a comme objectif d’accompagner, de produire et de diffuser les artistes d’arts visuels et en particulier ceux du Bénin.

L’accompagnement : une présence lors de la gestation des projets en nourrissant la réflexion par des mises en réseau, la mise à disposition de littérature par des rencontres débats et un constant dialogue.

La production : l’appui à la production se formalise par une aide logistique et une financière pour permettre la réalisation des œuvres.

La diffusion : pour se faire, Laboratorio Arts Contemporains met en place un dispositif de diffusion par des expositions dans différents lieux en phase avec la proposition artistique de l’artiste.

L’édition : dans cet environnement d’accompagnement global, Laboratorio arts contemporains propose au moment opportun des publications, de Catalogues et de beaux livres.

Laboratorio Arts Contemporains existe à Cotonou, à Paris et à Genève.
UFFP rencontré sa Présidente Sylvana Moi Virchaud au Burkina Faso durant la programmation de UFFP à la Triennale de l’Education en Afrique. Portrait de cette dame qui milite depuis des années pour une juste reconnaissance des artistes de la région.
L’Afrique et Sylvana une histoire durable
Cela fait vingt ans que Sylvana est sur le Continent. Arrivée de sa Suisse natale en 1992 et depuis, elle sillonne la région et a habité dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest. D’abord le Burkina Faso, puis le Mali et depuis deux ans au Bénin. Dans chaque pays, Sylvana a monté des structures différentes qu’elle a ensuite refermé ou a choisi de les  » laisser aussi aux mains des personnes du pays » nous explique telle. Chaque pays a ses spécificités culturelles, et même dans les difficultés auxquelles elle a eu à faire face, le scénario n’est jamais le même surtout s’agissant de la mise en place des structures culturelles.

Aller vers la culture de l’autre sans se confondre
C’est un des principaux défis de Sylvana  » c’est là tout un exercice où il faut s’interroger et mieux connaitre l’autre sans être façonnée par sa grille d’analyse personnelle » confie telle. Au Burkina Faso elle avait monté  » Zakac » qui permettait de mettre en avant l’artisanat, l’art contemporain mais également des spectacles de scène  » Il est vrai aussi que la difficulté venait aussi du fait que l’on est étrangère et femme en prime » ajoute telle. Il faut arriver à écouter et à respecter l’autre dans son identité, après une fois ces repérés bien établis, l’aventure commence et elle est sans fin. Car l’Afrique culturelle est riche, diverse et variée.
Accompagner les artistes africains
C’est la bataille au quotidien de Sylvana qui explique justement qu’il n’y a pas assez de visibilité ni de structures pour les talents de la région. Sur l’accompagnement il y a deux volets: d’abord comprendre le ni veau de l’artiste et commencer un travail de coaching et là, Sylvana met en œuvre son statut de médiatrice culturelle avant de passer au stade d’opératrice culturelle  » en d’autres termes gérer les conflits et faire de la prévention pour protéger les artistes » car dans le domaine de la culture les obstacles ne manquent pas. Sur les arts visuels et les arts de la scène, ces métiers sont aussi exposés à pas mal de litiges entre les écoles etc
Il faut véritablement être en dialogue avec l’artiste et le mettre dans un environnement d’apprentissage et d’élargissement d’esprit  » c’est quelque chose qui me tient à cœur, car en Afrique les bibliothèques, les instruments d’apprentissage ne sont pas toujours nombreux et je tente autant que faire se peux d’accompagner l’esprit de l’artiste » explique t elle.
Accompagner ensuite l’artiste dans la production, c’est-à-dire trouver des fonds pour lui, des espaces et des résidences, et ensuite c’est la diffusion. On essaye de se placer dans différents événements ou de carrément créer l’événement.
Les Artistes du LABORATORIO
JASP des artistes engagés et solidaires


