Share
Suivez nous

EXPOSITION « TERRE D’AFRIQUE, RETOUR D’AFRIQUE » UN ÉCHANGE DE CULTURE ET DE SAVOIR FAIRE…

Ajouté par , Le mars 19, 2012 , dans Art Expo

Par Diane Cazelles

Renouant avec la tradition des voyageurs-collecteurs, Sèvres-Cité de la Céramique présente « Terre d’Afrique, Retour d’Afrique ». Cette exposition confronte une collection de céramiques traditionnelles africaines réunie dans les années 1990 par onze céramistes européens et les œuvres de ces derniers qui, en retour, ont été marqué par l’Afrique : Un regard croisé sur la richesse des échanges entre les savoir faire d’artisanes et les productions d’artistes de cultures différentes, mettant en scène l’esthétique aboutie de l’utile et les effets d’inspirations nourrissantes…


Argile, un magnifique projet…
A l’origine, un magnifique projet, celui de Camille Virot… Formé à la céramique à l’Ecole des Beaux Arts de Besançon puis à l’Ecole des Arts Décoratifs de Strasbourg, il ouvre un atelier en Haute Provence et fonde quelques années plus tard l’Association « Argile ». Poursuivant ses recherches plastiques, il entreprend un énorme travail didactique et publie les « dossiers d’Argile », consacrés à une réflexion sur la céramique actuelle. Passionné par l’Afrique, il collecte des informations et des images au cours de ses voyages, organisant entre 1991 et 1995, un programme de rencontre entre céramistes européens et potières africaines.
Entre 1991 et 1995, à l’invitation de Camille Virot, Thiébaut Chagué, Michel Gardelle, Claude Varlan, Eric Astoul, Jean-Nicolas Gérard, Daphné Corregan, Hervé Rousseau, Josette Miquel, Edmée Delsol et Denise Millet, ont effectués un ou plusieurs séjours dans différents villages d’Afrique de l’Ouest : Burkina Faso, Togo, Mali, Cameroun, Nigeria.

Aux côtés des potières les plus âgées, les plus expérimentées et traditionnellement affectées à cette tâche, ils ont vécu une expérience forte et déterminante dans leur approche de la céramique. Choisies pour leur qualité plastique, une centaine de poteries de divers formats ont été rapportées par les artistes. De formes simples et puissantes, parfois rehaussées de motifs décoratifs caractéristiques de leur village, ces récipients utilitaires servent habituellement à conserver l’eau, torréfier le manioc, cuisiner ou encore transporter du vin de palme… Complétant ce regard singulier, les céramistes ont aussi rassemblé une importante documentation constituée de photographies, de dessins, de note de travail qui expliquent les modes de fabrication. Ce travail collectif a donné lieu à plusieurs publications et à un ouvrage de synthèse sur la céramique africaine telle qu’elle est encore pratiquée aujourd’hui.

Des œuvres en partage
Loin de chercher une influence directe de la céramique africaine ou des sources d’inspiration au sens littéral, les artistes ont été marqué par l’économie de moyens qui prévaut en Afrique, par le travail et la matière ou encore par le souvenir de certaines formes et sensations… Claude Varlan connu par ses recherches pionnières d’applications d’engobes et d’émaux, fait une démonstration de peinture gestuelle sur des céramiques de grandes dimensions. Travaillant au four à bois, Hervé Rousseau crée des formes brutes et massives, complétées par la production monumentale et colorée de Josette Miquel. Denise Millet, après de nombreux voyages, produit une œuvre dont les formes et les teintes flammées nous ramènent sur le grand continent. A partir de figures anthropomorphes ou universelles, Camille Virot nourrit à « fleur de terre » une expression sensuelle et vivante.
« Retour d’Afrique » ou premier volet de cette exposition, les œuvres des onze céramistes sont confrontées à quelques unes des pièces traditionnelles qu’ils ont collectées. La deuxième partie « Terre d’Afrique » met en scène les modes de fabrication et d’usage (extraction de la terre, façonnage, décor, cuissons et utilisations). Une autre salle « Une natte comme atelier » est dédiée à la collecte d’informations à travers une série de films et de portraits de potières. Le dernier volet, « Sita, 13 ans, Potière à Kala » raconte la poterie africaine aux enfants. Merveilleusement scénographiée par Vincent Dupont-Rougier, cette exposition témoignent d’un magnifique partage entre art et artisanat, entre le Nord et le Sud… Sans doute, un bel exemple à renouveler…

 

FlashBack sur la céramique africaine
« … La céramique africaine est vivante, parfaitement adaptée et nourrie des moyens qui lui sont propres. Ses technologies n’ont rien à envier aux nôtres. Elle est un stimulant pour les céramistes européens. Eux qui sont en rupture avec leur propre tradition artisanale, ils peuvent y trouver une autre voie : un au-delà néolithique où la plastique prime sur l’efficacité et le rendement, où la fonction n’escamote jamais le sens. La céramique africaine est un rare exemple de céramique usuelle qui, dans sa fabrication, est gardée très fortement la relation charnelle. Ces pots sont beaux comme des plantes, fruits d’une force vitale harmonisée à bras le corps… » Camille Virot, sculpteur et initiateur du projet.


ADRESSE
Exposition  déroulée du 14 septembre au 2 janvier 2012, ouverte tous les jours de 10h à 17h sauf le mardi, le 25 décembre et le 1er janvier. Sèvres, Cité de la Céramique, 2 Place de la Manufacture, 92310 Sèvres, Tél. : 01 46 29 22 00, www.sevresciteceramique.fr


Mots clés: ,

Suivez-Nous

Ne manquez plus nos astuces, buzz, bons plans et dernières tendances en les recevant par mail.

ok
Please: don't use the images and text of UFFP WEBZINE on websites, blogs or other media without my explicit permission_ 2010 ©UNITED FASHION FOR PEACE_ All Rights Reserved
United Fashion For Peace 2013 :: Powered by PiVO