Parmi les artistes de l’Association, UFFP a vu se produire un ballet contemporain ,JASP une troupe composée de trois jeunes danseurs entre 20 et 30 ans. Ivoiriens d’origine, ils ont quitté la Côte d’Ivoire suite aux affrontements entre les deux Présidents l’année dernière. C’est une troupe qui est déjà bien installée dans le réseau de la danse contemporaine. JASP a des appuis entre la France, les Etats Unis mais ils ont décidé de s’établir au Bénin. C »est là qu’est née la rencontre avec le LABORATORIO. Mis en résidence, ils vont créer trois nouveaux tableaux qui seront prochainement diffusés. Leurs univers parle de l’éducation, de la différence, de l’intégration mais aussi d’un monde durable !
Tous les artistes du LABORATORIO sont dans cette optique car Sylvana Moi Virchoux affectionne l’Art conceptuel  » il me faut des artistes avec une interrogation, avec un engagement et une volonté d’acter » en d’autres termes pas d’artistes « marchands »

John Arcadus « chanter sa culture d’aujourd’hui avec une grande connaissance d’hier » !


Artiste béninois, il a vécu et a travaillé également dans toutes les scènes des pays de la sous région. Il est également accompagné par le LABORATORIO. Il est parti en Belgique et s’y est installée quinze ans et a donc cette double culturalité. Il a un vrai métissage culturel à lui tout seul  » c’est quelqu’un qui s’est énormément renforcé dans sa culture pour rencontrer l’autre à l’étranger » il a cette même démarche que le LABORATORIO. Il Chante avec sa langue nationale empreinte de vaudou et dans ses textes on trouve beaucoup de sagesse ancestrale et beaucoup d’humour. Il reste cependant très contemporain car il fait du jazz pop. Il faut aussi beaucoup de prestations en solo avec sa guitare uniquement. C’est un artiste complet car il est danseur également. Il chante sur le passé tout en portant son regard contemporain sur les choses du Monde.

http://www.laboratorioartcontemporain.org/

UFFP

UFFP la Fondatrice et Présidente FERIEL BERRAIES GUIGNY :
Tour à tour mannequin, criminologue, diplomate et journaliste, la franco tunisienne Fériel Berraies Guigny a lancé en février 2011, une Association loi 1901 du nom de United Fashion for Peace. Parmi les activités de l'Association, une Caravane de mode internationale qui met en avant la paix, la tolérance, le dialogue entre les civilisations par le biais de la mode et de l'artisanat éthique. Née dans la foulée du printemps arabe, cette Association réunit tous les artistes du monde pour la paix, désireux de donner de l'espoir dans des régions en crise ou en transition. Depuis le mois de mai dernier, le magazine en ligne a aussi vu le jour pour être le portevoix de tous ses combats pour une planète éthique. La première programmation de la Caravane de mode se fera prochainement en février 2012 en Afrique subsaharienne sous la thématique de l'éducation pour la paix à la Triennale de l'Education en Afrique. Sept pays ont été les Ambassadeurs, Tunisie, Maroc, Cameroun, Afrique du Sud, France/Niger et Burkina Faso.
Fériel Berraies Guigny dirige par ailleurs, depuis des années deux panafricains New African en co rédaction et New African Woman/ Femme Africaine qu'elle a crée pour le groupe de presse britannique IC publications. Elle a longtemps été journaliste correspondante presse pour la Tunisie.

UFFP Contenu rédactionnel webzine :
Magazine français pour une planète éthique. Se veut une plateforme internationale pour une mode éthique qui défend la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat. Rubriques : 'Planète éthique' - 'Le rendez-vous des entrepreneurs' - 'Ethnical Conso : beauté bio, manger éthique' - 'Ethical Fashion' - 'Eco Déco' - 'Culture éthique' - 'Eco Evasion' - 'Société et éthique' - 'Femmes d'Ethique' - 'Prix Ethique' - 'Paroles Ethique'.
Mission de l'Association UFFP :
La Caravane United Fashion for Peace est née ce mois de février passé dans la foulée du printemps arabe et suite au massacre de femmes ivoriennes dans le marché lors des affrontements civils dans le pays. C'est une Association loi 1901française, née du désir de rendre hommage a à tous ceux qui ont perdu la vie pour un idéal de paix dans le Monde, tous ceux qui ont été sacrifiés alors qu’ils recherchaient simplement la dignité humaine. Cette Association et plateforme internationale est apolitique, sans coloration religieuse ou ethnique, elle se bat pour la mode éthique, défend par le biais de la culture, de la création et de l'artisanat, la paix, la tolérance, l'échange, le dialogue entre les civilisations.
Dans le farouche désir de combattre pacifiquement les injustices sociales et économiques à l'encontre des peuples par la culture, elle entend véhiculer des messages d'humanité. Son slogan le beau au service de l'autre, permet des passerelles, des rencontres et l’ acceptation des diversités couture. L'esthétique pour l'éthique reste son credo.

United Fashion for Peace entend fédérer le meilleur de la création internationale dans le respect de la diversité, des us et des coutumes. Tout un symbole de paix aujourd'hui, alors que le Continent continue de subir les soubresauts de son histoire.
Investir dans la paix c'est investir dans les peuples
UFFP est une plateforme internationale destinée à valoriser la création éthique centrée sur le développement humain durable.
Pont couture entre les peuples du Monde, cette plateforme a pour vocation de faire la promotion d'une création éthique et sans frontières. Favoriser un jour le commerce équitable de ces produits, pouvoir faire venir les artistes sur Paris pour leur organiser des défilés et vendre leurs produits.
United Fashion for Peace, c’est un concept qui propose un défilé de mode « clés en main », une animation « décalée » à l’occasion d’une manifestation, d’un colloque, d’un forum, d’assises politiques, économiques, scientifiques.
United Fashion for Peace c’est la présentation d’artistes qui font vivre et revisitent une culture, c’est un témoignage de richesse et de savoir faire, c’est la promotion du développement durable avec l’ambition d’accéder à la conscience durable
United Fashion for Peace c’est un vecteur d'amour et le partage dans la création.
Pour les organisateurs il s'agit de créer un évènement mais aussi de véhiculer une philosophie de vie dans la création. Pour laisser quelque chose aux générations futures " loin des passerelles du luxe, UFFP est avant tout une histoire d'amour et d'amitié avec les peuples, leur création, leur identité et leur patrimoine au service de l'autre.

C'était une idée, elle est devenue un projet, aujourd'hui une Association qui a hâte de trouver des programmateurs, des sponsors et des partenaires afin de pouvoir sa première édition.
UFFP dans le Monde
UFFP est à la recherche de programmations dans le Monde, de partenaires et de sponsors qui souhaiteraient se rapprocher de l'éthique, du développement durable, de la préservation des Arts et métiers, des droits de l'homme, de la culture et de la parité, sans oublier le dialogue entre les civilisations qui sont les valeurs qu'elle véhicule.
A chaque programmation dans un pays où événement donné, sont mis en avant les créateurs du pays hôte qui sont dans l'éthique.
UFFP s'adapte à toutes les thématiques et les rencontres politiques, économiques, culturelles, développement, environnements, bio, bilatérales, multilatérales, fêtes d'indépendance, fêtes nationales, parité, jeunesse, droits de l'homme, ou encore pour médiatiser une problématique donnée de la région.
A terme, L'Association voudrait pouvoir faire également du caritatif, et organiser des ventes de charité, au profit d’une ONG ou association défendant des valeurs similaires et la mettre en avant à l'occasion d'un défilé programmé.
Siteweb: http://www.unitedfashionforpeace.com
contact: unitedfashionforpeace@gmail.com

UFFP mode d'emploi :
La promotion d’un pays passe par la mise en avant de ses valeurs, de ses atouts et par une communication à la fois ciblée, régulière et soutenue. La Côte d'Ivoire de la paix et de la réconciliation souhaite développer un tourisme culturel mais également donner une image positive d’une Afrique à la fois moderne et traditionnelle où les valeurs humaines, sociales et pacifiques prédominent.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *